Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

A propos de la librairie : A LIVR'OUVERT


Ses coordonnées

Adresse:
171 Bis, boulevard Voltaire
75011 PARIS
France

Téléphone : 01 43 71 97 84

Site Internet : http://www.alivrouvert.fr



Les coups de cœur de ses libraires

  • Aude Artozoul : L'aube sera grandiose - Anne-Laure Bondoux - Gallimard-Jeunesse, Paris, France - 08/11/2017

Nine, seize ans, vient d'être embarquée par sa mère juste avant le bal de fin d'année du lycée. Elles font plusieurs heures de route avant de se retrouver dans une cabane un peu miteuse, à côté d'un lac. Nine n'a pas vraiment le choix, elle va devoir écouter ce que sa mère a à dire. Elle va alors commencer à lui dévoiler des événements de sa vie qu'elle lui avait cachés jusqu'alors.

Au matin, elles retrouveront Rose-Aimée, Orion et Octo, la famille de Titania - une famille que Nine pensait disparue. Elles ont donc toute la nuit pour retracer la vie de Titania. À l'aide de flash-backs et d'anecdotes, elle va lui raconter son enfance, auprès de sa mère et de ses deux petits frères jumeaux, de sa passion pour le football, son désir de découvrir qui était son père, puis de ses premiers amours, de son adolescence... Lui révélant certains secrets et lui faisant comprendre que sa mère n'est peut-être pas la personne qu'elle pensait connaître.

Anne-Laure Bondoux nous offre un nouveau roman prenant, une véritable quête familiale sur l'identité, les secrets et la vérité. Un récit qui alterne le présent et les flash-backs, nous plongeant au coeur des souvenirs de Titania !


Les années 90, à Hailsham : une école perdue dans la campagne anglaise où les enfants sont protégés du monde extérieur. Kath, Ruth et Tommy grandissent dans l'idée qu'ils sont des êtres uniques, à part. On ignore cependant qui dirige cette école, qui a décidé qu'ils seraient élevés ici, dans quel but précis ? Ce n'est que des années plus tard, quand Kath décide de comprendre pourquoi ils ont eu droit à cette enfance, que les éléments sont révélés petit à petit, dans une ambiance mystérieuse et pleine de secrets.

Un roman puissant et mystérieux, aux personnages forts. Une écriture poétique qui nous plonge très rapidement dans ce monde proche du notre et pourtant si différent et déstabilisant. Un récit sur l'homme, les sentiments, l'innocence, la mémoire et l'identité. Un petit bijou !


  • Magali Garnero : L'Art de perdre - Alice Zeniter - Flammarion, Paris, France - 08/11/2017

Naïma Zekkar travaille dans une galerie d'Art à Paris. Comme son patron a décidé de faire la rétrospective d'un artiste algérien, elle commence à s'intéresser à l'histoire de l'Algérie et à se poser des questions sur son père, Hamid et son grand père, Ali. Ce dernier est arrivé en France en 1962 avec Yema, sa femme et ses enfants. Pourquoi ce montagnard kabyle a-t-il quitté l'Algérie lui qui était si attaché à sa terre et ses oliviers ? Comment Hamid a-t-il fait pour s'intégrer à cette société française dont il ne connaissait même pas la langue ?

Naïma ne sait rien des raisons de leur immigration, ni des souffrances et humiliations enterrées sous des années de silence. Hamid, lui même n'a jamais compris l'attitude de son père et leur départ précipité.

Ce roman est le témoignage de trois générations, presque une saga familiale. Il aborde un sujet longtemps resté tabou : la guerre d'Algérie et le rapatriement des harkis en France. Alice Zeniter donne à son lecteur le pouvoir de l'omniscience et lui livre l'histoire de la famille Zekkar.


Morgane a seize ans et vient de déménager dans une nouvelle maison avec ses parents et son petit-frère. Elle n'est vraiment pas ravie de ce changement de vie, la forçant à laisser derrière elle son ancienne vie et tous ses amis. Mais la découverte d'un journal intime derrière le radiateur de sa nouvelle chambre va lui permettre de se changer les idées et de se lancer dans une véritable aventure humaine. Elle découvre l'histoire de Maxime, un adolescent de dix-sept ans qui souffre d'une maladie qui l'empêche de s'exposer à la lumière du jour. On appelle les gens qui souffrent de cette maladie les «enfants de lune» : ils ne peuvent sortir que la nuit, ou habillés d'une combinaison. Guidée par Maxime et son journal, elle va peu à peu découvrir le quotidien de ces enfants et la difficulté de vivre avec une telle maladie. Morgane n'aura alors qu'une idée en tête : retrouver le jeune homme.

Une bande-dessinée touchante, au thème rare et aux personnages terriblement attachant. Une aventure humaine que l'on vit à travers les yeux de Morgane et qui nous permet d'en apprendre plus sur les personnes atteintes de Xeroderma Pigmentosum. À mettre entre toutes les mains !


  • Aude Artozoul : Reine de cendres - Erika Johansen - Le livre de poche, Paris, France - 07/11/2017

XXIVème siècle. L'humanité a rejeté la technologie et la société est redevenue féodale. Quand sa mère, la reine Elyssa, est décédée, Kelsea Raleigh a dû fuir le donjon royal et grandir en exil. C'est finalement son oncle diabolique qui a pris le pouvoir sur le royaume. Mais le jour de ses dix-neuf and, une garde dévouée a été chargée de l'escorter jusqu'à la capitale, où elle va devoir reconquérir le trône et la place qui lui revient de droit : elle va devoir devenir la Reine du Tearling. Mais Kelsea ne se sent pas capable de gouverner, elle n'y connaît rien, elle n'a aucune confiance en elle. Mais le voyage est long, et les atrocités qu'elle découvre sur le chemin vont lui faire repousser toutes ses limites. Avec l'histoire de Kelsea, c'est l'histoire de tout un peuple et de tout un royaume qui nous est contée.

Premier tome d'une trilogie, sorti sous le titre La reine du Tearling en grand format. Une quête incroyable pour sauver un royaume, une véritable épopée, un roman addictif, de nombreux rebondissements, une héroïne aussi attachante que réaliste... que demander de plus pour un premier volet ?


Un livre qui porte bien son titre !

Ce livre comprend de très nombreuses chroniques où notre monde, notre société et nos valeurs sont examinés puis dessinés avec beaucoup d'humour et une grande franchise. Muriel c'est avant tout une auteure et une illustratrice mais aussi une mère, une végétarienne, une écolo, une homosexuelle, une nantaise... bref une citoyenne très loin d'être ordinaire ! ! Une citoyenne engagée.

Engagée sur plein de sujets ! ! Elle combat les clichés, le mariage pour tous, le gâchis alimentaire, le réchauffement climatique, l'obsolescence, la pollution, le consumérisme... Elle réclame la qualité de l'air, de l'eau, le respect de la planète, des animaux, des enfants, des femmes, du couple, la solidarité, la permaculture, la pma, la tolérance...

Et le tout avec des textes et des commentaires qui vous font et rire et réfléchir ? Incroyable le nombre de fois où l'on est d'accord avec elle ! Livre à mettre entre toutes les mains possibles ! Pensons à l'avenir que l'on souhaite et agissons !


  • Aude Artozoul : Tenebra Roma - Donato Carrisi - Calmann-Lévy, Paris, France - 07/11/2017

Alors que la foudre s'est abattue sur une centrale électrique au cours d'une terrible tempête, les autorités se voient obligées d'imposer un black-out total de 24 heures sur la ville de Rome le temps de réparer les dégâts. Il avait été pourtant dit par le pape Léon X que «Rome ne devra jamais être plongée dans l'obscurité» Cela sonne maintenant comme un avertissement.

Profitant de l'obscurité et de l'état de panique, un individu va laisser derrière lui plusieurs corps. Sur ses traces, on rencontre Marcus, prêtre de l'ordre des Pénitenciers qui reconnaît et parvient à interpréter certaines anomalies sur les scènes de crime. Mais Marcus a perdu la mémoire après avoir été lui-même victime du tueur ? À ses côtés, Sandra Vega, ancienne photographe scientifique, se retrouve mêlée malgré elle à l'affaire pour l'aider à traquer le tueur et à comprendre les différents indices qu'il laisse derrière lui.

Un roman incroyable, à l'atmosphère oppressante et au scénario astucieusement ficelé. Un contexte qui fait froid dans le dos, un tueur qui n'a peur de rien, des personnages complexes et passionnants. On est ravis de retrouver Donato Carrisi !


Elles sont au nombre de 4 ces nouvelles.

Ça commence avec les soeurs Barbarin, l'histoire de jumelles dont l'une est morte et l'autre accusée du meurtre.

Mademoiselle Butterfly raconte la relation amoureuse entre un homme riche et une femme plus jeune que lui.

La troisième nouvelle, qui donne son titre au livre, narre les discussions d'une femme avec l'assassin de sa fille, qu'elle visite régulièrement.

Dessine moi un avion est la dernière nouvelle du recueil et trace les échanges entre une jeune femme et un allemand qui découvre le Petit prince de Saint Exupéry.

Chaque nouvelle aborde à sa manière le thème du pardon. Et, comme à chaque fois, ‘ ?auteur nous emmène dans son monde, nous présente ses personnages auxquels on s'attache (ou surtout pas) et nous captive. Le temps passe toujours trop vite avec lui !


  • Aude Artozoul : Mon amie Adèle - Sarah Pinborough - Préludes, Paris, France - 24/10/2017

Louise est une mère célibataire qui rencontre David dans un bar. Le courant passe bien, serait-il enfin l'homme qui la fera vivre une belle histoire ? Elle ose à peine y croire alors qu'elle commence son nouveau travail. Mais voilà que David s'avère être en fait son nouveau patron. Et qu'il est marié à une femme sublime, Adèle. Louise ne fait pas le poids face à cette dernière et décide de laisser tomber.

Mes un concours de circonstances va la pousser à devenir amie avec Adèle et à entamer une liaison avec David. Fascinée par le couple, Louise ne peut s'empêcher de culpabiliser devant les mensonges dans lesquels elle se retrouve coincée... mais le pire reste encore à venir. Le couple est-il aussi parfait qu'il le laisse paraître ? Quels secrets cachent-ils ?

Un thriller haletant qui ne nous laisse pas une seule seconde de répits. Les différents points de vue nous font avancer rapidement dans l'histoire mais sont également utilisés pour semer le doute dans l'esprit du lecteur. On ignore qui croire, qui accuser ? Louise, David ou Adèle ? Qui manipule les autres ? La fin du roman est absolument incroyable et vaut le détour à elle toute seule !


Eleanor est une jeune femme, la trentaine, comptable, elle possède une culture générale impressionnante et ne se soucie guère des autres. Elle dit les choses comme elle les pense même si ça ne plaît pas. Eleanor a sa petite routine : elle travaille toute la journée, rentre manger des pâtes au pesto, et passe son week-end à boire de la vodka. Le mercredi soir, elle a droit à un appel de maman, qu'elle n'a le droit de manquer pour rien au monde. Traumatisée par un drame qu'elle a vécu enfant, elle évite tout contact avec les étrangers si ce n'est pas nécessaire.

Mais le monde d'Eleanor et sa petite vie vont être totalement chamboulés quand elle va s'éprendre du musicien d'un groupe de rock. Persuadée qu'il s'agit de l'homme de sa vie, elle va tout faire pour provoquer la rencontre parfaite, également poussée par maman qui est ravie que sa fille décide enfin à prendre sa vie en main.

Eleanor Oliphant est un personnage étrange mais attachant, à la recherche de son identité. Persuadée qu'elle n'a pas besoin des autres, elle va finalement faire de multiples rencontres qui vont la faire changer d'avis. Un roman prenant, plein de mystère.


  • Magali Garnero : Les rêveuses - Frédéric Verger - Gallimard, Paris, France - 24/10/2017

Pendant la seconde guerre mondiale, Peter Siderman, un jeune soldat allemand usurpe l'identité d'Alexandre d'Anderlange, un soldat français. Quand la famille de celui-ci-logeant pas loin de la frontière réussit à le faire rapatrier, Peter redoute d'être dénoncé et renvoyé en prison.

La famille l'accueille, l'adopte même, à condition qu'il joue correctement le personnage d'Alexandre et c'est en lisant ses carnets que Peter va apprendre à jouer un rôle. C'est également dans ces carnets qu'il va faire la connaissance de Blanche, une des cousines qui vit cloîtrée dans un monastère connu depuis le XVIIe siècle, car les moniales de la forêt d'Ourthières, grandes dormeuses devant l'Eternel, parlent en rêvant, et leur paroles sont considérées comme des oracles par les plus croyants. Peter n'a de cesse d'aller la libérer...

Roman où la tension ne disparaît que pour mieux revenir. Peter va-t-il être démasqué ? Quelles étaient les relations entre Blanche et Alexandre ? Pourquoi la famille d'Anderlange ne le dénonce-t-elle pas ?


Fabia Moreno et Isabella, sa fille, viennent d'arriver dans la petite ville de York. Fabia a décidé d'y ouvrir un magasin de vêtements de luxe «Vintage». Des affaires déjà portées mais qu'elle adaptera à ses clients. Elle vend également toute sorte d'accessoires, bijoux, sacs, ou étoles. Elles sont aussi différentes l'une de l'autre que le soleil et la lune. La première est souriante, exubérante toujours habillée de couleurs vives alors que la deuxième fait tout pour être discrète, se cache derrière ses deux amis et parle peu de ses doutes.

Entre les villageois qui se réjouissent de ce nouveau magasin et ceux qui sont pris de jalousie, la vie n'est pas toujours rose et nos deux héroïnes vont devoir se défendre.

Très beau roman, dont la couverture attire forcément l'oeil. Les descriptions sont souvent imagées et nous permettre de découvrir le passé de nos deux héroïnes. Le mystère qui plane et les secrets de Fabia et d'Ella nous font parcourir les pages les unes après les autres sans discontinuer.


  • Aude Artozoul : Bakhita - Véronique Olmi - Albin Michel, Paris, France - 22/09/2017

Alors qu'elle n'a que sept ans, Bakhita est enlevée par des négriers dans son village du Darfour. Elle est alors vendue dans plusieurs marchés, notamment à El Obeid et Karthoum. Impossible pour elle de retenir d'où elle vient, son nom, le nom de son village... Elle perd petit à petit ses souvenirs, son identité. Elle s'efface sous les mauvais traitements, la torture de ses maîtres et la souffrance quotidienne.

À l'adolescence, elle est rachetée par le consul d'Italie et elle découvre un tout nouveau pays. On la dévisage pour sa couleur de peau, pour sa différence. Mais elle réalise que l'Italie, qu'elle pensait être la destination qui la sauverait, est en fait un pays d'inégalités et de pauvreté. Bakhita continue malgré tout sa vie, elle avance et évolue au fil des années, tentant de se faire une place dans cette société qui n'a jamais voulu d'elle.

Une histoire incroyable sur les voyages et les épreuves qu'a traversé Bakhita tout au long de sa vie, depuis son enlèvement à 7 ans jusqu'à sa mort et sa canonisation en 2000 par Jean-Paul II. Une femme qui a vécu toutes les horreurs de l'esclavage, mais qui a toujours su se reconstruire et se dévouer aux autres, sans pour autant oublier ce dont elle a été témoin. Un roman dense qui nous fait traverser toute une palette d'émotions, un récit qui se savoure.


Matthew Corbin a 13 ans (ou plutôt 10+3 ans, comme il préfère le dire, parce qu'il déteste le nombre 13...) et souffre de Troubles Obsessionnels Compulsifs qui ne cessent de s'accentuer depuis qu'un drame a frappé sa famille. Il ne va plus à l'école, n'a plus d'amis, se lave les mains des dizaines de fois par jour, est obnubilé par la propreté et les microbes et ne sort pratiquement plus de chez lui...

Pour passer le temps, Matthew observe le monde qui l'entoure et surtout ses voisins : les habitants d'une petite impasse. C'est une petite rue assez tranquille, jusqu'à la disparition de Teddy, un petit garçon de quinze mois à peine. Matthew n'a rien vu de particulier, si ce n'est que Teddy jouait seul dans le jardin de son grand-père avant sa disparition, que le portail était bien verrouillé et que M. Jenkins, un autre voisin, était parti faire un jogging ? Aidé de Melody, une voisine de son âge qui s'est prise d'affection pour lui (pour son plus grand malheur), il va décider de mener l'enquête sur cette disparition.

Lecture à partir de 10 ans. Un roman sur le thème des TOC, très distrayant grâce à l'enquête qui devient le sujet principal du roman. Matthew est un personnage qui évolue énormément au fil des pages, on s'attache beaucoup à lui et on ne s'ennuie pas une seule seconde ! De petites illustrations viennent rythmer les têtes de chapitres, pour notre plus grand plaisir !


L'Autriche va mal... Chômage, spéculation financière... Le gouvernement, dans la personne de son Chancelier a enfin trouvé la solution ! ! Puisque toutes les entreprises et les capitaux sont aux mains des juifs, il suffit de les expulser ! Bien sûr on leur rachètera leurs biens, mais à un prix dérisoire. Ainsi les autrichiens pourront retrouver la place qui leur ait dû, le travail, l'argent et les femmes. Tous les députés sont d'accord, la loi va être votée ! Les juifs, suivant leur catégorie socio-professionnelle ont d'un mois à un an pour laisser leur place et leur maison. Les autrichiens fêtent le nouvel an dans l'allégresse et le soulagement le plus total. La vie à Vienne commence à changer...

Dans ce livre, écrit en 1922 et se voulant humoristique, il n'est fait mention que de l'évacuation des juifs hors de l'Autriche mais on pourrait le qualifier de livre prémonitoire sur la montée du nazisme et l'éradication des juifs. Hugo Bettauer décrit le climat de terreur antisémite qui régnait en Autriche à cette époque. Roman qui fait froid dans le dos.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia