Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Ticket d'entrée

Couverture du livre Ticket d'entrée

Auteur : Joseph Macé-Scaron

Date de saisie : 28/06/2011

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Grasset, Paris, France

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-246-59411-6

GENCOD : 9782246594116

Sorti le : 04/05/2011

Une courte lecture de Joseph Macé-Scaron


  • Les présentations des éditeurs : 24/05/2011

Qu'est-ce qui ne va pas dans la vie de Benjamin ? Quadragénaire aux muscles saillants, journaliste au quotidien libéral Le Gaulois, parisien d'une espèce particulière, celle des bobos-gays, Benjamin n'aurait en apparence que des motifs de satisfaction. Hélas, il a des certitudes vacillantes et quand son journal passe aux mains d'un industriel obtus, la promotion proposée devient un piège inéluctable. C'est que Benjamin ne se reconnaît dans aucune communauté, ni la future cour qui se presse autour de Sarkozy (nous sommes avant la dernière élection présidentielle), ni le ghetto doré du Marais. Benjamin est différent, il apprendra donc, à ses dépens, qu'au-delà d'une certaine limite, son ticket d'entrée dans la «bonne société» n'est plus valable...
Roman satirique, traversée de communautés étanches entre elles, portrait acide de la nouvelle comédie du pouvoir et d'une France qui déraille et qui grince. C'est drôle, irrévérencieux, polémique : l'auteur n'épargne personne, à commencer par lui-même.

Joseph Macé-Scaron est directeur adjoint de l'hebdomadaire Marianne, directeur du Magazine littéraire, producteur de «Jeux d'épreuves» sur France Culture. Egalement essayiste et romancier, il a publié, entre autres, Trébizonde avant l'oubli (Laffont), Le cavalier de minuit (Julliard) et Montaigne, notre nouveau philosophe (Plon).



  • La revue de presse Philippe Delaroche - Lire, juin 2011

A l'évidence, Benjamin Strada, l'antihéros de Ticket d'entrée, un nouveau roman qui révèle au lecteur une alacrité et une décontraction qu'étaient très loin d'annoncer ses précédents ouvrages (en particulier, Le cavalier de minuit, 1998), est son ombre portée...
"Journal : institution incapable de faire une différence entre un accident de bicyclette et l'effondrement de la civilisation" -, Joseph Macé-Scaron pointe avec humour les conformismes, y compris ceux de la relative minorité gay, ni plus heureuse ni plus malheureuse que cette majorité, celle dont tout le monde parle, mais dont personne ne se réclame.


  • La revue de presse Fabienne Pascaud - Télérama du 15 juin 2011

Roman à clés troussé à la hussarde, chronique corrosive de nos moeurs médiatiques et politiques (les deux souvent mêlées), cette décapante comédie sociale, si elle évoque tout à la fois Balzac, Flaubert ou... Proust, met surtout en scène un ambitieux malgré lui, pris de malaise devant ce qu'il voit et vit.


  • La revue de presse François Busnel - L'Express, juin 2011

Joseph Macé-Scaron signe là un roman pétillant, vif, drôle et cruel. Il tourne en ridicule les marquis du pouvoir et les pontes des médias, rappelle que les journaux sont tombés (pour la plupart) entre les mains de petits hommes gris obsédés par l'idée de fourguer leur "plus produit" en lieu et place d'une information ou d'une réflexion de qualité. Les tribulations de Benjamin, flamboyant loser malgré lui, permettent à Macé-Scaron de lancer une charge audacieuse et bienvenue contre tous les communautarismes qui, depuis quelques années, se livrent à une surenchère devenue grotesque. On lit, on rit, que demander de plus ?


  • La revue de presse Christophe Ono-dit-Biot - Le Point du 2 juin 2011

Fred Perry invente, dans Ticket d'entrée, un héros qui lui ressemble, amant malheureux du susprénommé Ugo, qu'il a baptisé Benjamin Strada. Est-ce parce que l'ombre de Fellini plane comme un génie compréhensif sur cette satire sacrément bien balancée, comique et mordante jusqu'au sang du mundillo politico-journalistique de nos poisseuses années 2000 ?...
Écrit comme on se purge avec la lucidité rageuse d'un homme qui sait qu'il s'est fourvoyé, Ticket d'entrée frappe par son rythme cavalcadant, sa crudité sexuelle, son humour à la hache qui fait rouler dans la sciure quelques têtes qui ne vont pas aimer ça. Les autres reprendront volontiers un ticket d'entrée pour ce spectacle savoureux d'une France contemporaine décapée au gant de crin. Puisse le traitement refaire circuler le sang.


  • La revue de presse David Caviglioli - Le Nouvel Observateur du 26 mai 2011

Un visage las sous le maquillage, trait commun aux grands clowns et aux figures télégéniques. Le directeur adjoint de «Marianne» se rebaptise ici Benjamin Strada, un journaliste qui n'aime plus la presse, un homosexuel fatigué de la vanité des gays parisiens, un libéral qui ne comprend plus la droite. Benjamin Strada dirige «le Gaulois Magazine», supplément hebdomadaire d'un quotidien conservateur. Nous sommes peu avant la présidentielle de 2007. Charles Sabot, un industriel acariâtre et homophobe, rachète «le Gaulois» avec l'ambition avouée d'en faire le journal de campagne de Nicolas Sarkozy. Strada regarde l'élite parisienne rallier le camp du ministre de l'Intérieur.


  • La revue de presse Bernard Pivot - le Magazine Littéraire, mai 2011

Joseph Macé-Scaron a choisi le parti de la satire. Il n'y va donc pas avec le dos de la louche. Sinon, comment faire rire avec les conflits d'ambition, les courtisaneries des chefs, les incessants changements de formule, les parasites extérieurs au journal ?...
Joseph Macé-Scaron prend un vif plaisir à exercer sa verve corrosive contre les pouvoirs, quels qu'ils soient. Ce qui emporte l'adhésion, c'est moins la fiction que le brio de son écriture. Le rire est produit par sa prose crue et galopante, ses métaphores aiguisées, ses dialogues, ses imparfaits du subjonctif mêlés à des apocopes à la mode et aux marques de fringues préférées des homos. Si Diesel n'envoie pas à l'auteur quelques chapeaux et slips, c'est que ce sont des rats...


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia