Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. René

Couverture du livre René

Auteur : Disiz

Date de saisie : 11/03/2012

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Denoël, Paris, France

Prix : 17.50 €

ISBN : 9782207112847

GENCOD : 9782207112847

Sorti le : 08/03/2012

L'éditrice Béatrice Duval, au micro de Jean Morzadec


  • Les présentations des éditeurs : 31/03/2012

2025. Après des années de répression contre les populations des banlieues et une guerre civile éclair, l'extrême droite est parvenue au pouvoir et la France s'est radicalisée. Des groupes paramilitaires quadrillent les cités en ruine tandis que s'organise un référendum sur le rétablissement de la peine de mort.
C'est dans ce monde qui grandit le timide René. Entraîné par Edgar, un jeune délinquant drôle, obsédé et incontrôlable, il vit son été des «premières fois». Pris dans la violence des bandes adolescentes, il assiste à un meurtre dont Edgar sera le seul accusé. René sait qu'il doit vaincre sa lâcheté et rétablir la vérité des faits. Mais cette vérité, la connaît-il vraiment ?
Dans un roman où le langage des cités se donne dans toute sa verve, sa puissance et son humour, Disiz nous raconte un gamin séducteur et sensible, contraint de mûrir trop vite dans une société en guerre contre elle-même.

Disiz est un artiste polymorphe (rappeur, acteur, écrivain) né en 1978 à Amiens, d'une mère française et d'un père sénégalais. Il a vécu à Evry et a passé une partie de son adolescence à lire les bouquins de Vian, Gary et Nabokov en écoutant les albums d'IAM, NTM et Solaar. En 2000, sous nom de Disiz la Peste, il vend 300 000 exemplaires de son premier album, Le Poisson rouge, et 600 000 singles du tube "Je pète les plombs ". Depuis, il a joué dans plusieurs films (Dans tes rêves, 2005) et sorti d'autres albums (Les Histoires extraordinaires, Victoire de la Musique en 2006). Il a publié un premier roman, Les Derniers de la rue Ponty, chez Naïve en 2010. Cette année sortira Etra-Lucide, son prochain album, qui par certains aspects sera dans la même veine que ce nouveau roman : René.


  • Les courts extraits de livres : 31/03/2012

René était vierge de haine comme d'amour. Il n'avait jamais bu de vrai jus d'orange. Il ne connaissait que le goût du soda. Il n'avait jamais ouvert un vrai livre papier et ne lisait que sur l'écran de l'ordinateur installé dans le salon où dormait sa mère. Mais, contrairement aux adolescents de sa génération, il nourrissait une véritable passion pour la littérature. Sa vaste bibliothèque se composait de centaines de bouquins compressés sur sa clé USB. Il possédait aussi quelques films, moins nombreux car ils étaient trop lourds, et puis sa mère craignait qu'en les téléchargeant illégalement leur adresse IP ne se fasse repérer et que le RAT ne débarque. En treize ans, René n'était pas allé au cinéma une seule fois. Il ne sortait que pour se rendre à l'école ou accompagner sa mère faire quelques courses. A force de rester reclus comme un ermite dans sa chambre, à lire et relire les mêmes bouquins, son imagination s'était atrophiée. Il se racontait de multiples histoires dans un monologue intérieur quasi continuel. Il parlait mentalement à son père qu'il n'avait pas connu, ce père dont il conservait une photo d'identité qu'il contemplait parfois le soir, sur l'ordinateur, par-dessus l'épaule de sa mère assoupie. Cette photo remontait à l'époque de la faculté de droit. Elle montrait un Malien aux traits délicats, rasé de près, la peau noire et lisse comme le cuir fin d'un agneau. Il avait une expression déterminée, portait une chemise blanche et une cravate bleue nouée pour l'occasion. René en était fier. Son papa, il l'imaginait intelligent et cultivé. Sa tante lui en avait parlé comme d'une personne très brillante, engagée en politique, toujours plongée dans les livres, et René pensait qu'elle en rajoutait pour le pousser à travailler en classe. La véritable histoire, c'était que son père avait refusé de le reconnaître à sa naissance et avait toujours accusé sa mère de l'avoir trompé. Sabrina, sa mère, ne lui parlait jamais de lui et le secret qui entourait la vie du père pesait de plus en plus lourd. Une scène étrange lui revenait parfois en mémoire, il devait avoir sept ans et sa mère regardait une émission datant des événements du Septembre rouge, rediffusée en podcast sur l'ordinateur. Soudain, Sabrina s'était mise à crier : «Pourquoi vous l'avez tué, bande de chiens !» Sur l'écran apparaissait un militaire qui débattait en liaison téléphonique avec un homme, la voix trafiquée par un effet sonore. Inexplicable, la détresse soudaine de sa mère avait fait imaginer à René un lien entre cet homme masqué et ce père secret.
René avait de longs cils bouclés sur des yeux noirs, ce qui lui donnait un regard de fille. Sa carnation était plus rouge que brune, son nez fin et bien dessiné. Ses grandes et grosses dents se chevauchaient, ce qui l'obligeait à garder la bouche entrouverte. Il prenait peu soin de lui, ne se lavait qu'en cas de nécessité absolue, de même qu'il ne coupait ses ongles que quand on lui faisait remarquer qu'ils étaient crasseux. Comme sa mère, il avait beaucoup de cheveux, une barbe à papa noire qui recouvrait ses petites oreilles sales. Et pour dissimuler sa silhouette famélique, même en ces étés à la chaleur anormale, il préférait transpirer dans plusieurs épaisseurs de vêtements.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia