Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

A propos de la librairie : BIRMANN MAJUSCULE


Ses coordonnées

Adresse:
7, rue des Arts
74200 THONON-LES-BAINS
France

Téléphone : 04 50 71 25 45

Site Internet : http://www.librairie-birmann.com



Les coups de cœur de ses libraires

  • Marc Rauscher : Le lac - Yana Vagner - Mirobole éditions, Bordeaux - 28/09/2016

Après leur équipée sur les routes, dans une Russie dévastée par un virus mortel, Anna et son groupe ont enfin atteint un abri insulaire au lac de Vongozero. Les onze rescapés qui ne se sont pas forcément choisis vont devoir apprendre à coexister, arracher leur nourriture à une nature hostile et composer avec une autre bande de survivants. La promiscuité, l'angoisse et la lutte pour la survie mettront les corps et les psychismes à rude épreuve. Yana Vagner dans ce roman post-apocalyptique réalise un parfait oxymore entre huis-clos stressant et immensité d'une nature inhospitalière en laissant planer une question lancinante : ses personnages sont-ils les derniers êtres humains sur terre ?


  • Marc Rauscher : Vongozero - Yana Vagner - Pocket, Paris, France - 22/06/2016

Lorsqu'un virus mortel et inconnu décime la population mondiale, les autorités de chaque pays sont contraintes de prendre des mesures drastiques. Ainsi, en Russie, Moscou et les grandes villes sont ceintes d'un cordon sanitaire militaire qui empêche la population d'entrer ou de sortir jusqu'à la fin de l'épidémie. Dans leur maison de banlieue, Anna, son fils et son compagnon Sergueï assistent anxieux aux évènements, attendant une éventuelle sortie de crise, jusqu'à ce que le père de Sergueï les convainque de fuir vers l'île de Vongozero. Les voici donc lancés sur les routes avec un groupe qui ne cesse de s'étoffer, talonnés par le fléau qui menace de les submerger. Dans cette course contre la mort, malgré les mésententes et la promiscuité ils vont devoir faire bloc pour survivre. A travers un récit à la première personne, journal de bord d'Anna, dans une Russie qui se délite, l'auteur nous montre quelles peuvent être les réactions de personnes ordinaires placées dans une situation extraordinaire où pour garantir la sécurité du groupe, il faut parfois accepter de s'écarter de la morale. Nul besoin de longues descriptions de violence pour construire un roman où la tension est omniprésente.


Un artiste de cabaret iranien est retrouvé mort dans une suite du Royal Resort d'Evian avec vue sur le Lac Léman. Florence Nakash de la DGSE découvre que le magicien était en fait un ancien Gardien de la Révolution. Sa mort est-elle liée à son passé, s'agit-il d'un règlement de compte entre islamistes ou a-t-il été mis hors d'état de nuire par les services de contre-espionnage occidentaux ? C'est ce qu'elle va tenter de découvrir dans une enquête menée entre la Haute Savoie, Paris et Téhéran.


A Kaboul, un sadique assassine des petites filles pauvres avec un poignard. Oussama Kandar, le seul flic intègre d'Afghanistan met un point d'honneur à le mettre hors d'état de nuire. Menacée par la mafia, Nicole Lagana, ancienne gradée des Renseignements français est chargée de retrouver un chimiste sur le point de créer une drogue parfaite sous peine de voir sa famille exécutée par la pieuvre. Les deux affaires pourraient trouver leur épilogue aux confins du pays afghan dans une contrée où s'affrontent seigneurs de guerre et barons de la drogue.


  • Marc Rauscher : Enfants du diable - Liliana Lazar - Seuil, Paris, France - 21/06/2016

Dans les années 80, Nicolaï Ceausescu le «Génie des Carpates» lança une grande politique nataliste pour la Roumanie et rendit illégal l'avortement. Helena, sage femme de 35 ans sans enfants, convainc une femme sur le point d'avorter de lui céder son fils Damian. Pour s'éloigner de la mère biologique du petit garçon, Helena se fait muter dans le village de Prigor dont elle dirigera l'orphelinat. C'est en suivant son quotidien que nous découvrons les conditions abominables dans lesquelles sont élevés ces «enfants du diable», et les événements marquants qui ont jalonnés l'histoire d'un pays soumis à une implacable dictature.


En déroulant le fil du destin de deux amies d'enfance nées maudites car nées filles en Iran, Chahdortt Djavann entreprend aussi de rendre leurs voix à toutes celles que leurs voiles étouffent. Au pays des mollahs, la vie d'une femme prostituée ne vaut rien et son meurtre est presque un acte de salubrité publique, bien que la sexualité et la prostitution soient omniprésentes dans une société rigoriste pourtant touchée par la corruption, le chômage et la drogue. Un roman qui témoigne des violences faites aux femmes, parfois cru qu'il est nécessaire de lire et de faire partager.


  • Marc Rauscher : Jonathan Weakshield - Antoine Sénanque - Grasset, Paris, France - 21/06/2016

Londres à la fin du XIXe siècle, alors que le règne de la reine Victoria s'achève, est une capitale gangrenée par la pègre. C'est dans ce milieu qu'arrive Jonathan Weakshield, immigré irlandais chassé par la famine de 1845. Antoine Sénanque nous invite à suivre son ascension dans la truanderie, parsemée de combats, de trahisons mais aussi d'amitiés, car malgré ses antécédents criminels, cet homme brutal reste attaché aux valeurs humaines et à son amour de jeunesse pour qui il est près à tous les sacrifices. Renouant avec la verve des grands feuilletonistes l'auteur nous entraîne dans un grand roman d'aventures.


  • Marc Rauscher : Bull Mountain - Brian Panowich - Actes Sud, Arles, France - 20/06/2016

Depuis la Prohibition, la famille Burroughs a implanté son fief criminel sur les hauteurs de Bull Mountain en Géorgie du Nord d'où elle écoule sans partage ses marchandises de contrebande depuis des décennies. Clayton fait figure de mouton noir de la famille depuis qu'il est devenu shérif. Lorsqu'un agent fédéral lui demande de l'aider à faire cesser les trafics de son frère Halford, dernier parrain de Bull Mountain, nul doute que les montagnes ne vont pas tarder à raisonner des échos d'un duel fratricide. Un roman noir qui ravira aussi bien les lecteurs de Ron Rash que d'Elmore Leonard.


Dans le Salvador des années 70, la violence est omniprésente dans une société dominée par une junte militaire qui lâche ses escadrons de la mort sur les opposants au régime, multipliant rafles et tortures. Le Viking vit de cette violence, d'abord catcheur il est devenu policier et malgré la maladie qui le ronge effectue tous les sales boulots qui lui sont confiés. Lorsque Maria Helena, la servante qu'il a courtisée des années plus tôt lui demande d'enquêter sur la disparition de ses nouveaux employeurs, la tragédie nationale prend des accents de drame familial. La fille de Maria Helena fervente nationaliste attend une promotion alors que son petit-fils s'engage dans la subversion. Tous ces personnages vont se croiser parfois sans se reconnaitre comme dans une macabre pièce de boulevard, où les quiproquos feraient rire s'ils n'étaient pas aussi tragiques. Avec une prose directe et incisive, l'auteur nous montre le grotesque et l'horreur des dictatures dans un roman aussi dérangeant que magistral.


  • Marc Rauscher : La tunique de glace - William Tanner Vollmann - le Cherche Midi, Paris, France - 29/05/2013

S'emparant des sagas scandinaves, qu'il réécrit et interprète à sa façon, William T Vollmann nous entraîne à la suite des fiers Vikings dans leur conquête du Groenland et surtout du Vinland, contrée mythique qui pourrait être l'Amérique. Dans un style proche de l'oralité (le mot «saga» vient d'un verbe norrois signifiant «dire/raconter»), l'auteur fait revivre les riches heures des terres glacées du Nord quand les rois berserkir, pouvant se changer à volonté en ours s'affrontaient pour le pouvoir. Puis il conte l'exil d'Eric le Rouge et des siens sur des voies maritimes incertaines vers des terres inhospitalières et leurs premiers occupants les farouches «skraelings». C'est enfin de Freydis, fille adultérine d'Eric qu'il contera la tragique histoire, car s'est par elle que la violence apparaitra en Amérique. A la fois épopée héroïque et hommage à la poésie des scaldes, la Tunique de glace est un roman évoquant le fer, le sang et la glace à lire en sirotant un verre d'hy dromel. Skol !


Dans l'Amérique petite bourgeoise des années 50, dans un bar au Nord de l'État de New York, un homme encourage son équipe de football, en beuglant vers le poste de télévision. Soudain, il croit succomber à une crise cardiaque. Mais ce n'est que l'acmé de sa vie. L'homme, la trentaine, n'est autre que Frederick Exley, anti héros et auteur d'un roman-autobiographie-fictive-quelque-soit-le-nom-qu'on-lui-donne, déjà culte au moment de sa sortie en 1968. Aujourd'hui, Le dernier stade de la soif est enfin publié en poche.
Alcoolique notoire et fou soupçonné, Exley débuta sa vie de façon pourtant plaisante : fils d'un sportif connu et reconnu du Sud de la Californie, il débarqua à New York, en se rêvant grand écrivain. Finalement, il trouva un job luxueux dans une compagnie ferroviaire à Chicago, La Fusée, mais qui ne le conduisit pas au 7ème ciel. Dès lors à chaque incursion dans un nouveau milieu professionnel, ses postes devinrent de moins en moins bien rémunérés, et ses rêves encore plus absurdes : l'engrenage était enclenché, un marginal était né. Néanmoins, Le dernier stade de la soif n'est de loin pas que le récit d'un freak désillusionné galvanisé par ses remontants alcoolisés. Se plaçant en enfant maudit de l'Amérique, digne héritier de Fitzgerald ou encore d'Hemingway, Exley reste lucide sur son propre statut de pestiféré et ne renie en rien sa déréliction. Car son coeur penchera toujours du côté de l'ivrogne, du poète, du prophète, du criminel, du peintre, du fou, de tous ceux qui aspirent à s'isoler de la banalité du quotidien. Une logorrhée qui pourrait s'avérer toxique, mais de sa plume imprévisible, il arrive sans cesse à réhydrater son écriture. Il se révèle alors un portraitiste fortuit et complètement désopilant. Frederick Exley dans sa solitude n'est jamais seul. Il est entouré d'une mère caricaturale n'étant pas douée pour ces choses-là et d'un unique ami d'enfance J., avocat avec qui il a fondé une société secrète contre les portes qui affichaient Privé ou Entrée Interdite. Il est escorté par Mister Blue, commercial en Cadillac, autant obsédé que se méfiant du cunnilingus et par Paddy the Duck, un putain d'Irlandais poète alcoolo, le type d'homme à découvrir les vérités inaccessibles au commun des mortels. Il est amoureux de Bunny Sue, lolita de 19 ans au corps sculptural, et à l'odeur ensorcelante, qui lui donna envie, dès le premier regard, tel Dracula, d'enfoncer ses dents dans ses flancs, sachant pertinemment qu'en guise de sang ne s'écoulerait d'elle que du caramel, puis plus tard de Patience, une jolie apparition en Mercedes décapotable aux cheveux poivre et sel qui lui donna deux jumeaux. Et si jamais par inadvertance, il se trouve délaissé, il se donne corps et âme aux Giants et à Gifford, son joueur clé, ou s'invente docteur Horatio Penis, chirurgien et chef de service de la clinique Eternal Hope. Une galerie de portraits loufoques comme autant de regards caustiques sur cette Amérique incompréhensible. Pour répondre à sa grande question Est-ce que je suis un Américain ?, Exley offre un cocktail explosif aux beautés ambiguës, noires ou roses, soyeuses ou lascives, échevelées ou ingénieuses. Il livre une vie minable mais portée par un style sublime. Jubilatoire !


  • Marc Rauscher : Fleur de tonnerre - Jean Teulé - Julliard, Paris, France - 19/03/2013

On meurt beaucoup dans l'entourage d'Hélène Jégado, surnommée Fleur de Tonnerre depuis sa plus tendre enfance par sa mère. Élevée dans la Bretagne du XIX siècle sur une terre marquée par les légendes et les superstitions, elle grandit dans la crainte respectueuse de l'Ankou, personnification de la Mort, le moissonneur des âmes et pour échapper à son emprise elle ne trouva d'autre moyen que de devenir son auxiliaire. La voila donc lancée sur les routes d'une Bretagne qu'elle parcourut de long en large, se louant comme cuisinière, empoisonnant à chaque fois ses employeurs sans jamais être inquiétée. Entre 1803 et 1852 ses soupes et gâteaux assaisonnés à l'arsenic firent près de 60 victimes sans distinction d'âge ou de sexe. D'une plume alerte à l'humour noir aussi corrosif que le chouchen breton, Jean Teulé nous entraine à la suite de la plus dangereuse des empoisonneuses dans une Bretagne encore pleine de mysticisme celtique.


  • Nadège Badina : Deux étrangers - Emilie Frèche - Actes Sud, Arles, France - 18/03/2013

Maupassant écrivait : On aime sa mère presque sans le savoir, car cela est naturel comme de vivre, (...). Aucune autre affection n'est comparable à celle-là, car toutes les autres sont de rencontre, et celle-là est de naissance (...). Emilie Frèche s'attarde sur la relation père-fille qui n'est chez elle, ni une affection de naissance, ni de rencontre, mais d'errance vers un monde inconnu et effrayant. En route pour un voyage délicat...
Tom tend le téléphone à sa Maman, Élise, en lui disant qu'il y a quelqu'un pour elle. Ce quelqu'un est le père d'Elise, qu'elle n'a pas revu depuis longtemps, qui a refait sa vie sur un autre continent, qui ne connaît même pas ses petits-enfants Léo sept ans et Tom neuf ans. Mais il a osé l'appeler pour se rappeler à ses bons souvenirs, lui disant simplement, Élise il faut que je te voie, je suis à Marrakech, je t'attends avant la fin du mois. Et, alors que depuis un mois la petite bulle familiale d'Élise a éclaté, elle appelle Simon pour qu'il vienne garder leurs garçons. Il est d'accord, mais 10 jours pas plus, et des SMS pour seul contact. Commence alors le plus improbable des road-trip au volant de la R5 collector, vert anglais, héritée de sa mère, qui lui vaut autant d'horribles noms d'oiseaux qu'elle lui rappelle de douces réminiscences. Cette antiquité va surtout la rassurer et finalement la porter jusqu'aux portes de Marrakech. Comme dans ses précédents romans, Emilie Frèche livre une littérature sans fioriture, basée sur la simplicité, pour expliquer à contrario le paradoxe des sentiments. Pourtant, loin de la sensiblerie, en conteuse aux images poétiques, elle fait jaillir des personnages attachants qui bataillent avec des secrets et des fantômes, mais qui espèrent toujours. Car chez Emilie Frèche, romancière à la plume pleine d'empathie, l'univers est tout aussi intense et poignant que son héroïne est vulnérable et passionnée. Animée d'une obsession humaine de trouver seule la solution à un problème indicible, Elise évoque alors cette période de l'âge mûr, où la fuite du temps fait irrémédiablement s'éloigner l'innocence mutine, tandis que les désirs équivoques, eux, ne vieillissent pas. Cette prise de conscience crée toujours, chez les femmes d'Emilie Frèche, une émotivité hors pair et surtout une volonté insatiable d'avancer. Finalement, ces Deux étrangers, on apprend à les connaître doucement, jamais totalement, mais ils ne nous quitteront jamais. Simplement sublime.


  • Marc Rauscher : Poussière rouge - Jackie Kay - Métailié, Paris, France - 18/03/2013

A sept ans Jackie réalise qu'elle et son frère n'ont pas la même couleur de peau que leurs parents. Tous deux ont été adoptés par un couple écossais qui leur prodigue un amour immense. Jackie se sent viscéralement la fille de sa mère adoptive et ne désire pas connaitre ses vrais parents, une infirmière écossaise et un étudiant nigérian, bien que ses songes soient parfois hantés par ce couple étrange. C'est lorsqu'elle-même se prépare à enfanter que le besoin de rencontrer ses géniteurs devient impérieux. Après une minutieuse enquête, elle les retrouve, alors que tous deux ont se sont construits une vie où elle n'a pas de place. S'ensuivent des rendez-vous erratiques entre l'Écosse et le Nigéria, avec une mère atteinte d'Alzheimer et un père prêcheur évangélique. Récit à caractère autobiographique passant sans cesse d'une époque à une autre au fil des souvenirs de son auteur, Poussière rouge est un roman fort, drôle et tendre sur la quête des origines et la difficulté de se sentir différent.


Mon pouls bat à 84 pulsations par minute. Ma tension artérielle est de 12.4/6.8 mmHg. Ma température est de 36.8 degrés. Je respire 16 fois par minute. Dans ma chambre la température ambiante est de 26 degrés et l'humidité relative de quarante-huit pour cent. Un diagnostic qui ne paraît pas alarmant, pourtant sous la plume de Juan Jacinto Muñoz Rengel, il vaut mieux aller consulter...
Un tueur à gages, M. Y., qui a touché il y a plus d'un an et deux mois un versement dans une enveloppe de papier vélin, avec une calligraphie aux traits anguleux et boucles prononcées, a pour mission d'éliminer Eduardo Blaisten, un psychologue juif, qui écrit et signe des articles. Tout serait trivial si ce tueur n'était pas hypocondriaque persuadé de vivre son dernier jour. Et la mission pourrait s'avérer insignifiante si cet adepte du kantisme ne jouait de malchance comme s'il était tombé d'un autre monde et se fracassait la tête au centre d'une farce. Combinant ces fabuleux paradoxes, Juan Jacinto Muñoz Rengel narre les innombrables tentatives d'homicides de son anti-héros. Il alterne alors des épisodes biographiques de malades imaginaires, des logorrhées médicamenteuses mais non aseptisées, et, des dialogues à la limite de l'absurde. Mais s'il se contentait d'avoir simplement recourt au comique de répétition, le récit en perdrait de sa superbe. L'auteur réussit astucieusement à insuffler un dynamisme inattendu : il ironise autant sur le statut névrosé de son docteur Faust cadenassé dans ses idéologies, qu'il le place dans l'ombre tutélaire des auteurs les plus illustres. Tel Ionesco, l'auteur construit son premier roman autour d'un protagoniste extravagant, et, transcendant alors son érudition, il l'inscrit dans des prouesses complètement foutraques mais tellement héroïques. Le Tueur hypocondriaque, un roman savant et cocasse qui rendra insomniaque !


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia