Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Goudemalion : Jean-Paul Goude, une rétrospective

Couverture du livre Goudemalion : Jean-Paul Goude, une rétrospective

Auteur : Collectif

Date de saisie : 31/01/2012

Genre : Arts

Editeur : La Martinière, Paris, France

Prix : 40.00 €

ISBN : 9782732447377

GENCOD : 9782732447377

Sorti le : 03/11/2011

Jean-Paul Goude, au micro de Jean Morzadec


  • Les présentations des éditeurs : 31/01/2012

Jean-Paul Goude est l'un des «faiseurs d'images» les plus brillants de notre époque.

De sa collaboration avec le magazine new-yorkais Esquire, à son dernier travail pour les Galeries Lafayette, Goude a constamment surpris et provoqué, bouleversant les codes publicitaires avec entre autres, ses images inoubliables de Grace Jones. Goude a ainsi dirigé les campagnes de Chanel, Perrier et Kodak... On se souvient aussi de l'extraordinaire chorégraphie pour la Parade du Bicentenaire de la révolution française.

Sexy, irrévérencieux et plein d'humour, ce livre pétillant d'énergie créative, rassemble la plus grande collection jamais vue sur son oeuvre : croquis, peintures, extraits de magazines, story-boards, documentation pour la conception des spectacles...

Environ 600 images, dont beaucoup sont inédites, y sont présentées, mises en page par Goude lui-même.

En parallèle du lancement de l'ouvrage, une rétrospective sera présentée au musée des Arts Décoratifs à Paris, du 9 novembre 2011 au 25 mars 2012.


  • Les courts extraits de livres : 31/01/2012

GOUDEMALION

par Edgar Morin

Jean-Paul Goude a, par sa mère, du sang culturel du Queens et de Broadway. Mais il n'est pas seulement new-yorkais par cette ascendance. Il l'est aussi comme le sont devenus depuis les années 1960 tant de jeunes Français, par attraction, fascination pour la Ville des Villes, et qui sont devenus eux-mêmes new-yorkais à New York. Il est même hyper-new-yorkais, ce que ne peuvent être les New-Yorkais de New York, chacun enraciné dans sa communauté, son quartier, sa zone d'origine. Ce sont des jeunes venus du vieux continent qui, eux, plongent et surfent dans les différents New York - Village, Harlem, Bronx, etc. - et copulent avec la ville dans sa multiplicité inouïe qui en fait le microcosme de notre monde. La marque simultanée de tous ces New York qui constituent New York incite à une vision des choses et à un art de juxtapositions, assemblages, patchworks, rencontres aléatoires et néo-surréalistes. (Car le surréalisme vit à New York, comme vision, passion et ethos spontanés, il sort de tout et de rien, des rues, des façades, des bars, des shows, des têtes somnambules qui dans le métro se frontent sans se regarder.) Comme l'a dit Héraclite, «le plus bel arrangement est semblable à un tas d'ordures assemblées au hasard». C'est là le principe inconscient de l'art new-yorkais. Goude est un artiste dont l'art s'est formé à New York. Puis il a continué ailleurs, ici, un peu partout. C'est l'artiste post-new-yorkais.

La formation new-yorkaise incite à se fier à son imagination, à exprimer ou traduire ses fantasmes apparemment les plus bizarres, à ignorer les canons esthétiques admis. C'est cela qui a permis à la très riche (parce que toujours irriguée par les rêves d'enfance et les fantasmes d'adolescence) imagination de Jean-Paul Goude de le guider pour qu'il la guide à son tour vers sa réalisation. «Il réalise ses fantasmes», dit-on. Mais il les réalise en utilisant dessin, design, photo, tissus, habillages, fards, chair, mouvements du corps, et enfin surtout le corps lui-même. Il travaille en combinant artefacts et êtres de chair. II réalise dans l'éphémère, pour l'éphémère, mais l'impression de cet éphémère devient durable et permet l'entrée au musée de ce qui, à l'origine, était contraire à toute muséification. Mais c'est aussi sans doute parce qu'à l'origine le mot musée signifiait «temple des muses» : effectivement, les oeuvres les plus marquantes de Goude sont nées de la sacralisation de ses muses devenant, sous l'effet de son travail, mythes. Goude a transfiguré les femmes qui l'ont transfiguré. Elles irradiaient déjà d'elles-mêmes une aura fabuleuse. Elles étaient déjà, par quelque aspect, divines. Mais ne pensons pas que Goude fut leur Pygmalion qui civilisa des beautés sauvages en leur apportant la bonne éducation. Au contraire, il a révélé la sauvagerie et l'animalité tout en sacralisant et exaltant leurs corps et visages divins. Le Pygmalion légendaire était un roi de Chypre qui sculpta une statue à laquelle Aphrodite donna vie, puis qui épousa cette créature. Goudemalion, lui, sculpte une statue à partir de la femme qu'il épouse. Mais il n'en fait pas une statue de pierre, il en fait plus qu'une statue de chair douée d'âme, il en fait un être mythique où se transfigure la substance vivante, sans cesser d'être vivante, en créature de rêve et de légende. Ainsi Goude transforme et transfigure ses fantasmes, qui tournent tous autour du même trou noir de beauté féminine : il les transfigure en mythe. Et s'il réussit trop bien, alors il échoue : la femme réelle refuse cette sorte de «statufication» que lui confère le mythe, et elle se sépare de Jean-Paul Goude. Ainsi en est-il dans la vie, où le ratage et la réussite n'ont pas de frontières.

Pour exprimer le sentiment que me donne cet apport mythologique de Goudemalion, je ne peux que citer cette phrase de Georges Bataille : «La vie se joue... Ce qui n'était que figure de rêve devient le mythe. Et le mythe vivant, le mythe-mensonge figure la destinée et devient l'être.» Cette phrase est extraite de l'Apprenti Sorcier, terme qui, au sens littéral, convient très bien à Jean-Paul Goude.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia