Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Fela Kuti : le génie de l'afrobeat

Couverture du livre Fela Kuti : le génie de l'afrobeat

Auteur : François Bensignor

Préface : Martin Meissonnier

Date de saisie : 07/06/2012

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Demi-lune, Plogastel-Saint-Germain, France

Collection : Voix du monde alerte

Prix : 15.00 €

ISBN : 9782917112137

GENCOD : 9782917112137

Sorti le : 30/05/2012

  • Les présentations des éditeurs : 07/06/2012

Personnalité iconoclaste et provocante, fervent panafricaniste, pourfendeur des régimes militaires qui ont ruiné son pays, FELA Anikulapo KUTI est avant tout le génial créateur de l'Afrobeat.

Né dans une famille de notables, celui qui, par sa verve et son humour, son courage aussi, allait devenir le héros de tout un peuple commence sa carrière musicale à Londres. Avec son premier groupe, Koola Lobitos, il tente de s'imposer au Nigeria dans un style high-life-jazz.
Sa rencontre avec le message politique des Black Panthers aux États-Unis lui ouvre les yeux : de retour à Lagos, il forge avec son groupe rebaptisé Africa'70 la fabuleuse tension qu'est l'Afrobeat. Son club, le Shrine, devient tribune politique autant que chaudron musical. C'est là que mêlant ses solos de sax et d'orgue et percussions yoroubas, aux vrombissements jazzy des cuivres, choeurs africains de ses danseuses, il harangue la foule, dénonçant en pidgin english, toutes les tares du système qui rendent la vie insupportable aux Africains.
Naîtront de purs chefs-d'oeuvre, (Shakara, Lady, Zombie, Army Arrangement, ITT,...) qui conquerront l'Afrique puis le monde entier, malgré un format totalement hors norme.

Pour FELA, la musique était "l'arme du futur". Peu de musiciens ont su l'utiliser comme lui, avec un engagement qui lui vaudra d'être emprisonné à plusieurs reprises. Cet ouvrage vous invite à découvrir le destin de l'une des personnalités africaines les plus marquantes du XXe siècle.

Une série d'ouvrages biographiques dédiés aux plus grandes figures des musiques du monde. La collection Voix du monde se fixe pour ambition d'explorer les parcours et les courants musicaux de ces artistes majeurs, emblématiques de leur pays, à travers des ouvrages de référence, concis et vivants, écrits par des spécialistes passionnés.

Journaliste musical depuis la fin des années 1970, François BENSIGNOR s'intéresse dès cette époque aux musiques africaines. Il se spécialise dans les musiques du monde, oeuvre à la fondation de Zone Franche, contribue au magazine World et à l'ouvrage anglais de référence, The Rough Guide to World Music. Il a été le rédacteur en chef des guides-annuaires Planètes Musiques et Sans Visa, et a dirigé l'édition du Guide Totem - Les Musiques du Monde (Larousse). Il dirige le Centre d'Information des Musiques Traditionnelles et du Monde à l'IRMA, et contribue au projet Mondomix.


  • Les courts extraits de livres : 07/06/2012

Introduction

Le soleil cogne sur le toit du tape-cul à douze places. Crachotant sa fumée noire du haut de l'autoroute qui enjambe la lagune, le minibus fend l'air poisseux. Devant, se dressent les gratte-ciel de Lagos Island, le Manhattan nigérian. En dessous, des huttes sur pilotis se mirent dans l'eau noire. Jaillis d'un rêve lilliputien, un vieux et deux disciples, pagnes blancs dans les roseaux verts, invoquent l'esprit des marais. Bienvenue au pays des contrastes !

Il est 9 heures du matin et nous nous dirigeons vers l'arène cimentée de Tafawa Balewa Square. Le portique monumental d'entrée est tendu de banderoles annonçant «Fela's Birthday». En ce samedi 17 octobre 1998 s'ouvre la première journée de l'anniversaire posthume en hommage au créateur de l'Afrobeat. Il aurait eu 60 ans et deux jours. Quatorze mois plus tôt, des dizaines de milliers de personnes se pressaient dans ce même espace pour un dernier adieu. Il est 10 h 30 quand les premiers accords font tanguer la haute scène en plein air Des policiers à cheval s'appliquent à faire reculer les premiers rangs de spectateurs à grands coups de nerf de boeuf. Du haut de leur monture, ils n'affichent que mépris pour ces jeunes gens, enfants ou femmes du petit peuple, pourtant bien calmes, tout simplement heureux de pouvoir assister à un concert gratuit.

À 16 heures, les uniformes ont disparu quand Seun, 15 ans, attaque Water no get Enemy accompagné par Egypt 80. Passablement chauffés au gin, vendu en petits sachets, les jeunes, en foule compacte, reprennent le tube à gorge déployée. Ils sont incontrôlables au moment où Femi & the Positive Force s'emparent de la scène. Une marée humaine déferle dans le périmètre de sécurité, creuse une brèche et s'engouffre à l'arrière de la scène. Comme sur un radeau, le groupe est emporté au gré de la transe Afrobeat qu'il attise. Soudain jaillissent des morceaux de fauteuils en plastique. Les danseurs sont pris de mouvements frénétiques. Un vent d'émeute souffle ! Dans l'oeil du cyclone, Femi martèle ClearRoad forjaga Jaga (Dégagez la route pour la démence), une chanson de son père en forme d'exorcisme, dont les paroles incitent à libérer toute l'énergie de sa folie afin de retrouver un meilleur équilibre.

Peu après 18 heures, alors que le soir tombe, un coup de feu tiré en l'air dégage la route pour les voitures de la troupe quittant l'arène. La nuit de Lagos reprend ses droits et l'esprit de Fela guide le cortège.

La mégapole de Lagos s'étend sur une quarantaine de kilomètres du nord au sud et presque autant d'est en ouest derrière la côte lagunaire qui borde l'Atlantique. Près de 8 millions de personnes y cohabitent, entre banlieues miteuses et quartiers huppés surveillés par des hommes en arme. Des barrières ferment aussi l'accès aux stations-service. Gardées par des soldats, elles bloquent l'accès aux véhicules en temps de pénurie d'essence. Un phénomène récurrent dans ce pays qui se plaçait en 2007 au 5e rang de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) mais qui, faute de raffineries, importe son carburant. La corruption et l'incurie qui gangrènent les rouages de l'économie nigériane sont également à l'origine du système erratique de distribution d'électricité, qui oblige les consommateurs à utiliser des générateurs... à essence. Ces paradoxes perdurent depuis des décennies.

Un demi-siècle d'indépendance marqué par une succession de coups d'État militaires, le million de morts de la guerre du Biafra et la confiscation de la rente pétrolière par les gouvernants, essentiellement issus de l'armée, n'ont fait qu'accentuer le différentiel entre luxe et misère. La classe moyenne, qui avait émergé à Lagos dans le courant des années 1970, constate aujourd'hui à quel point Fela avait raison lorsqu'il dénonçait l'injustice du système corrompu verrouillant son pays. Ici, 75 % de l'activité économique, hors pétrole, relève du secteur informel ; 12 États du Nord ont adopté la charia, la loi islamique, depuis la fin du xxe siècle ; le recours à la peine de mort est fréquent, (au printemps 2010, les gouverneurs des 36 États de la fédération du Nigeria se sont mis d'accord pour faire exécuter 300 condamnés), et plusieurs dizaines de milliers d'hommes et de femmes attendent leur procès dans les prisons engorgées.

Plus qu'aucun autre artiste de sa trempe, Fela s'est trouvé confronté à la promiscuité des prisons nigérianes. Sa musique est devenue une force de combat pour l'équité et la justice. S'il a échoué à faire changer la politique de son pays, son message essentiel, profondément humain, lui a survécu. Quinze ans après la mort de Fela Anikulapo Kuti, des musiciens de toutes nationalités et de toutes couleurs s'approprient le son de l'Afrobeat Fela !, la comédie musicale de Broadway reprise à Londres, a élevé sa personnalité au rang d'un mythe. À travers l'art et la musique, Fela vit toujours aujourd'hui...


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia