Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

Les coups de cœur de David Bélair de la librairie PAGE ET PLUME à LIMOGES, France


  • Le choix des libraires : Comme personne (1 choix) - Hugo Hamilton - Phébus, Paris, France - 14/07/2012

Allemagne, 1945. Maria Liedmann vient de perdre son petit garçon de 3 ans, Gregor, dans un bombardement. Elle rejoint une colonne de réfugiés et retrouve son père Emil. La voyant dévastée par cette perte il décide de tout faire pour lui redonner le moral. C'est alors que dans la population fuyante il trouve un orphelin. Il "l'offre" à Maria, lui faisant promettre de ne jamais rien dévoiler à personne, ce petit garçon sera désormais Gregor, pour tout le monde. Cependant, durant toute sa vie, Gregor est hanté par des souvenirs qu'il ne comprend et cette impression constante qu'il n'est pas celui qu'on voudrait qu'il soit. Il a bien reçu quelques indices de son oncle Max mourant, mais ne sait comment les interpréter. Comment construire sa vie, son identité, se construire, quand on sait qu'on n'est pas à sa place mais que l'on a aucune preuve ? La vie de Gregor sera pleine d'errances, de fuites, de questionnements, qui influeront malgré lui sur ses relations avec son fils, sa femme, ses amis. Magnifique roman des origines, de la quête de soi. Qu'est-ce qui constitue une identité ? Qu'est-ce qui nous définit ? Ce que l'on détermine pour nous ou ce que nous décidons d'être ?


  • Le choix des libraires : Mort de Bunny Munro (2 choix) - Nick Cave - Flammarion, Paris, France - 14/07/2012

Bunny Munro est vendeur en produit de beauté, obsédé sexuel, alcoolique, drogué. Voilà le portrait haut en couleurs du dernier roman très attendu de Nick Cave. Cependant, derrière tous ces travers se cache un homme fragile, un homme traumatisé, qui doute. Ces deux aspects (flamboyant et obscur) de sa personnalité vont s'affronter tout au long de ce roman passionnant.
Tout commence lors d'une partie de jambe en l'air dans un motel, Bunny reçoit un coup de fil de sa femme en pleine crise d'angoisse. Le lendemain, en rentrant chez lui il la retrouve pendue dans la chambre. La douche est froide, la fuite s'impose. Il embarque son fils, Bunny junior, enfant intelligent accroché à son encyclopédie et admirant son père comme un dieu vivant, pour quelques jours de vente à domicile de produits de beauté. Croyant fuir ses responsabilités et la réalité en s'éloignant de chez lui, il y sera confronté à chaque instant, jusqu'au dénouement tragique.
C'est un magnifique roman sur les relations père / fils dans un univers à la fois coloré et sombre, propre à Nick Cave, univers que l'on trouve déjà dans ses chansons.


  • Le choix des libraires : Quand le requin dort (2 choix) - Milena Agus - Liana Levi, Paris, France - 14/07/2012

Nous retrouvons dans ce roman le portrait d'une famille Sarde assez atypique. La mère est un être errant dans les méandres d'un inconscient perturbé, décalée par rapport au monde qui l'entoure. La tante enchaine relations stériles sur relations stériles, amours sans lendemain mais gardant toujours l'espoir de fonder une famille. Le frère est un être absent, absent au monde, ne prenant la parole que pour évoquer la musique, le piano, son seul refuge. Un père toujours aux quatre coins du monde, mission humanitaire, préférant sauver les autres plutôt que sa propre famille. Et il y a enfin la narratrice, une jeune fille qui porte un regard doux-amer sur les membres de sa famille et entretient une relation sado-masochiste avec un homme marié.

Malgré la pesanteur des thèmes abordés dans le roman : religion, suicide, sexualité... on ne peut s'empêcher de ressentir une sensation de légèreté à la lecture de ce roman, c'est là que réside le talent incontestable de Milena Agus.


Victoria est une jeune fille noire dont la mère est malade, elle s'en occupe jour et nuit jusqu'au jour où celle-ci décède. Elle garde en mémoire le souvenir d'une nuit passée chez une riche famille blanche : les Staveney. Souvenir oscillant entre le rêve et le cauchemar, mais assez perturbant pour que des années plus tard, retombant sur la maison de cette famille, elle décide de s'y intéresser un peu plus. Devenue une belle jeune fille, elle fait la rencontre du fils cadet des Staveney, Thomas, dans la boutique de disque où elle travaille. Ils vont entamer une relation qui ne durera qu'un été mais qui ne restera pas stériles puisque Victoria tombe enceinte. Elle se sépare cependant de Thomas sans lui annoncer sa grossesse. Ce n'est que 6 ans plus tard, un mariage soldé par un deuil, un second enfant, usée par des années de précarité, que Victoria se décide à dévoiler sa paternité à Thomas. La famille Staveney le prend plutôt bien et décide de s'investir dans la vie de cette enfant, en lui offrant notamment l'éducation que sa mère n'aurait pas pu lui offrir.
Sous une apparente simplicité, Doris Lessing nous amène à nouveau à réfléchir sur les questions qui la hantent : celles du racisme et de l'injustice de naître noir, encore aujourd'hui.


  • Le choix des libraires : Exit le fantôme (2 choix) - Philip Roth - Gallimard, Paris, France - 14/07/2012

Nathan Zuckerman est de retour ! ! ! Pour notre plus grande joie. Il s'est retiré onze ans à la campagne, a eu un cancer de la prostate qui l'a laissé impuissant et incontinent. Pour subir une intervention il se rend à New-York où il croise Amy Belette, la dernière maîtresse, la muse de Lonoff, son mentor. Il décide alors de revenir dans le monde des "vivants" et d'échanger avec un jeune couple d'auteurs, sa maison de campagne contre un appartement à New-York. Un coup de foudre pour la jeune femme de ce couple, Jamie, ne fera que le renvoyer à sa déchéance. Tous les thèmes chers à Roth sont à nouveau réunis dans ce roman : la maladie, les juifs, l'écriture, les auteurs et un certain regard sur le monde actuel qui ne manque pas de piquant. Un vrai délice !


  • Le choix des libraires : Un soupçon légitime (1 choix) - Stefan Zweig - Grasset, Paris, France - 14/07/2012

"Un soupçon légitime" est une petite perle retrouvée, un "inédit". C'est un court roman ou une longue nouvelle, genre habituel chez Zweig, qui raconte l'histoire d'un homme, John Limpley, expansif dans tout ce qu'il est, vit et ressent. Il s'installe dans la campagne anglaise avec sa femme, par opposition très calme voire effacée. Cette attitude exacerbée va peu à peu agacer les voisins avec qui il a noué des liens d'amitié. Pensant l'apaiser, ou du moins canaliser cette énergie ils vont lui offrir un chien, Ponto. Adulé par John, le molosse se transforme en tyran jusqu'au jour où l'amour inconditionnel que son maître lui voue est détourné et porté sur son enfant à naître. Nous avons là tous les éléments d'un drame annoncé. La brièveté du récit rend la tension encore plus palpable. Zweig nous offre encore dans ce roman une analyse psychologique fine de ses personnages au service d'une intrigue qui met en lumière les conséquences dramatiques que peuvent avoir l'obsession et l'exacerbation des sentiments. Une vraie friandise à déguster sans modération.


  • Le choix des libraires : Julius Winsome (3 choix) - Gérard Donovan - Seuil, Paris, France - 14/07/2012

Un ouvrage magnifique et émouvant comme il y en a peu. La faille, la fêlure, le grain de sable qui vient enrayer la routine calme et reposante d'une vie reculée et bouscule tout transformant un homme sain et sage un être assoiffé de vengeance. Ce déclic peut paraître anodin pourtant : le chien du héros se fait tuer par des chasseurs. Dès lors quelque chose se brise en Julius qui ne pense plus qu'à une chose : retrouver les assassins. Des sentiments poussés à leurs paroxysmes dans le calme et la tranquillité des bois enneigés. L'auteur sonde comme peu d'écrivain l'âme humaine avec habilité. Un roman original qui mérite vraiment d'être découvert.


Ah, le bureau des objets trouvés !
Voilà un titre qui m'a interpellée ! Ça ne vous a jamais fait fantasmer vous ce genre d'endroits : bureau des objets trouvés, archives, réserves et autres lieux qui pourraient receler tellement de trésors ? Oui, mais après le titre qu'est-ce qu'il y a dans ce livre ? La réponse est : un roman à la hauteur de ses promesses : une mine de trésors !
Henry Neff, jeune homme de vingt-quatre ans, se retrouve au bureau des objets trouvés d'une gare. Il a pourtant une famille bien placée qui pourrait lui ouvrir de nombreuses portes, mais Henry préfère une vie calme, sans ambition, sans véritable projet, envisageant même à un moment se mettre en "préretraite" ! Cependant, il réussi à faire de cette vie paisible une vie pleine de surprises, de rebondissements, de rencontres et de petites merveilles. Il faut dire qu'Henry est un homme plein d'imagination, créatif, curieux, parfois un peu candide, en tout cas émerveillé et étonné de tout ce qui l'entoure ! Il imagine à longueur de journée à qui peuvent appartenir les objets qui lui sont ramenés, comment ils ont pu être perdus. Et il met un point d'honneur à tenter de retrouver à tout prix les propriétaires de ces biens, l'amenant à faire des rencontres originales et notamment celle de Fédor Lagutin, chercheur en mathématique originaire de l'Oural invité en Allemagne pour participer à un séminaire. Cependant, si des personnes comme Henry sont ravies de rencontrer des étrangers, ce n'est pas le cas de tout le monde et Fédor va vite être confronté à des remarques ou des gestes hostiles voir haineux. Henry en constatant ces réactions prend conscience de la réalité de la nature humaine, ce qui le fera sortir de sa tranquillité cotonneuse.
Un roman riche et malgré la gravité de certains thèmes abordés, très léger et distrayant ! Vraiment original !


  • Le choix des libraires : Retour à la nuit (2 choix) - Éric Maneval - Ecorce, La Croisille-sur-Briance, France - 18/01/2011

J'aimerai vous parler de ce court roman, court oui, mais intense ! Il raconte l'histoire d'Antoine, veilleur de nuit dans un foyer pour adolescents du côté de Limoges. Un soir il tombe sur une émission télévisée retraçant une enquête qui n'a pas aboutie concernant un tueur en série qui a pour caractéristique de "découper", ses victimes sont principalement de jeunes enfants. Et là, c'est le choc pour Antoine ! Il reconnaît dans le portrait robot du suspect celui qui des années auparavant l'aurait sauvé de la noyade, soigné et déposé à l'hôpital. Il ne comprend alors pas pourquoi cet homme, ce tueur, ce découpeur, ne l'a pas tué comme les autres enfants qu'il a rencontrés. Commence alors une "enquête" au plus profond de ses souvenirs pour ne laisser échapper aucun indice... C'est un polar noir à l'écriture incisive, coupante comme le découpeur et qui ne laisse pas indifférent... J'en suis encore retournée ! Alors allez-y, si vous n'avez pas peur de faire travailler votre cerveau, votre imagination et surtout si vous n'avez pas peur des nuits blanches !


  • Le choix des libraires : Les assoiffées (2 choix) - Bernard Quiriny - Seuil, Paris, France - 11/09/2010

Depuis deux ouvrages maintenant ("L'angoisse de la première phrase" et "Les contes carnivores", deux recueils de nouvelles) Quiriny nous fait rire, nous emmène dans ses délires subtils où règne l'humour toujours teinté d'une seconde lecture plus philosophique. Ce roman n'y échappe pas. En 1970, le Benelux devient une sorte de dictature où règnent en maîtresses Ingrid puis, à sa mort, sa fille Judith. Elles instaurent un système utopique ressemblant à celui des Amazones : les hommes ont le choix entre devenir esclaves des femmes et être émasculés ou fuir. Cette dictature est-elle un rêve ou un cauchemar ? C'est ce que tenteront de découvrir un groupe d'intellectuels français invités à pénétrer ce grand pays aux frontières aussi opaques que celles de la Corée du Nord. En parallèle nous suivons le destin d'une de ces jeune femme belge modeste qui par le choix du hasard va rencontrer et fréquenter Judith la "Bergère". Alternant entre récit choral et journal intime, tous les points de vue sur ce système sont évoqués. On prend énormément de plaisir à lire ce livre, en plus d'être drôle et original, il invite à se questionner au même titre que les grands maîtres comme Orwell ou Huxley, sur les dérives des utopies dictatoriales.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia