Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

Les coups de cœur de Marie-Hélène Sauvage de la librairie INTERLIGNES à LIMOURS, France


  • Le choix des libraires : Les singuliers (1 choix) - Anne Percin - Rouergue, Arles, France - 25/04/2015

Pont-Aven, été 1888. Le village attire les peintres de l'avant-garde et leurs écoles, refusant l'académisme. Hugo Bloch ne fait pas exception, besoin de s'éloigner de la capitale où il étudie la peinture mais où il vient de rater l'entrée aux Beaux-Arts, de sa Belgique natale où ses parents, son père en particulier, menacent de lui couper les vivres s'il continue dans une voie à leur sens incertaine. C'est au fil de ses lettres à sa cousine qu'il décrit ce qu'il saisit de l'époque, du lieu, de l'art, de ses états d'âme. Il s'installe chez Marie Gloanec qui tient une pension où chaque année s'établissent ceux qui déjà marquent l'histoire de l'art. Gauguin s'y fait chef de groupe, il entretient une correspondance avec les Van Gogh. Théo tient la galerie où exposent parfois certains d'entre eux ; Vincent est en convalescence. Hugo s'intéresse à la photographie, non encore reconnue, décidé à rester sur place, il pratique ce nouvel art auprès des gens du cru, de leurs attentes, il côtoie la mort et la solitude. Ce sont deux années qu'il passera à Pont-Aven, s'y cherchant, donnant sens à son existence.


  • Le choix des libraires : La page blanche (2 choix) - Boulet - Delcourt, Paris, France - 30/01/2015

Une jeune femme «s'éveille» sur un banc parisien, désemparée : que lui vaut de se trouver là, en pleine ville ? Et ce sentiment d'être perdue, dans le flou, l'incompréhension ? De fait, ce sentiment perdure et ne se limite pas aux sensations : elle a perdu la mémoire. Débute alors une véritable enquête, la jeune femme imagine tous les scénarios pour découvrir qui «elle» est/était et ce qu'elle sera. À décortiquer sa vie, elle part en quête d'elle-même.


  • Le choix des libraires : Price (3 choix) - Steve Tesich - Monsieur Toussaint Louverture, Toulouse, France - 22/08/2014

L'été est là, le moment de la remise des diplômes est arrivé à East Chicago (Indiana), Daniel, Misiora et Freund - les meilleurs amis au monde - vont donc quitter le lycée sans savoir vers quel avenir - ou, plutôt, le seul qui se dessine pour tout un chacun dans une ville industrielle -, mais avec en tête la préoccupation de l'âge, de l'époque - ça les tracasse. Daniel vient de perdre sa chance d'obtenir une bourse - s'est couché lors de son dernier combat de lutte -, il craint son père en train d'agoniser et plonge dans une histoire d'amour mouvementée avec Rachel, extrêmement proche de son père, elle. Entre eux, colère, passion, mensonges, un premier amour à la fois riche et destructeur. Roman du parcours intime d'une jeunesse qui peine à devenir adulte. Premier roman de l'auteur.


  • Le choix des libraires : Un sacré caractère (1 choix) - Imma Monsó - Jacqueline Chambon, Paris, France - 30/04/2014

Nouveau départ pour la narratrice, trentenaire sans emploi, elle compte reprendre ses études et s'installe chez sa mère. La cohabitation n'est pas difficile en soi, mais elle se fait détonante. L'opposition de caractère et de personnalité... un pessimisme transfiguré en optimisme versus un fatalisme inexorable ; extraversion/introversion ; vivre ancrée dans le présent au plus-que-parfait contre vivre sans envisager aucun lendemain... donne le la aux anecdotes, souvenirs, le tout drapé d'une mauvaise foi aussi drôle qu'émouvante. Un huis clos dépeint avec humour, finesse et tendresse.


Vingt-six nouvelles, Pàmies y excelle. Là, toujours avec son humour si particulier et son écriture fine, incisive, il se laisse aller à se dévoiler. Ses personnages, les situations prennent alors un ton ou une tournure encore plus touchants que dans ces précédents ouvrages. L'émotion imprègne ces textes parfois si courts mais si forts. Il y aborde la littérature, un dîner mémorable avec Auster et Hustvedt ; amours déçues ou non, mouvementées en tout cas ; une forme d'hypocondrie... Alors qu'il s'agit souvent de lui, de ce qui le touche, Pàmies parvient à éloigner narcissisme, nombrilisme et mélodrame.


Dans les années cinquante, la question ethnique se construit dans le Rwanda colonisé. En 1959, une guerre civile éclate, les Tutsi sont minoritaires, nombre d'eux s'exilent et tentent de revenir en 1963 au Rwanda alors République hutu. De nombreux massacres, et des «réussites» d'intégration (quotas...). Suit une période d'entente relative entre les membres des ethnies. Officiellement, cette haine remonte à des temps lointains. Les Tutsi restent méfiants. 1994, le président Habyarimana meurt dans un «accident» d'avion. Les forces au pouvoir organisent la vengeance. Armées de machettes, les forces armées hutu s'en prennent à toute personne tutsi, quel que soit son âge. La violence fait rage. 1998, Cornelius revient de son long exil à Djibouti, il avait accepté un poste bien avant le drame. Il a besoin de comprendre, de voir, du pardon. Sang-mêlé, sa mère était tutsi, son père un éminent hutu, le Dr Karakezi, qui a rassemblé au sein de l'École technique de Murambi nombre de Tutsi pour leur protection... ils seront tous exécutés sous son ordre, ses propres femme et enfants. Murambi sera un lieu de mémoire où sont exposés les corps pour que le monde accepte le terme génocide. Pour que les survivants puissent témoigner.


L'auteur avait réussi un coup de maître avec Vol au-dessus d'un nid de coucou ; dans un style autre, loin de la psychiatrie mais toujours aux confins de ce qui fait les relations humaines, c'est d'un ovni littéraire qu'il s'agit là. Le récit à plusieurs voix, passé, présent, pensées, dialogues, journal, mémoire orale... Tout se mêle et s'intrique pour révéler petit à petit le plus intime, le plus personnel. Une ville forestière de l'Oregon où la tradition des bûcherons demeure dans une famille installée de longue date, respectée pour la force de caractère de ses membres, leur autorité, leur ténacité, les Stampers. Mais le clan est divisé, sont restés sur place le patriarche et son fils aîné Hank, l'indestructible. Lee, le «fragile» cadet - l'étudiant à vie, plongé dans ses livres - a suivi sa mère ; tout lien semblait perdu, les troubles familiaux n'ont rien arrangé. Une grève est déclenchée, les Stampers contrent le syndicat et se mettent à dos les bûcherons. Pour honorer leur contrat et tenter de sauver les meubles, ils ont besoin de main-forte mais cela doit rester dans la famille : l'occasion de faire appel à Lee, et que chacun règle ses comptes.


  • Le choix des libraires : Pietra viva (6 choix) - Léonor de Récondo - Sabine Wespieser éditeur, Paris, France - 08/10/2013

Michelangelo a 30 ans, artiste déjà reconnu, l'avenir lui sourit. Mais l'homme vient de perdre Andrea, jeune moine auquel il était très attaché, à sa beauté. Fuir ce qui fut, ce qui ne sera. Il part pour Carrare sous prétexte d'une commande à honorer. Il se terre des mois durant au coeur de la noble matière, s'immisce dans la vie des carriers et se lie à Cavallino, qui se prend à s'y méprendre pour un cheval, qui parle à l'oreille des bêtes. Il rencontre Michele, un jeune orphelin ; ils s'apprivoiseront et, comme le sculpteur le ferait d'une oeuvre, leur relation fera émaner les ombres qui pèsent, les ressentiments, la colère, la douleur, le deuil... L'apparence lisse et froide saura estomper sans cacher. Un très beau roman, émouvant où la sculpture se décline sous de nombreuses formes, l'oeuvre, les mots... où la matière prend forme et vie.


  • Le choix des libraires : La note verte (2 choix) - Jean-Claude Ellena - Sabine Wespieser éditeur, Paris, France - 22/05/2013

Claude Nael est un créateur parfumeur à l'ancienne, prenant le temps de l'élaboration, de la pensée, dosant à la goutte près et faisant fi des règles modernes du marketing. Depuis plus de vingt ans, il compose les parfums de la maison Robert Gallot ; elle lui doit ses plus beaux succès. Le nouveau «féminin» sur lequel il travaille depuis déjà plusieurs mois est en phase d'achèvement : réunion décisive avec le président Philippe Mazuret et sa nouvelle équipe, il a fait livrer des litres de l'essai choisi. La déconvenue est de taille, Mazuret lui retire le marché, préférant Nicolas Daglance, nouvelle école, un jeune loup qui, à défaut de proposer sa propre note, sa propre création, doit reproduire. Or, la note verte, se révèle compliquée à identifier. L'auteur, parfumeur, décrit avec subtilité et passion cet art de composer, sans dévoiler son parti : façon traditionnelle ou «moderne», l'une et l'autre ont leurs atouts et leurs inconvénients mais l'art demeure.


Cette question, chacun peut se la poser en lisant, regardant, écoutant un témoignage, un document d'archive, ou tout simplement en écho à certaines actualités. Pierre Bayard le fait avec justesse et humilité. Tenant compte de sa personnalité, de son histoire familiale, de son milieu culturel, du contexte historique, de concepts de psychologie expérimentale, de notions philosophiques, de portraits de héros, de Justes, de personnes qui ont joué de manière secrète ou affichée un rôle, il procède à son propre examen de conscience. La période choisie, la Seconde Guerre mondiale, paraît logique, car proche, tourmentée, documentée... mais elle n'est pas restrictive, la projection se fait au Rwanda, en Bosnie, au Cambodge. Mêlant analyse et réflexion, Pierre Bayard, en invitant ses compagnons de route littéraires et psychanalytiques, ose la confrontation avec ce qu'auraient pu être ses choix, décisions, actes. Et il donne là une voie possible d'introspection.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia