Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les sourieurs de l'Opéra

Couverture du livre Les sourieurs de l'Opéra

Auteur : Aurore Rivals

Date de saisie : 30/03/2012

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Ch. Rolland, Toulouse, France

Collection : Ultradanse

Prix : 12.80 €

ISBN : 9782953818413

GENCOD : 9782953818413

Sorti le : 21/03/2012

  • Le courrier des auteurs : 30/03/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis l'auteure de ce livre qui a passé son enfance bercée par les opéras de Puccini et les symphonies de Beethoven, et son adolescence entourée de musiciens et de danseurs.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le thème central de ce livre est la quête de la perfection. Et cette quête ne peut passer que par la révolution : la révolution en tant que bouleversement intime et en tant qu'accomplissement de soi. Et l'immersion dans le monde de la danse classique permet de toucher du doigt cette quête enfiévrée, qui semble condamner inéluctablement les êtres à l'isolement et à la folie, ainsi qu'en témoignent Eddy, le maître de ballet de mon livre, et Nina, l'héroïne du film de Darren Aronofsky, Black Swan.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Nos joies s'appellent détermination, constance, fidélité et dévouement. Nous sommes libres. L'oiseau en cage papillonne et ne construit rien. L'oiseau en liberté construit son nid, traverse des continents et fait des kilomètres pour atteindre son but».

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le Lac des cygnes de Piotr Ilitch Tchaïkovski.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Je souhaite attirer l'attention du lecteur sur les valeurs de persévérance et de constance, intimement liées à celle de liberté. Nous avons tous tendance à oublier ces valeurs pourtant vitales, noyées dans le grand tourbillon de dispersion qui caractérise l'époque actuelle. Nous avons tendance à oublier que toute conquête, quelle que soit sa nature, a besoin de temps et de patience, d'humilité et d'efforts répétés. La maîtrise d'un sport ou d'un art, l'acquisition d'un savoir, tout comme l'apprivoisement d'un coeur, ne s'accomplissent pas en une demi-journée. Nous devrions relire plus souvent Le Petit Prince de Saint-Exupéry !


  • Les présentations des éditeurs : 25/03/2012

Le sourire est leur métier, la danse est leur passion : Nils, Chrissy et Cillian sont les danseurs étoiles de l'Opéra. Nils se prend pour la réincarnation de Maximilien Robespierre et mène sa révolution très personnelle aussi bien à l'Opéra que dans sa vie intime. Eddy, le maître de ballet, homme sombre et solitaire, porte sur le monde un regard d'une extrême lucidité. Il sait déjouer les comédies humaines, celle des autres comme la sienne,mais son esprit trop clairvoyant finira par avoir raison de lui.

Ce roman nous fait découvrir des éclats de vie de ces personnages qui, à leur manière, font leur révolution dans l'univers de l'Opéra et du ballet classique. Le côté blanc et le côté noir de leurs existences s'entremêlent et mettent en exergue le contraste entre l'aspect superficiel de ces «Sourieurs de l'Opéra» et leurs blessures les plus profondes.

«On dirait que le sourire n'est plus qu'un ustensile. Tous, autant que vous êtes, quand vous dansez, vous n'êtes plus qu'une rangée de dents... une bande de sourieurs, va.»

Nils


  • Les courts extraits de livres : 25/03/2012

ACTE BLANC

- Sa Majesté a-t-elle bien dormi ?
Nils s'étire de manière ostentatoire, bâille bruyamment et se frotte les yeux. La Majesté interpellée entrouvre le bec et étire nonchalamment ses ailes.
- Le petit déjeuner est prêt ? lance Nils à la cantonade en rejetant la couette d'un geste brusque. Ah, foutu animal, tu ne sais rien faire, tu ne sais que me regarder avec tes yeux ronds et te lisser les plumes. Quelquefois, je l'envie, Maximilien, de se réveiller tous les matins en sachant que la table est mise, décorée avec amour, le petit déjeuner préparé avec vénération.
Nils se dirige vers la cuisine en traînant des pieds, ouvre le frigo et se met à observer son contenu d'un air dubitatif. Il pense à Robespierre, bien au chaud chez sa famille adoptive, les Duplay, dont il est à la fois l'invité modèle et le vieil enfant sur qui l'on veille jalousement. Maximilien n'aime pas être seul. Maximilien n'aime pas dîner seul. Il lui arrive de partager avec sa soeur Charlotte un piètre logis. Mais elle l'étouffé en même temps qu'elle ne lui suffit pas. C'est qu'avec elle, il faut faire le frère aîné, le chef de famille responsable et autoritaire. Mais Maximilien ne sait pas être autoritaire. Il ne sait pas commander les hommes. Seulement les idées. Et puis, il préfère faire l'enfant. L'enfant prodige. Alors les femmes se le disputent. Charlotte et madame Duplay se crêpent presque le chignon pour savoir laquelle des deux est la mieux qualifiée pour veiller au bien-être du grand homme. On le soulage des contraintes domestiques, on décrète qu'il a beaucoup mieux à faire, entre autres, s'occuper du sort de l'humanité. On lui passe ses trépignements de petit dieu capricieux, on met l'index sur les lèvres, on fait silence, on attend que ça passe. On fait même plus : on le conforte dans son rôle d'homme-enfant incompris et rejeté et on participe autant qu'on peut à la construction de son monde virtuel. On fait bloc contre le monde extérieur, contre le monde réel, on identifie les visiteurs, on les jauge, on filtre les entrées. Bref, le confortable logis des Duplay devient un véritable repaire d'espions et on fait de Robespierre la véritable préfiguration de l'agent du FBI... C'est qu'il attire les passions et, par deux fois, on tente de lui faire un destin à la Marat. Ces témoignages de grande haine ou de grand amour sont accueillis à la fois avec terreur et satisfaction par l'homme poudré et perruque, qui prend très au sérieux son aura de visionnaire, mais qui, cependant, prend soin d'échapper aux attentats.
- Il faudrait peut-être que je me bouge ! s'exclame soudain Nils en jetant un oeil à la pendule.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia