Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Accoucher par soi-même : le guide de la naissance non assistée

Couverture du livre Accoucher par soi-même : le guide de la naissance non assistée

Auteur : Laura Kaplan Shanley

Préface : Michel Odent

Traducteur : Daliborka Milovanovic

Date de saisie : 27/03/2012

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Mama éditions, Paris, France

Collection : Naissances

Prix : 24.00 €

ISBN : 9782845940468

GENCOD : 9782845940468

Sorti le : 22/03/2012

  • Les présentations des éditeurs : 27/03/2012

Pendant des millénaires, les femmes ont enfanté avec la même facilité que les autres mammifères. Elles peuvent retrouver cette aisance aujourd'hui en se fiant à leur instinct. L'expérience de Laura Kaplan Shanley et les recherches qu'elle a menées le confirment brillamment.

Notre société tient pour acquis qu'accoucher est un acte douloureux et dangereux ; cette croyance entrave l'accouchement, car le corps fait obstacle au bon déroulement de la naissance lorsque la mère en a peur.

Alors que le taux de césariennes est en constante augmentation, de plus en plus de femmes ressentent un sentiment d'échec, et même de deuil, après leur accouchement. Or, comme le rappelle Laura Kaplan Shanley, les femmes n'ont pas besoin qu'on leur dise comment faire, comment respirer ou pousser, car elles portent en elles la capacité d'enfanter avec la même facilité que les animaux - à condition qu'elles écoutent leur instinct.

Cet ouvrage inspirant fait bien plus que transmettre des informations sur la naissance : il met en lumière des préceptes qui s'appliquent à tous les domaines de l'existence. Il comporte aussi un annuaire international d'adresses utiles, le MamaScope.

AUTEURE

Laura Kaplan Shanley a choisi de mettre au monde ses quatre enfants (dont un se présentant par le siège) sans être assistée. Forte de cette expérience qui a changé sa vie, et de ses recherches personnelles, elle démontre qu'il n'y a rien à craindre, si ce n'est la peur elle-même.
Laura Kaplan Shanley est à l'origine du mouvement international l'Accouchement non assisté (ANA), et exerce une activité de consultante en naissance.

Préface du Dr Michel Odent, ancien directeur de la maternité de l'hôpital de Pithiviers.

Édition enrichie par l'auteure.

«Le livre de Laura Shanley prend à contre-pied tous les conformismes, depuis les défenseurs de l'accompagnement global jusqu'à ceux qui réclament la césarienne à la demande.»

Dr MICHEL ODENT FONDATEUR DU PRIMAL HEALTH RESEARCH CENTRE


  • Les courts extraits de livres : 27/03/2012

On a fait beaucoup de chemin - ou peut-être pas tant que ça ?

Plus les peuples sont civilisés, plus les douleurs de l'enfantement semblent intenses.

Grantly Dick-Read, M.D., L'Accouchement sans douleurs

Je me souviens quand, enfant, j'écoutais ma mère raconter ses expériences d'enfantement. Elle souriait pendant qu'elle me parlait du rasage des poils pubiens, de la «légère» douleur des contractions, de la péridurale et de l'épisiotomie. Mais je pouvais sentir la peur dans sa voix. L'accouchement n'avait pas été facile pour elle ; et elle attribuait à la médecine moderne le mérite de tout ce qu'il y avait eu de bon.
«Peux-tu croire, m'a-t-elle dit une fois, qu'il y a une centaine d'années, les femmes devaient endurer l'accouchement sans l'aide d'aucun médicament ?» «Que faisaient-elles ?», ai-je demandé, horrifiée. «Elles souffraient.»
Je ne me souviens pas non plus avoir entendu quelqu'un dire dans mon enfance une chose agréable au sujet de la naissance. En revanche, j'ai entendu plusieurs histoires d'horreur de la part d'amies et de membres de ma famille. «J'ai passé toute ma grossesse penchée au-dessus des toilettes. Et pour couronner le tout, j'ai été en travail pendant quatre jours», disait l'une. «C'était la pire expérience que j'ai jamais eue. J'ai hurlé à mon mari qu'il ne me toucherait plus jamais !», disait une autre.
Quoi qu'il en soit, les femmes s'étaient débrouillées pour survivre, comme elles l'ont fait de tout temps. Il s'agissait simplement d'un aspect de la malédiction d'être femme - la mauvaise humeur, les règles douloureuses, les douleurs de l'accouchement et les bouffées de chaleur de la ménopause. Personne ne le remettait en cause, ou en tout cas, c'est ce que je croyais. Les choses étaient ainsi, tout simplement.
Quand j'avais 8 ou 9 ans, je me souviens avoir regardé à la télévision un film qui m'a durablement marquée à propos des vicissitudes de la grossesse. Dans ce film, une femme s'évanouit pendant qu'elle fait son ménage. Après avoir été examinée par le gentil vieux médecin de famille, on l'informe qu'elle est enceinte. Prenant son mari à part, le médecin lui chuchote : «Mieux vaut y aller doucement avec la petite dame maintenant qu'elle est dans une situation délicate» (ou autres termes du même acabit).
C'est donc ce qui arrive quand on est enceinte, ai-je pensé. On devient faible et on tombe dans les pommes. On vomit pendant plusieurs mois et ensuite, on endure pendant des heures, peut-être même des jours, une douleur atroce. Et tout ça pour quoi ? Pour un stupide gosse ! Non merci. Je ne me rappelle même pas avoir envisagé la maternité. Rien que l'épisiotomie me donnait des cauchemars. A cette époque, il ne m'est même pas venu à l'esprit que ces attitudes vis-à-vis de la naissance, et de la féminité en général, avaient peut-être un rapport avec l'issue finale des accouchements.
Peu de choses ont changé ces trente dernières années quant à la version officielle de l'accouchement. Les films et la télévision - nos médias les plus influents - poursuivent leur rôle et perpétuent les croyances selon lesquelles la grossesse est une maladie caractérisée par les vomissements, les douleurs lombaires, les envies de fraises et les chevilles enflées, et l'accouchement est une épreuve douloureuse et dangereuse qui requiert la direction et l'assistance d'un professionnel compétent.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia