Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Fred Loram

Couverture du livre Fred Loram

Auteur : Thierry Moral

Date de saisie : 18/03/2013

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Editions Lunatique, Vitré

Prix : 20.00 €

ISBN : 979-10-90424-14-2

GENCOD : 9791090424142

Sorti le : 17/12/2012

Après quatre années passées derrière les barreaux, la liberté n'a pas de prix pour Fred Loram. Parti s'installer dans la maison isolée que sa grand-mère lui a léguée sur une presqu'île de Bretagne, il ne parvient pas à se couler dans un moule qui ne lui convient pas et à s'insérer dans un monde qui le rejette.
Contestataire, anarchiste, mais aussi taiseux et intuitif, de bonnes rencontres en déconvenues, de street art en théâtre, de Paris à Lille en passant par le Loiret, Fred Loram s'engage, part sur les routes de France, vivotent de-ci de-là, et tente de trouver un sens à cet imbroglio que nous appelons aussi parfois société...
Un roman engagé et entraînant comme on en lit rarement, qui laisse place à l'espoir et qui, surtout, encourage à l'Action !


  • Le courrier des auteurs : 09/03/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Thierry Moral. Né le 17/01/1976 à Lille. Nord de la France. Origine hispano-polonaise non attestée mais probable. Pas de matricule. Réside dans la commune de Loos, au centre d'un triangle composé de la prison, de l'hôpital et du cimetière.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La marche, l'errance, les choix de vie, la rigueur, la cohérence, les rencontres, le théâtre, les fachos, la vie parisienne, le tourisme breton, les friches industrielles, la mine, les animaux non domestiques, la faim, la rue, la vie, quoi... Cette liste définit bien la conception du "centre" chez Fred Loram.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
J'en choisis deux qui se suivent : "Ouvrir les yeux et les oreilles sur l'extérieur. Il devrait bien m'arriver quelque chose."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Une seule musique pour tout ce voyage ? Dur dur. Bon, deux choix, alors.
1. chercher dans les vieux albums de Yes. J'ai le souvenir d'un morceau progressif psychédélique virant au metal avant-garde sans prévenir.

2. le concept album "Lark's tongues in aspic" de King Crimson.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Un instant d'abandon. L'idée de s'abandonner soi. Le titre du livre aussi. Je sais, je suis censé parler de mon bouquin et j'en cite un autre. Le centre ! Un instant d'abandon, oui, c'est ça que je souhaite partager avec les lecteurs. Un instant qui s'étale. Le temps de la lecture. Le temps d'une conversation. Le temps d'un échange épistolaire. S'abandonner à ce que l'on est chaque jour. Juste pour vivre sans doute la même chose mais d'un autre point de vue.


  • Les présentations des éditeurs : 09/03/2013

Roman écrit sur les chapeaux de roues où l'on sent physiquement les semelles s'usant sur le macadam. Les phrases sont courtes, économes. Les dialogues brefs rendent compte du caractère taiseux et viril du personnage. Fred Loram est un être rare. Un dur. Pas un caïd, nuance. C'est un taiseux épris de liberté. Il aime avoir les coudées franches, se méfie des attaches, sentimentales, domestiques ou politiques. Au sortir de la prison, la société lui propose la «réinsertion» ? Il y a un serrer de trop dans réinsérer. Pas fait pour lui, ça !
Fred Loram est une sorte de «road roman anarchiste» qui mène le lecteur sur les pas de son héros, d'une presqu'île bretonne au Grand Nord, après quelques zigzags dans Paname.
Aventures explosives d'un activiste rétif à l'ordre social en général, et au monde du travail en particulier. Ça cogne et ça raisonne.

L'auteur
Comédien, conteur, colleur, Thierry Moral est également l'auteur de nombreux livres jeunesse. Fred Loram est son deuxième roman adultes.


  • Les courts extraits de livres : 09/03/2013

04/10/08-Matin gris

Le pont de la presqu'île. Le temps d'une cigarette pour bien l'observer. Cela faisait longtemps. Une fois le mégot écrasé sur le bitume humide, je commence l'ascension. Bonnet sur les oreilles, blouson de cuir usé et valise à la main. En descendant de l'autre côté, je passe à proximité de la guérite de l'indéracinable «gardien qui sert à rien». C'est comme ça qu'on l'appelait, étant gamins. Ma dégaine n'a pas l'air de lui inspirer confiance, au vu de sa trogne renfrognée. A moins que son visage soit fait ainsi. Le ciel est chargé de lourds nuages. Promesse de jours gris. Bienvenue en presque Bretagne.

Au moment de dépasser le panneau du village, je ressens quelque chose... comme une émotion. Celle du franchissement d'une frontière. Enfin, pas une artificielle tracée à la règle sur une carte. Une concrète. J'ai ressenti la même chose il y a quelques heures, lorsque la porte du centre pénitencier de Saint-Brieuc s'est refermée derrière moi, dans le sens de la sortie. Bien sûr, cette émotion a été vite recouverte par le sentiment de liberté qui m'animait. Ou du moins l'impression de liberté. Ici et maintenant, c'est à peu près pareil, sauf que l'émotion qui vient juste après avoir franchi la frontière, c'est celle du «retour à la maison». Disons que c'est l'expression consacrée quand on rentre sur le lieu où on a toujours vécu. Je m'y sens pas plus chez moi qu'ailleurs. Juste attaché, lié, enraciné. Cette presqu'île a même des faux airs de cellule, quand on réfléchit bien. Au lieu d'un accès par une porte unique, c'est un pont unique, lui aussi. Un isolement pour un autre. Oui, le sentiment de liberté, autant dire qu'il a déjà un coup dans l'aile.

Rien n'a bougé.
Les mêmes chiens agrippés aux mêmes grillages peints du même vert foncé. Les mêmes yeux cachés derrière les mêmes rideaux. Les mêmes arbres aux mêmes places.
La modernité des travaux publics n'est pas venue gâcher le paysage bucolique. Faute de budget ou d'envie ?
Le goudron des routes a bien vieilli, faut dire que peu de poids lourds circulent par ici.
Les poteaux électriques tiennent bon.
La place du village est toujours aussi insignifiante. Comme tous les chemins y convergent, impossible de l'éviter. À moins de sortir des sentiers battus.
Pour le moment, je suis sagement la route vers l'impasse du devoir.


  • L’amour des livres, avec Bonnelecture.fr : 09/03/2013

Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Les livres occupent l'équivalent de quatre étagères pleines (bureau et maison compris), un long temps nocturne et diurne quand l'emploi du temps le permet et surtout une porte ouverte sur de multiples manières de raconter des histoires, chose qui me motive le pus depuis un bon bout de temps et encore pour longtemps.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia