Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Un voyage en AlgérieS

Couverture du livre Un voyage en AlgérieS

Auteur : Eric Sarner

Date de saisie : 18/03/2012

Genre : Récits de Voyages

Editeur : Plon, Paris, France

Prix : 21.00 €

ISBN : 978-2-259-21265-6

GENCOD : 9782259212656

Sorti le : 05/01/2012

  • Le courrier des auteurs : 20/01/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Un écrivain, un poète, un documentariste, un abonné au gaz, un passeur, un passant.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'Algérie avant, après et pendant... Le regard d'un homme qui y est né et y revient en 2011.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Le dos à la mer, je regarde. Les maisons de la Casbah s'appuient les unes contre les autres, descendent la colline jusqu'à la place des Martyrs. Il y a là des palais endormis, des souterrains et oubliettes creusés par les Turcs, une mosquée du XIème siècle, des magasins en pente proposant l'imaginable et tout le reste, des silhouettes furtives, des hommes pieux, de malignes entremetteuses, des enfants balle au pied là où les murs ne sont plus.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Une mélopée de style chaabi : Algérie et Andalousie

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Une vision où deux peuples "inséparables" s'accordent davantage qu'ils ne s'irritent.


  • Le journal sonore des livres : Eric Sarner - 15/02/2012

Eric Sarner, au micro de Jean Morzadec


  • Les présentations des éditeurs : 29/01/2012

Un voyage en Algéries est un récit de voyage, cinquante ans après l'indépendance.
Éric Sarner, né à Alger, y revient avec l'appétit de découvrir ce pays dont il n'a connu que la capitale, à l'époque de la colonie. Parcourir l'Algérie de nos jours, c'est aussi voyager dans le temps, s'interroger sur le passé lointain ou proche, raconter quelques histoires parmi tant d'autres : celle d'un inconnu ou d'une famille, celle d'un fait de guerre ou d'une figure majeure de l'histoire - saint Augustin, évêque d'Hippone (actuel Annaba), l'émir Abd el-Kader, résistant, poète et maître soufi, Cervantès, captif à Alger, évadé et réfugié dans une grotte, ou d'autres comme Kateb Yacine, Jean Sénac, Albert Camus, Germaine Tillion -, ou bien encore rencontrer les multiples formes de musique algérienne...
L'auteur regarde, écoute, donne la parole et raconte ce qui le touche, ce qui le surprend ou l'agace, ce qu'il ne comprend pas comme ce qu'il admire.

À deux heures d'avion de Paris, l'Algérie n'est pas seulement un voisin de la France. Les liens profonds et passionnels qui unissent les deux pays s'expliquent autant par les cent trente-deux années de colonisation que par la guerre qui a suivi.

Les récentes années noires ont occulté, dans le sang et les larmes, des éléments passionnants de l'histoire de l'Algérie et des Algériens, à commencer par leurs conditions de vie quotidienne, leurs rêves, leurs croyances et leurs cultures au pluriel.

Éric Sarner, écrivain et poète, a, entre autres, publié La Passe du vent (Payot, 1994), à propos d'Haïti, et Sur la Route 66 - petites fictions d'Amérique (Hoëbeke, 2009).



  • La revue de presse Alexandra Schwartzbrod - Libération du 15 mars 2012

Images d'enfance, échos du printemps arabe, Eric Sarner signe un récit de voyage, 50 ans après l'indépendance...
Eric Sarner en a arpenté des continents, des pays, des îles, des routes - ainsi cette fameuse route 66 dont il a fait un film puis un livre -, mais il n'a jamais oublié Alger, sa ville natale, quittée à l'âge de 10 ans, peu avant l'embrasement. Cinquante ans après l'indépendance, l'écrivain voyageur a éprouvé l'irrésistible besoin d'y retourner pour observer le présent mais aussi comprendre le passé et pressentir l'avenir de ce pays particulier du Maghreb que les révolutions arabes ne sont pas (encore) parvenues à déverrouiller. Il a ramené de ce voyage «en Algéries» un récit où s'entremêlent les rencontres de cette année passée et les souvenirs de l'ère coloniale, les petits détails du quotidien (le goût prononcé des Algériens pour le café au lait bien sucré, leur sentiment de ne connaître que la «malvie») et les beautés du paysage qu'il décrit avec les accents du poète qu'il est aussi...


  • Les courts extraits de livres : 29/01/2012

Il arrive un instant dans le port où on n'entend plus rien. Déjà sorti, pas encore entré, on est en partance. C'est l'entre-deux, la lisière la plus intime.
Un samedi, vers 13 heures, imaginer Alger en face, Marseille juste derrière. Perspectives. Le J4 n'a aucune grâce mais c'est ainsi, c'est là que le passager embarque. Le J est pour Joliette, l'un de ces mots gracieux de la langue française. Quelqu'un a parlé du «Grand Fleuve», pour dire le mince espace entre la France et l'Algérie, des deux côtés de cette vieille mère usée, hystérique, adorable, la Méditerranée. Le voyage est comme un dialogue entre celui qu'on est et celui qu'on pourrait être, celui-là qui marche dans le décor toujours émouvant d'une passerelle. Celui qui marche, celui qui écrit.
J'ai appris très tôt ce mot, «Joliette». Il a même désigné pour moi toute la ville, qui sait, le pays entier, la France. Il était doux ce mot, forcément ensoleillé, forcément clair et vaste, au bout de la mer. Un parfum d'étranger certainement redoutable. Une idée arrivée par les sens, avec un goût de poivre, peut-être bien, un léger froid nouveau, des sons tranchants, quelque chose de plus dur, comme plus sérieux dans l'air. Une terre d'adultes, c'était (...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia