Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Quand un enfant se donne la mort : attachement et sociétés

Couverture du livre Quand un enfant se donne la mort : attachement et sociétés

Auteur : Boris Cyrulnik

Préface : Jeannette Bougrab

Date de saisie : 25/11/2011

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Odile Jacob, Paris, France

Collection : Psychologie

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-7381-2688-7

GENCOD : 9782738126887

Sorti le : 29/09/2011

Existe-t-il des livres qui peuvent sauver la vie ?
Un livre qui traite d'un sujet grave : le suicide. Le suicide des enfants et des adolescents.
Quelques livres ont précédemment évoqué ce sujet :
1897 - Durkheim publie un ouvrage devenu célèbre : Le suicide.
1981 - Jean Baechler, dans son ouvrage, Les suicides, tente de répondre à la question :
Comment un être humain peut-il être conduit à se supprimer ?
2011 - Rapport remis au Ministère de la Jeunesse et de la vie associative.
Sauver la vie et prévenir la souffrance... de ceux qui, faute d'écoute, choisissent de s'affranchir de la vie.
Un livre vital !


Boris Cyrulnik au micro de Jean Morzadec


  • Les présentations des éditeurs : 13/12/2011

«Jusqu'à présent, personne n'avait osé aborder, voire effleurer cette triste réalité du suicide des enfants, préférant souvent la nier en la dissimulant au travers de jeux dits dangereux.
Le suicide touche aussi les plus petits, les enfants, les préadolescents.
Je suis convaincue que la lecture de ce livre remarquable permettra de sauver des vies.
Je suis convaincue que ce travail est vital afin d'agir pour prévenir la souffrance des enfants qui, par désespoir, faute d'être entendus par les adultes, agissent de manière risquée jusqu'à l'accident fatal prévisible.
Le travail inédit réalisé par Boris Cyrulnik à travers une approche pluridisciplinaire mêlant neurobiologie, biochimie, psychologie, sociologie et autres disciplines nous éclaire.
Ce livre nous donne de l'espoir.
Nous pouvons tous, dès à présent, être des acteurs de la prévention du suicide des enfants.
L'amour, l'affection, les liens familiaux, l'écoute d'adultes constituent des protections efficaces.
Je crois que le message le plus important de ce livre remarquable de Boris Cyrulnik, c'est que l'histoire n'est jamais écrite.»

Jeannette Bougrab
Secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de la Vie associative

Boris Cyrulnik est neuropsychiatre. Il est aussi directeur d'enseignement à l'université de Toulon. Il est l'auteur de nombreux ouvrages qui ont tous été d'immenses succès, notamment Un merveilleux malheur, Les Vilains Petits Canards, Parler d'amour au bord du gouffre, De chair et d'âme, Autobiographie d'un épouvantail et Mourir de dire.


  • Les courts extraits de livres : 13/12/2011

Extrait de la préface de Jeannette Bougrab

Penser l'impensable, Comprendre l'incompréhensible, tels auraient pu être les titres de cette étude inédite sur le suicide des enfants. Nos sociétés contemporaines commencent juste à entrevoir la tragédie sombre qui se déroule sous nos yeux depuis quelques années déjà. Il ne pouvait en être autrement, car comment imaginer, comment concevoir, comment même commencer à penser ou à ébaucher une théorie sur cet homicide de soi, cet autoassassinat chez des petits âgés seulement de 7, 8 ou 9 ans ? Ces enfants ont, par définition, la vie devant eux. Et pourtant, ils décident de mettre fin à leurs jours.
Ces dernières semaines, les journaux en ont fait leur une. Un tabou commence tout juste à tomber. Comment ne pas rappeler que le suicide, ce fléau s'installant sournoisement dans la vie psychique des individus, est la deuxième cause de mortalité des jeunes de 16-25 ans, juste après les accidents de circulation ? Mais jusqu'à présent, personne n'avait osé aborder, voire effleurer cette triste réalité du suicide des enfants, préférant souvent la nier en la dissimulant derrière des jeux dits dangereux comme le jeu du foulard. Oui, le suicide touche aussi les plus petits, les enfants, les préadolescents.
Choisir Boris Cyrulnik pour défricher ce sujet complexe était une évidence. Par ses travaux, ses ouvrages comme Les Vilains Petits Canards, Parler d'amour au bord du gouffre ou Un merveilleux malheur, il était la personne idéale pour aborder ce qui n'est que douleur, tenter de prévenir cette catastrophe et guérir les familles qui ont connu un tel drame. Je suis une privilégiée, car j'ai pu rencontrer cet homme brillant, cultivé, humaniste, sage et qui incarne une forme d'amour universelle. Sa seule présence, ses mots apaisent les souffrances. Je n'ai pas été surprise mais honorée quand il a accepté de travailler sans rien en retour sur ce sujet. Dans une société d'égoïstes, un homme a su démontrer qu'il fallait espérer.
L'idée de publier un rapport commandé par la ministre de la Jeunesse, dans une grande maison d'édition, Odile Jacob, avec une diffusion très large, était une volonté délibérée et forte de dire que nous pouvons tous être un jour un acteur de la prévention du suicide si nous savons lire et traduire les indicateurs, les signes du mal que nos enfants laissent entrevoir. Comme l'écrit Boris Cyrulnik, si une pichenette peut pousser l'enfant à un acte mortel, une autre pichenette peut l'en préserver. Je suis convaincue que la lecture de ce livre remarquable permettra de sauver des vies.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia