Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. George Sand à Nohant : drames et mimodrames

Couverture du livre George Sand à Nohant : drames et mimodrames

Auteur : Ella Balaert

Illustrateur : photographies de Frédéric Leguetteur

Date de saisie : 25/04/2012

Genre : Littérature, essais

Editeur : Belin, Paris, France

Collection : De l'intérieur

Prix : 12.00 €

ISBN : 9782701159829

GENCOD : 9782701159829

Sorti le : 10/03/2012

  • Les présentations des éditeurs : 03/07/2012

Une femme se fait enfermer à Nohant, après l'heure des visites touristiques. La nuit tombe, des voix se lèvent avec la lune : le fantôme de Sand sort de sa tombe, tandis que Pierre Balandard, marionnette de Maurice Sand et directeur de troupe, reprend vie. Ella Balaert fait dialoguer ces trois voix dans l'espace même de la maison, et de pièce en pièce, nous invite à revisiter les liens indissolubles de l'écrivain à ces lieux, liens tissés d'amours et de haines, le Nohant d'Aurore Dupin enfant, bruissant de drames enfouis et de rires étouffés, le Nohant de George Sand adulte, femme, citoyenne, mère, écrivain. Entre drames et mimodrames.

Ce n'est pas une biographie de George Sand, et pourtant on retrouve dans cet ouvrage quelques épisodes marquants et souvent dramatiques de son enfance. Ce n'est pas du théâtre, et pourtant on y entend la voix de George, qui dialogue avec Pierre Balandard, marionnette de Maurice Sand. Ce n'est pas davantage un guide de Nohant, quoique la maison de l'auteur soit omniprésente...
Ella Balaert nous invite à suivre Balandard à travers toutes les pièces du domaine de Nohant. Le directeur de la troupe des marionnettes nous raconte les événements de la vie de George Sand, que ces murs ont connus : son enfance en proie aux déchirements, puis sa vie d'adulte, de femme, d'écrivain, toujours en quête d'Idéal. Drames et mimodrames : ou comment la jeune Aurore, née sous le signe du double, a fondé son identité, à Nohant, dans la mise en scène de soi.

Ella Balaert est agrégée de lettres et ancienne élève de l'École Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses. Après avoir exercé différents métiers, elle se consacre à l'écriture et anime des ateliers. Ella Balaert a publié de nombreux romans et nouvelles, ainsi que plusieurs ouvrages pour la jeunesse.


  • Les courts extraits de livres : 03/07/2012

La chambre des parents : la vie ou la mort ?

Balandard est un magicien. Et il fait bien les choses. M'invitant à le suivre, il m'entraîne dans la maison. Le hall est silencieux et la lueur lunaire passe à peine à travers les fenêtres qui dominent l'escalier. Nous montons à l'étage et, comme toujours dans les moments un peu solennels, je compte. Ici, je compte les marches : dix-sept, puis trois pas, puis seize. Cela me laisse le temps de remonter dans le temps. Nous pénétrons dans la chambre des parents de la petite Aurore, Maurice et Sophie Dupin. Ils sont là, deux fantômes grandeur nature, deux parents éplorés. Balandard les fait bouger, parler. Il raconte. Il commente. Il est le Monsieur Loyal des cirques, le Séraphin des ombres chinoises que Sand enfant allait admirer au Palais-Royal. Il est, comme Christian Waldo, dans le roman L'homme de neige, le montreur de marionnettes, celui qui leur donne vie.
- Paix ! Paix à la jeune âme en allée, dit-il. Auguste Louis Dupin, le fils de Sophie et Maurice, né aveugle trois mois auparavant, vient d'être mis en terre, à Nohant. Il était, comme Aurore sa soeur, malade de la gale depuis un mois. Nous sommes le 8 septembre 1808. Mais l'air de Nohant, qui a vite remis sur pied la fillette, n'a pas guéri le garçon. Voyez comme, dans la chambre funeste, le père se plaint. Et si Sophie Delaborde, sa femme, n'avait pas insisté pour venir le rejoindre à Madrid ? Lui, Maurice Dupin, lieutenant-colonel, aide de camp de Murât, Sa Majesté le roi de Naples, il devait s'y trouver ; mais elle, elle aurait dû rester à Paris. Quelle idée de venir le rejoindre, enceinte, dans un pays en guerre ! Le voyage était dangereux. Sans cela, le petit ne serait pas né aveugle. N'aurait pas attrapé la gale. Serait encore en vie. La mère se balance sur sa chaise, les bras serrés autour d'elle. Avant, arrière, avant, arrière. C'est pas sa faute à elle, dit-elle. C'est la faute aux Espagnols. Elle a bien vu le médecin espagnol lui crever les yeux, à son bébé, quand il est né. Il l'a sorti d'elle et crac, il lui a enfoncé les pouces dans les orbites, elle l'a vu. Les mots de son mari l'obsèdent. Le petit serait en vie. En vie. Et si le petit avait été enterré vivant ? L'hypothèse, chez Sophie, devient idée fixe. Il faut aller voir. Aller vérifier.
Ici, Balandard s'interrompt, immobilise la scène.
- Plus tard, dit-il, dans tes romans, mon George, il y aura Albert, comte de Rudolstadt, époux de Consuelo. Sa femme le croira mort et portera son deuil. Il sortira de cet état de catalepsie.
À mes côtés, voix sans corps, le fantôme de Sand soupire :
- Mais c'est du roman, ça, Consuelo. La vie rêvée. Dans la vie réelle, le petit Louis, mon frère, ne se réveille pas. Mais continue, Balandard, continue. Dis où je suis, moi, pendant ce temps-là.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia