Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le désir et la chance

Couverture du livre Le désir et la chance

Auteur : Frédéric Mitterrand

Date de saisie : 23/02/2012

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Robert Laffont, Paris, France

Prix : 21.00 €

ISBN : 978-2-221-12951-7

GENCOD : 9782221129517

Sorti le : 19/01/2012

Frédéric Mitterrand lit à voix haute un passage de son livre


Frédéric Mitterrand, au micro de Jean Morzadec


Frédéric Mitterrand lit à voix haute un extrait de son livre


Frédéric Mitterrand au micro de Jean Morzadec


  • Les présentations des éditeurs : 23/02/2012

«Le Président me reçoit sur la terrasse, seul à seul. Tout est tranquille et parfaitement calme. Il me propose d'emblée de devenir ministre de la Culture. Sur le même ton tranquille, je lui dis oui tout de suite. Il a même l'air un peu surpris de voir que je n'hésite pas une seconde. Je demande simplement s'il s'agit aussi de la Communication, et il me le confirme. Le tout aura duré moins d'une minute. [...]
Il m'arrive parfois encore de me demander pour quelles raisons j'ai dit oui aussitôt et sans hésitation, alors que je suis plutôt d'un naturel timide - peut-être cette timidité des orgueilleux qui pensent au fond être capables d'assumer toutes les situations.»

Récit de son action rue de Valois, invitation à découvrir de l'intérieur la vie d'un ministère cher aux Français depuis sa création par André Malraux en 1959, Le Désir et la Chance nous livre aussi le regard original et décalé sur le monde politique d'un homme de culture et de médias devenu ministre sans être du sérail.
Un témoignage très personnel où, avec la liberté d'esprit qui le caractérise, Frédéric Mitterrand l'écrivain raconte Frédéric Mitterrand le ministre.

On ne présente plus Frédéric Mitterrand, homme de cinéma et de télévision, écrivain, ministre de la Culture depuis juin 2009. La plupart de ses livres - dont La Mauvaise Vie, prix Vaudeville 2005 -, ont été publiés aux Éditions Robert Laffont.



  • La revue de presse Jérôme Dupuis - L'Express, janvier 2012

Dans Le désir et la chance, Frédéric Mitterrand raconte son expérience de ministre de la Culture, entre Marsupilami et Rantanplan de la politique. Inattendu. Voici un ouvrage que son auteur, avec son sens très sûr de la provocation (et de la gaffe), aurait pu intituler La Belle Vie. Oubliés, les troubles bordels pour hommes de Patpong qui avaient fait scandale dans sa Mauvaise Vie (Robert Laffont), place, ici, aux lambris dorés du ministère de la Culture...
Frédéric Mitterrand ne sera jamais un ministre comme les autres. Dans son bureau trônent les photos de... deux présidents : Nicolas Sarkozy, bien sûr, mais aussi "François". Tiraillé entre le fantôme de son oncle socialiste et sa nouvelle loyauté à la droite, il confesse des "tourments intérieurs", qui vont jusqu'à infliger à son corps des "troubles psychosomatiques"...
Au-delà de cette dimension personnelle, Le Désir et la chance nous fait découvrir l'hétérogénéité de la tâche d'un ministre de la Culture, qui doit aussi bien décider de l'emplacement d'un parking au Mont-Saint-Michel, que veiller à la restauration, à Paris, du Musée Picasso, ou négocier le chantier de la numérisation avec les ogres de Google.


  • Les courts extraits de livres : 23/02/2012

Les débuts

«C'est la défense de l'art qui a toujours été au coeur de ma politique.»
Jack Lang

La décision

Quand le président de la République m'a demandé de venir le voir un jour de juin 2009, je me doutais bien qu'il souhaitait me proposer quelque chose. Mais je ne pensais pas que cela serait aussi énorme que de devenir ministre de la Culture et de la Communication.
J'avais quelques indices, dans la mesure où je l'avais rencontré déjà à plusieurs reprises, et où il s'était montré extrêmement amical avec moi : une première fois, il y a longtemps, quand il était ministre du Budget, et que j'avais des problèmes pour apurer les dettes fiscales de mes cinémas. Il m'avait reçu et s'était montré très compréhensif ; pas de suite à cette rencontre toutefois, car il quitta son ministère peu après, et j'étais piégé par ces problèmes fiscaux, qui m'ont amené à payer en quinze ans toutes mes dettes après la déconfiture de mes salles.
La deuxième rencontre, c'était lors d'un petit déjeuner au cours de la campagne présidentielle de 2007, organisé par Henri Guaino. Nous avons alors essentiellement parlé de littérature. Il avait été très intéressé par mon livre, La Mauvaise vie. J'en avais retiré, je dois dire, un certain sentiment de fierté. C'était au mois de mars, il faisait encore froid, avec du soleil, et il allait quitter très vite son bureau de la place Beauvau. Pour moi, c'était un peu étrange, car je n'avais au fond jamais eu de relation vraiment confiante avec un homme politique d'importance. Toutes les discussions que j'avais pu avoir avec François Mitterrand étaient évidemment d'un autre ordre, et relevaient plutôt de la visite à la statue du Commandeur. Les relations que j'avais nouées avec d'autres ministres de la Culture, dont Jack Lang, avaient toujours été agréables, mais relativement superficielles - alors que ce jour-là, j'avais le sentiment que nous avions eu une conversation très attentive de part et d'autre. J'avais beaucoup apprécié qu'il ne me demande aucun engagement, d'aucune sorte. Et que cet entretien n'ait pas eu de conséquences particulières.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia