Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Révolutions

Couverture du livre Révolutions

Auteur : Matthieu Pigasse

Date de saisie : 22/04/2012

Genre : Economie

Editeur : Plon, Paris, France

Prix : 19.90 €

ISBN : 978-2-259-21722-4

GENCOD : 9782259217224

Sorti le : 08/03/2012

Matthieu Pigasse au micro de Jean Morzadec


  • Les présentations des éditeurs : 05/05/2012

Révolutions, ce sont d'abord celles que le monde est en train de vivre, un monde qui voit les anciennes puissances colonisatrices perdre le pouvoir au profit des ex-pays colonisés, et l'Occident céder le contrôle de la planète aux pays émergents.
Révolutions, ce sont celles que l'Europe, après avoir dominé le monde pendant plus de cinq siècles, doit accomplir au plus vite pour ne pas se laisser marginaliser et pour sortir de cette crise qui est une crise globale, pas seulement financière et économique, mais aussi politique, sociale, institutionnelle et morale.
Il est urgent de réinventer un nouveau modèle de croissance en renversant les valeurs, en brisant tous les conservatismes et toutes les rentes, en s'attaquant à la précarité, aux inégalités et à la pauvreté qui rongent le lien social, en renouant avec les utopies et en dépassant les possibles pour redonner du sens à la vie.

Matthieu Pigasse est directeur général de Lazard France. Il est l'auteur, avec Gilles Finchelstein, d'un livre paru chez Plon en 2009, Le Monde d'après.



  • La revue de presse Vincent Giret - Libération du 15 mars 2012

La description de chacune des séquences est si ramassée et percutante, qu'elle fait assurément du livre de Pigasse l'ouvrage le plus pédagogique sur la crise...
L'urgence est à la mutualisation financière, avec la fusion de toutes les dettes publiques de la zone euro, à la solidarité budgétaire, avec des transferts de revenus des pays les plus riches vers les plus pauvres ; et à une politique de change dont l'Europe se prive bêtement depuis la création de l'euro. La sortie de la crise passe donc par l'intégration européenne, «il n'existe aucune alternative», affirme l'auteur, qui défend plus que jamais l'option fédérale. Au fond, dans le modèle allemand, on regarde tout, sauf ce qui devrait inspirer vraiment l'Europe : son fédéralisme tempéré.


  • Les courts extraits de livres : 05/05/2012

La première révolution qui est en cours, au sens presque astronomique du terme, c'est la fin de la parenthèse ouverte au XVIe siècle, période durant laquelle l'Europe, avec une population limitée, un petit territoire, a réussi à dominer le monde. Cette parenthèse est en train de se refermer.
Comme le souligne Paul Kennedy dans son livre Naissance et déclin des grandes puissances, rien ne prédisposait l'Europe à tenir ce rôle. A l'époque, de grands empires, chinois, ottoman, moghol, vastes et puissants, se partageaient le monde alors que l'Europe était divisée, morcelée, et que sur ce petit territoire aucune puissance ne l'emportait sur l'autre. Et c'est paradoxalement cette désunion qui a fait la force de l'Europe. La rivalité entre les pays a entraîné une course à l'armement, qui a nécessité le développement de moyens financiers, d'où l'essor du système bancaire moderne et la recherche de nouvelles ressources et de métaux précieux, et favorisé l'innovation technologique. Avec une population marginale à l'échelle du monde, sans ressources propres, l'Europe a réussi à dominer le monde par l'innovation et la maîtrise de la technologie. Son dynamisme et sa rapidité de mouvement l'ont alors emporté sur les grands empires devenus immobiles, paralysés par leurs certitudes et leur organisation bureaucratique.
Non seulement nous sommes en train de vivre la fin de cet âge d'or européen, mais l'Europe est en passe d'être marginalisée. Cette Europe qui a été capable de renverser des rois, de mener des révolutions, de découvrir et de conquérir le monde, au sens propre du terme, se retrouve aujourd'hui en panne complète. Résignée, abattue, sans horizon, sans ambition, sans espoir, sans idéologie, incapable de donner du sens, de trouver du sens.
Ce ne sont pas seulement les autres qui avancent vite, c'est nous qui n'avançons plus. Les tendances de long terme nous sont durablement défavorables. L'Europe est confrontée à un ralentissement tendanciel de la croissance et de l'innovation, à l'opposé exact de ce que connaît une bonne partie du reste du monde. Ce décalage sur longue période est très préoccupant. Un incroyable mouvement de rattrapage des pays émergents - qui ont en réalité émergé depuis longtemps - est à l'oeuvre : 8 à 10 % de croissance annuelle en Asie, en Afrique ou en Amérique latine, contre 1 à 2 % au plus en Europe. Les pays émergés croissent de manière exponentielle. Ils vont nous rattraper et nous doubler très rapidement. La dynamique est une chose, l'effet de taille en est une autre. Le plus menaçant, pour une Europe morcelée, divisée, c'est de voir se reconstituer de grands empires économiques et politiques.
L'Europe est en voie de déclassement. Car la crise, contrairement à ce que l'on entend dire le plus souvent, n'est pas une crise de l'économie mondiale, ce n'est pas une crise de la finance mondiale ou du système dans son ensemble, c'est d'abord et avant tout une crise européenne. Une crise du modèle de croissance européen, une crise du modèle européen.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia