Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La contrée immobile

Couverture du livre La contrée immobile

Auteur : Tom Drury

Traducteur : Richard Nicolas

Date de saisie : 17/11/2012

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Cambourakis, Paris, France

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-36624-003-0

GENCOD : 9782366240030

Sorti le : 05/09/2012

Enfant, Pierre Hunter vit entouré par l'amour de ses parents. Après leurs disparitions, il devient barman dans la petite ville de Shale dans le Midwest, ville quelque peu endormie. Pourtant le destin de Pierre sera bouleversé par des rencontres inattendues et parfois intrigantes et des évènements curieux. L'amour le surprend sur un lac glacé, il découvre inopinément un magot sous le capot d'une voiture dont le conducteur gît assommé au volant, il devient la cible d'une traque dangereuse... Un texte pétillant et rythmé qui brouille les pistes et les genres, l'atmosphère et les situations évoluent au gré des aventures rocambolesques de Pierre, les dialogues irrésistibles voire tordus oscillent entre sérieux, humour à froid, ironie et surréalisme. Vous le dévorerez !


  • Les présentations des éditeurs : 17/11/2012

La Contrée Immobile est une histoire qui se reflète sur le Lac de Verre. Pierre Hunter glisse, le lac cède et Pierre traverse le miroir.
La Contrée Immobile n'est pas un roman noir.
La Contrée Immobile un roman bleu givré, recouvert de la même pellicule scintillante que Fargo.
La Contrée Immobile est un thriller à déflagration lente, qui tend vers le fatalisme ou l'existentiel.
On y devine l'écho des premiers courts romans de Paul Auster (La Cité de verre ; Les Revenants). Mais version Midwest.
Dans La Contrée Immobile, la mort s'appelle Tim Geer.
Dans La Contrée Immobile, l'amour s'appelle Stella.
La Contrée Immobile est gothique. Mais façon Midwest.

Tom Drury est né en 1956, dans l'lowa. Journaliste, il a collaboré à de nombreux quotidiens et magazines avant de se consacrer pleinement à l'écriture. Il est l'auteur de quatre romans, The End of Vandalism, 1994 - à paraître en 2013 aux éditions Cambourakis, début d'une trilogie unanimement saluée par la critique américaine, dont le dernier volume, très attendu, est prévu dans le courant de cette année - The Black Brook (1998], Hunt in dreams (2000), et The Driftless Area (2006) - La Contrée immobile en français.
Il a été sélectionné en 1996 par la revue Granta comme l'un des vingt meilleurs jeunes romanciers américains, aux côtés entre autres de Sherman Alexie, Madison Smartt Bell ou Jonathan Franzen.

«On ouvre un roman de Drury comme on ouvre une bouteille de Champagne. Il vous autorise à vous sentir plus intelligent et plus drôle que vous ne l'êtes en réalité.»
Jonathan Franzen

«L'écriture de Tom Drury est fraîche et limpide comme l'eau d'un lac, révélant bien des profondeurs, et véritablement originale. La Contrée immobile, son splendide nouveau roman, m'a laissée méditative, captive de son histoire, espérant qu'elle continue encore et encore.»
Paula Fox

«On songe à un film noir, peut-être est-ce du Midwestern néo noir ? Certains éléments de cette histoire - de ce conte - rappellent les frères Grimm autant que les frères Coen. Drury transforme bel et bien l'existence banale de Pierre en conte de fée, mais c'est aussi un mystère criminel, l'histoire d'une revanche, une comédie et une histoire d'amour.»
Los Angeles Times

«Brillant, merveilleusement drôle... il est difficile de songer à un autre écrivain capable de faire entendre ses dialogues [...] avec une telle netteté. Voici précisément de "l'humour à froid", et Tom Drury en est le maître.»
Annie Dillard

«Drury imprègne le paysage d'un frisson ancestral, impersonnel et menaçant, qui s'apparente à celui qui souffle dans Twin Peaks... Une lecture hypnotique, inoubliable. La Contrée immobile flirte avec le chef d'oeuvre.»
Time Out Chicago

«Drury est génial en ce sens qu'il découvre dans le courant des banalités qui nous engage tous un mystère irréfutable (et fascinant).»
Barry Hannah

«Chaque page révèle de merveilleuses surprises - d'invention, de sagacité, de langage.»
Richard Russo


  • Les courts extraits de livres : 17/11/2012

Ils s'appelaient Pierre Hunter et Rebecca Lee, ils avaient dix-sept ans, et il était venu la voir à l'hôpital parce qu'elle avait contracté une pneumonie après avoir participé à une compétition de cross-country, un week-end de pluie.
Elle était allongée dans le lit, tenant les barrières de ses mains pâles et fines, et disait qu'il fallait que la chambre soit dans le noir, sinon elle ne pouvait pas dormir.
«Là, on n'est pas dans le noir, dit-elle. Il y a de la lumière qui entre toute la nuit.
- Laisse peut-être les stores tirés.
- C'est ce que je fais. Je parle de quand ils sont tirés.» Pierre s'avança jusqu'à la fenêtre et regarda à l'extérieur.
Le parking était éclairé par une forêt de lampadaires, dont un juste devant. La lumière qu'il diffusait était blanche, avec un noyau bleu.
«Je vois ce que tu veux dire, dit-il. C'est un peu comme de la soudure à l'arc.
- Il faudrait que tu sois là plus tard, quand les lumières sont éteintes dans la chambre, dit-elle. Déjà là c'est pas terrible, mais ensuite c'est pire. Et puis ça fait un bourdonnement que je n'aime pas non plus.
- Ouais. Ça je ne l'entends pas.»
Elle se passa les doigts dans les cheveux, qui étaient courts et châtains avec des mèches rousses et des épis hérissés comme des favoris.
«C'est que, pour l'instant, dit-elle, ça ne bourdonne pas.
- Est-ce que tu as parlé à quelqu'un ?
- Ils m'ont donné ça.»
Elle ouvrit un tiroir de la table de nuit et lui lança un masque noir avec un élastique.
«À me mettre sur la tête, dit-elle. Tu y crois ? Qui pourrait dormir avec un truc comme ça sur les yeux ?
- Il y a probablement des gens qui y arrivent, dit Pierre.
- Pas avec celui-ci.
- Sinon ils ne les fabriqueraient pas.
- Dis-leur juste de l'éteindre, d'accord ?»
Au moment de partir, Pierre alla voir l'infirmière responsable de l'étage. Elle fit oui d'un tremblement rapide de la tête et regarda derrière lui, comme si d'avance elle ne tiendrait pas compte de ce qu'il pourrait avoir à lui dire.
«Rebecca prend beaucoup de médicaments, dit-elle. Elle ne sait pas toujours ce qui se passe. Elle dort. Vous n'avez pas à vous inquiéter à ce sujet.
- Il y a cette lumière.
- Ah oui. La lumière dont elle parle.
- Enfin, je veux dire, il y a effectivement une lumière.
- Bien sûr qu'il y a une lumière.
- Et elle fait du bruit.
- Il y a beaucoup de lumières, dit l'infirmière. C'est un hôpital. J'imagine qu'on peut s'attendre à ce qu'il y ait quelques lumières et un peu de bruit. Et ce serait en effet un hôpital bien sombre si on commençait à éteindre les lumières sans plus de raisons que ça.»
Ils discutèrent et argumentèrent encore un peu. Pierre se dit que cette infirmière était le genre de personne qui répondait toujours aux requêtes en disant que c'était impossible, même quand ce n'était pas le cas ou quelle n'en savait rien.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia