Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Au pays des kangourous

Couverture du livre Au pays des kangourous

Auteur : Gilles Paris

Date de saisie : 23/11/2012

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Don Quichotte éditions, Paris, France

Prix : 18.00 €

ISBN : 9782359490589

GENCOD : 9782359490589

Sorti le : 19/01/2012

Simon a neuf ans.
Paul, son papa, est écrivain ; sa maman travaille (beaucoup) chez Danone, au pays des kangourous. Donc loin.
Le couple bat de l'aile.
Simon attend avec impatience les retours de sa maman, peut-être que cette fois, elle lui tiendra la main.
Il l'aime tellement, cette maman lointaine.

Lola, grand mère fantasque, pallie à l'absence de Carole et à la défaillance de Paul.
Avec ses copines Simon se sent moins seul. Surtout que Paul craque et sera interné.
Seule Lily, petite fille autiste que Simon rencontre, lui rendra l'espoir perdu : son papa va s'en sortir. SI SEULEMENT MAMAN POUVAIT RENTRER, ou au moins téléphoner aux heures auxquelles il peut répondre...

Simon, petit homme de neuf ans, va grandir bien plus vite en un an que beaucoup d'autres enfants.
A nous d'en tirer des leçons : pas de morale non, d'humanité.
Il faut savoir lire entre les lignes.


Simon a neuf ans. Sa mère est peu présente, en déplacement en Australie pour son travail. Son père s'occupe du quotidien, une grande complicité l'unit à son petit garçon. Puis ce papa sombre dans la dépression, et Simon perd tous ses repères. Confié à sa grand-mère, il tente de comprendre ce que les adultes ne lui disent pas... Les personnages sont très attachants, surtout Simon et son papa qui débordent d'amour l'un pour l'autre. Une très jolie histoire pleine de tendresse et d'humanité, vue à travers le regard d'un jeune garçon.


  • Le courrier des auteurs : 26/01/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Gilles Paris, écrivain, directeur d'une agence de communication

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La dépression d'un père vu par son fils de neuf ans, révélateur d'une histoire de famille peu banale ; le langage de l'enfance dédramatisant les situations.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
... Les grandes personnes ne sont jamais pareilles et, en leur présence, je ne me sens pas du tout en sécurité. Elles sont parfois gentilles, parfois non. Elles sont faites de tas de petits morceaux que je n'arrive pas à relier les uns aux autres. Des fois elles crient, mais ce ne sont que des paroles et rien d'autre. J'ignore même ce qu'elles veulent dire et je m'en fiche complètement...

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
N'importe quel tube de George Michael

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Sourire des moments graves

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Du matin au soir avec le minimum de pauses, une bouteille d'eau à ma portée et mes cigarettes, des Fortuna Light entre mes doigts.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
En regardant la profondeur d'une page blanche
8) Quelle relation avez-vous avec vos personnages ou vos idées, lors de l'écriture de vos livres ?
Fusionnelle et affective

9) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
Par le journal intime que j'ai commencé à dix ans.

10) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Françoise Sagan, Tennessee Williams et Nigel Nicholson

11) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
A faire rêver, réfléchir et sortir les émotions des poches où nous les enfermons trop souvent !


Gilles Paris, au micro de Jean Morzadec
Gilles Paris est lauréat du Prix Folire 2012


  • Les présentations des éditeurs : 23/11/2012

Gilles Paris est lauréat du Prix Folire 2012

«Ce matin, j'ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j'ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d'hier soir. J'ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m'a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout coincé de partout. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand, mon papa.»

Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien au Trocadéro. Mais le couple n'en est plus un depuis longtemps. Paul est écrivain, il écrit pour les autres. Carole, femme d'affaires accomplie, passe sa vie en Australie, loin d'un mari qu'elle n'admire plus et d'un enfant qu'elle ne sait pas aimer. Le jour où Paul est interné pour dépression, l'enfant sans mère est recueilli par Lola, grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amies «les sorcières», et prête à tout pour le protéger. Dans les couloirs trop blancs des hôpitaux, il rencontre aussi l'évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets qui semble bien résolue à lui offrir son aide.

Porté par l'amour de Lily, perdu dans un univers dont le sens lui résiste, Simon va tâcher, au travers des songes qu'il s'invente en fermant les yeux, de mettre des mots sur la maladie de son père, jusqu'à toucher du doigt une vérité indicible.

Gilles Paris est auteur de deux romans, Papa et maman sont morts (Le Seuil, 1991) et Autobiographie d'une Courgette (Pion, 2002). Il travaille dans le monde de l'édition.



  • La revue de presse Claire Julliard - Le Nouvel Observateur du 16 février 2012

La dépression est un sujet ô combien familier aux écrivains, et la littérature sur ce thème ne manque pas. Pourtant le nouveau roman de Gilles Paris parvient à renouveler la vision de la maladie qu'il dépeint à travers les yeux d'un enfant. Il immerge ainsi le lecteur dans un torrent d'émotions primitives...
Pour échapper à cette réalité effarante, Simon ferme les yeux et rêve. Dans ces songes, il court sur une mappemonde géante ou part rejoindre sa mère au pays des kangourous. Les séquences oniriques ponctuent ce livre poignant, écrit sur le fil. Ces échappées poétiques permettent à l'auteur de conjurer l'angoisse existentielle qui sous-tend le livre. Comment un enfant peut-il faire confiance au monde des adultes, dès lors que ceux-ci s'effondrent ou disparaissent ?...
Il faut découvrir cet auteur rare qui publie tous les dix ans. Après deux livres en 1991 et en 2002, voici donc son roman le plus autobiographique, le plus achevé, écrit avec ses tripes.


  • Les courts extraits de livres : 26/01/2012

Ce matin, j'ai trouvé papa dans le lave-vaisselle.
En entrant dans la cuisine, j'ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d'hier soir.
J'ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans.
Il m'a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout coincé de partout. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand, mon papa.
J'en ai oublié mon petit déjeuner. Je ne savais pas quoi faire. Maman était repartie au pays des kangourous et, à chaque fois qu'elle voyage, elle nous demande de pas la déranger à cause du décalage horaire. Quand elle est dans le salon, avenue Paul-Doumer, elle ne veut pas qu'on la dérange non plus à cause du livre qu'elle lit, même que c'est pas un livre que papa a écrit. Ou alors elle parle à une copine sur son portable et elle fait un geste de la main comme si elle chassait une mouche ou un moustique, sauf que la mouche ou le moustique, c'est moi ou papa. On tourne autour, mais on ne sait pas trop comment l'approcher. Et puis des fois qu'il viendrait à maman l'idée de nous écraser entre ses mains... Elle n'embrasse ni papa ni moi. Elle nous éloigne avec ses gestes et le pays des kangourous.

J'ai dit : «Ça va papa ?», papa n'a pas répondu. Il a caché un peu plus sa tête dans ses bras. Alors je suis sorti de la cuisine. J'ai décroché le téléphone et j'ai appelé Lola.

«Papa est dans le lave-vaisselle, je fais quoi ?
- Papa est où ?
- Dans le lave-vaisselle, je crie.
- J'arrive, mon chéri. Ne bouge pas.»

Pour aller où ?


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia