Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

Les coups de cœur de Yann Le Bohec de la librairie ESPACE CULTUREL LECLERC à GUINGAMP, France


  • Le choix des libraires : Voici l'homme (1 choix) - Michaël Moorcock - Atalante, Nantes, France - 14/07/2012

Dans un futur assez proche, deux étudiants en histoire se disputent au sujet de Jésus, celui que l'on appelait le Christ. L'un soutient qu'il a existé alors que l'autre est persuadé du contraire. S'engage alors un pari des plus stupides qui consiste à remonter le temps pour vérifier l'existence du messie. Une fois arrivé en l'an 28, Karl cherche le christ rencontre Jean-Baptiste qui semble très étonné lorsqu'il prononce le nom du Christ, comme s'il ne l'avait jamais entendu....
L'auteur, plus connu pour ses grandes fresques de fantasy, livre ici une belle réflexion sur la véracité des "légendes" christiques et un roman un peu fou, dont on ressort avec la tête tout plein de questions.

C'est grand, c'est malin, j'aime.

Voici l'homme est un roman peu commun.


Une fois n'est pas coutume, parlons musique. Ce joli petit manifeste est signé d'un journaliste musical anglais qui a souhaité rétablir certaines vérités et éclaircir certains passages de la carrière du plus grand groupe de trash metal. Il retrace la création du groupe et les différents stades de sa vie qui ont permis la création de la petite dizaine d'albums que l'on connaît.
Ce livre est le pendant direct et logique du documentaire "some kind of monster" paru il y a deux ans sur les difficultés de création du groupe pour le dernier album...

Résolument rock, ce livre s'adresse aussi bien aux curieux qu'aux fans de la première heure...


  • Le choix des libraires : Yegg (2 choix) - Jack Black - les Fondeurs de briques, Saint-Sulpice, France - 14/07/2012

Sous le couvert d'un pseudonyme, le narrateur explique comment il est devenu un hors-la-loi ou un "outlaw" pendant l'époque que tous ces westerns hollywoodiens ont déifiés. Il raconte les perceurs de coffre-fort et comment ils se soutiennent, il explique ses rapines, et comment il berna les représentants de la loi plusieurs fois. Mais surtout il explique la prison et l'enfer que cela pouvait être.

Très instructif, a la limite du document ethnographique. A signaler que ce roman a servi de matrice au livre culte de la beat generation Junky de William Burroughs.


  • Le choix des libraires : Sauvagerie (1 choix) - James Graham Ballard - Tristram, Auch, France - 14/07/2012

Pangbourne Village est un enclos résidentiel de luxe près de Londres, où une dizaine de familles aisées - directeurs généraux, financiers, magnats de la télé - vivent en parfaites harmonie et sécurité. Jusqu'au jour où l'on découvre que tous les enfants viennent d'être kidnappés et leurs parents sauvagement massacrés.
Deux mois après les faits, les enlèvements ne sont toujours pas revendiqués. Les enquêteurs sont dans l'impasse. Impuissants, ils se repassent avec effarement la vidéo tournée sur la scène du crime. La froideur méticuleuse des assassinats ajoute à l'impression d'être en présence d'une tuerie hors-norme.
La police décide de faire appel à un psychiatre, le docteur Richard Greville, pour reprendre l'enquête.

Dans ce bref roman magistral - qui rappelle le formidable auteur de nouvelles qu'il est par ailleurs - J.G. Ballard explore les conséquences extrêmes de la logique ultra-sécuritaire.


  • Le choix des libraires : Mauvaises nouvelles (1 choix) - Donald E. Westlake - Rivages, Paris, France - 14/07/2012

Si vous ne connaissez pas John Dortmunder, celle ci est sans doute la plus barrée de ses aventures. Ou comment pour mille dollars John et ses acolytes se retrouvent embarqués dans une histoire aberrante. Ils rencontrent d'autres malfrats persuadés de tenir la combine ultime en la personne de Petite plume, indienne de son état qu'ils vont faire passer pour la dernière héritière d'une tribu disparue tenancière d'un tiers d'un casino. Mais bien entendu rien ne va se passer comme prévu.

Je me demande comment Donald Westlake a autant d'imagination. Du grand art, très très très loufoque mais très très très drôle...


  • Le choix des libraires : Argent facile (2 choix) - Donald E. Westlake - Rivages, Paris, France - 14/07/2012

Josh est père de famille, a un job tranquille, et depuis des années, il reçoit tous les mois un chèque de 1000 dollars sur son compte. Il a cherché, en vain, à savoir qui en était le mystérieux expéditeur et finalement les a encaissés et continue toujours. Jusqu'au jour où un homme l'aborde pour lui annoncer que cet argent lui était versé en sa qualité de taupe dite " dormante " et qu'à partir de ce jour il passe en service actif.
Terrifié, Josh découvre que ce service n'est autre que la programmation de l'assassinat d'un leader pseudo russe. Et le pauvre va faire des pieds et des mains pour essayer d'empêcher cela d'advenir...... et ce, heu...., avec plus ou moins de succès.
Terriblement loufoque, joyeusement décalé, Donald Westlake détourne ici le roman d'espionnage pour en faire un petit bijou d'humour noir. Humain, Josh, comme nous tous d'ailleurs, ne peut pas s'empêcher d'encaisser l'argent, mais ce vers quoi cela le mène.... aie aie aie... c'est un sacré sac de noeud.


La légende veut que Edward Abbey aurait demandé a sa mort d'être enterré dans le désert qu'il chérissait tant, et aujourd'hui encore, on ignore où il gît. Ce désert est le cadre de ce roman hors norme, entre fable écologiste et polar burlesque. L'intrigue est simple mais redoutable : Trois hommes et une femme mettent sur pied une expédition de descente de rapides, du canyoning, et se découvrent un amour de ce paysage et de cette nature grandioses. Cet amour qui est entaché par l'Homme et sa bêtise qui le pousse a construire des ponts, creuser des trous toujours plus profonds avec des machines toujours plus grandes. Alors ils prennent le mors aux dents et décident de contre-attaquer. L'un d'eux, médecin, financera leurs expéditions, l'autre, guide de l'expédition à l'origine de leur rencontre, mettra ses connaissances topographiques a leur service. Il reste George Hayduke, vétéran du Vietnam un tantinet bourru et enclin a frapper d'abord et à réfléchir après, et enfin Bonnie, flamboyante rousse qui sera leur muse a tous.

Tantôt truculent et souvent sérieux, sous le couvert de ce polar écolo, Abbey dénonce surtout le mal que l'Homme fait a cette nature si majestueuse...... C'est grand, drôle, touchant, et avant tout très cinématographique car ce que vous lirez, j'en suis sur, ne manquera pas de se défiler sur l'écran de votre esprit...


Classique, mais absolument parfait, où comment un ancien policier se reconvertit en amateur d'art éclairé, diplôme a l'appui, est contacté par Beaubourg pour rechercher trois toiles, les fameux carrés rouge noir et blanc sur fond blanc dont on a perdu la trace a la fin de la seconde guerre mondiale. Trace qui le conduira à la recherche d'un ancien criminel nazi et d'un ancien tortionnaire africain....

Court et érudit, voila qui promet une très belle trilogie puisque le premier tome est consacré à la récupération de la première de ces trois toiles.


  • Le choix des libraires : Train perdu, wagon mort (1 choix) - Jean-Bernard Pouy - Points, Paris, France - 14/07/2012

Les editions du seuil étrennent une nouvelle sub-division de leur collection de poches, les points seuil. Ainsi depuis le mois de novembre 2007, on peut trouver en librairies une petite dizaine de titres dans cette collection "roman noir". Apres Thierry Jonquet ou Pete Dexter, c'est au tour de Jean-Bernard Pouy d'y prendre place.

Ce roman, précédemment publié aux editions La Vie Du Rail, nous plonge dans la psychose des onze passagers de ce wagon détaché d'un train en plein milieu de nulle part. Chacun se demande pourquoi, pourquoi deux avions de chasse les ont survolés depuis l'incident, qu'est ce qui a provoqué l'incident, était-ce intentionnel ?

Là où réside le génie (oui le génie) de Monsieur POUY, c'est qu'au lieu de décrire les évènements crûment, comme le ferait un auteur de roman a suspense ou d'horreur grand public, comme Maxime Chattam ou Romain Sardou, ce grand monsieur, donc, nous dépeint ces personnages si... normaux et humains, avec les manies et faiblesses que l'on se surprend a avoir aussi, et une petite pointe de cynisme, afin de plonger la tête la première dans leurs angoisses...

C'est, je pense, un roman de commande, mais cela n'affecte en rien la qualité du récit. Il n'en reste pas moins que des titres du même monsieur tel que 1280 âmes, la petite écuyère a cafter (première apparition du poulpe Gabriel Lecouvreur), ou Spinoza encule Hegel, sont bien plus hauts en couleur et plus fidèles au petit monde de l'auteur...


On retrouve un peu des grands auteurs de Los Angeles dans ce roman. Un ami l'a décrit ainsi :" c'est dur, c'est sombre, c'est glauque". Et pour cause, le personnage principal sombre tout du long du roman, et comme la couverture le montre, il coule dans son verre d'alcool, petit à petit. Ce qui semblait être une affaire providentielle, une femme l'engage pour faire chanter son mari, Robin Llywelyn, c'est lui le détective, ne réussit qu'a la faire foirer.
Bristol et ses trottoirs vous sautent à la figure avec la même force que les coups pleuvent sur notre poivrot qui s'avèrera être moins couillon que l'on peut croire...


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia