Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'esprit au-delà des neurones : une exploration de la conscience et de la liberté

Couverture du livre L'esprit au-delà des neurones : une exploration de la conscience et de la liberté

Auteur : Benjamin Libet

Préface : Axel Kahn

Traducteur : Alessia Weil

Date de saisie : 13/12/2012

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Dervy, Paris, France

Collection : Sciences et spiritualité

Prix : 18.00 €

ISBN : 9782844549464

GENCOD : 9782844549464

Sorti le : 30/11/2012

  • Les présentations des éditeurs : 13/12/2012

Avez-vous déjà eu la sensation qu'une scène que vous avez vécue a duré beaucoup plus longtemps pour vous que pour les autres témoins de l'événement ? Avez-vous déjà ressenti une pulsion de violence annulée quelques fractions de seconde avant de passer à l'acte... comme si votre conscience se donnait un temps supplémentaire pour régler le problème ?
En décrivant de façon toujours plus minutieuse le fonctionnement du cerveau, les énormes progrès des neurosciences ont paru faire diminuer sans cesse la place de la conscience et de l'esprit, jusqu'à les réduire à des épiphénomènes. Mais les expériences de Benjamin Libet, l'un des plus grands expérimentalistes dans le domaine de neurosciences, nous montrent la réalité du libre arbitre de l'homme. Elles montrent aussi que la conscience semble pouvoir «s'extraire» du temps ou, au minimum, que le temps de la conscience n'est pas celui des neurones.
Ainsi est-il possible d'étudier de façon purement scientifique et rationnelle des questions philosophiques - voire métaphysiques - fondamentales comme celle de la liberté de l'homme et de son rapport au temps, et d'obtenir des résultats soutenant une conception non réductionniste dans laquelle l'esprit humain est plus qu'une simple sécrétion des neurones du cerveau.
Dans ce livre événement écrit peu de temps avant sa mort, Benjamin Libet résume toute une vie passée à essayer d'approcher la nature de l'esprit humain. Il nous lègue également le protocole d'une expérience extraordinaire qu'il n'a pas eu le temps de réaliser, et qui serait susceptible de démonter que la conscience est bel et bien un champ, ce qui conduirait à une révision radicale de la conception de l'homme qui domine actuellement dans notre société.

Benjamin Libet, né le 12 avril 1916 à Chicago, Illinois, et mort le 23 juillet 2007 à Davis en Californie, était un scientifique pionnier dans le domaine de la conscience humaine. Chercheur au département de physiologie à l'université de Californie, il fut le premier à recevoir, en 2003, le «prix Nobel virtuel de psychologie».


  • Les courts extraits de livres : 13/12/2012

Extrait de l'avant-propos

Je viens à l'instant de taper le mot «conscience» dans le moteur de recherche dAmazon.com, et celui-ci a trouvé quelques 2670 titres de livres le comprenant. Il y a fort à parier qu'il en existera encore bien davantage dans ne serait-ce que quelques semaines (il s'agit-là, en effet, du nombre de titres le comprenant en 2004, lors de la parution de ce livre dans sa version originale. Et ce chiffre a, depuis, considérablement augmenté pour atteindre celui de 15 602 titres). Le monde a-t-il réellement besoin d'un autre livre sur le thème de la conscience ? Oui - s'il s'agit du livre que vous tenez entre vos mains en cet instant précis. Ce livre diffère totalement de la plupart des autres livres sur un point essentiel : il se concentre sur des découvertes empiriques et non sur des conjectures ou autres arguments abstraits. Benjamin Libet a fait ses preuves de façon on ne peut plus enviable en matière de production de résultats empiriques solides au sujet de la relation existant entre les événements neuronaux et la conscience. Et ces résultats ne sont pas seulement fiables, ils sont également surprenants. Si ses découvertes furent tout d'abord controversées, elles ont néanmoins résisté à l'épreuve du temps. Les découvertes surprenantes généralement jouent un rôle particulier en science dans la mesure où elles bouleversent (par définition) tous les projets inhérents aux idées conventionnelles. Les résultats de Libet doivent désormais être expliqués par le biais d'une théorie de la conscience ainsi qu'à travers leur base neuronale. Ce livre rassemble les contributions de Libet et les met en contexte.
Le travail de Libet s'est concentré sur les relations temporelles entre événements neuronaux et expérience. Il est, entre autres, connu pour avoir découvert que nous décidions inconsciemment d'agir bien avant que nous ne pensions avoir pris la décision d'agir. Cette conclusion a des répercussions cruciales sur l'un des problèmes philosophiques et psychologiques les plus profonds, à savoir le problème du «libre arbitre».
Exposons, dans un premier temps, une brève vue d'ensemble de ladite découverte fondamentale : Libet demanda à des gens de bouger leur poignet au moment où ils le souhaiteraient. Il demanda ensuite aux participants de regarder un point mobile indiquant l'heure, et de noter le moment précis auquel ils avaient décidé de fléchir leur poignet. Les participants notèrent leur intention de le bouger environ 200 millisecondes avant qu'ils ne commencent réellement à le fléchir. Libet mesura également le potentiel de préparation motrice dans le cerveau, qui est révélé par l'activité enregistrée à partir de l'aire motrice supplémentaire (qui est impliquée dans l'initiative motrice). Ce potentiel évoqué était initié quelque 550 millisecondes avant que l'action elle-même ne débute. Les événements cérébraux provoquant le mouvement se présentaient ainsi environ 350 millisecondes avant que le participant n'ait, lui-même, pris conscience d'avoir pris une décision. Libet montre que l'on ne doit pas uniquement cette disparité au temps supplémentaire requis pour noter et rapporter l'heure exacte à laquelle ils avaient décidé de fléchir le poignet.
Pourquoi ce résultat est-il important ? Considérons deux raisons : tout d'abord, à première vue, le résultat laisse à penser que le fait d'être conscient d'avoir pris une décision pourrait être mieux envisagé comme résultant de processus cérébraux qui réaliseraient en fait le travail plutôt que comme faisant partie de la chaîne causale des événements menant à une décision. Ensuite, Libet fait remarquer que même lorsqu'un mouvement est amorcé par des forces inconscientes, il existe néanmoins largement le temps d'opposer son veto à un acte, une fois que l'on a pris conscience de nos intentions. Libet pense que cette observation laisse la porte ouverte aux idées traditionnelles de «libre arbitre».


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia