Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Shâb ou La nuit

Couverture du livre Shâb ou La nuit

Auteur : Cécile Ladjali

Date de saisie : 11/07/2013

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Un endroit où aller, n° 242

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782330017859

GENCOD : 9782330017859

Sorti le : 06/03/2013

Gros coup de coeur - Magnifique récit à la fois simple et poignant, où la quête des origines se mêle à l'amour de la vie et des siens.


  • Le courrier des auteurs : 31/05/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis romancière et professeur de lettres dans le secondaire et à l'université (Sorbonne Nouvelle). Je vis à Paris.
J'ai deux enfants, je suis française d'origine iranienne

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La quête de l'identité à travers l'écriture pour l'héroïne qui est une enfant adoptée (comme moi).

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
La première : " Très tôt on m'expliqua que j'étais née dans une grande maison en Suisse."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"Tonight", dans West Side Story. Cette comédie musicale occupe une grande place dans mon livre.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'idée essentielle, vitale : savoir qui l'on est et pouvoir le dire. (l'écrire dans mon cas.)


  • Les présentations des éditeurs : 20/03/2013

Très tôt on m'expliqua que j'étais née dans une grande maison en Suisse. Qu'il y avait des enfants qui naissaient dans les ventres et d'autres dans les grandes maisons. Je tirai de cette vérité originelle me concernant une sorte d'orgueil tout aristocratique. Les grandes maisons c'était quand même beaucoup mieux que les gros ventres sales et mous en lesquels certains bébés avaient la malchance de croître. Et puis la Suisse restait un territoire idéal, pas vraiment terrestre, recouvert d'une neige tiède comme du lait. Une sorte de lieu intermédiaire, situé au seuil de la vie, où la nuit n'était qu'une fente ouverte sur le jour au sein duquel, un matin, la peur nous expulsait.

CL.

Née à Lausanne en 1971, de mère iranienne, Cécile Ladjali est agrégée de lettres modernes. Elle vit à Paris, où elle enseigne la littérature dans le secondaire ainsi qu'à la Sorbonne nouvelle. Ses romans publiés chez Actes Sud : Les souffleurs (2004 ; Babel n° 970), La chapelle Ajax (2005), Louis et la jeune fille (2006), Les vies d'Emily Pearl (2008), Ordalie (2009) et Aral (2012 ; Babel n° 1163). Elle a également publié en 2009 la pièce de théâtre Hamlet/Electre chez Actes Sud-Papiers.



  • La revue de presse Nils C. Ahl - Le Monde du 11 juillet 2013

Roman autobiographique, histoire d'une vocation littéraire, mise en abyme : c'est le beau " Shâb ou la nuit ", de Cécile Ladjali..
Il redit très bien les obsessions de l'identité et de la création, mais dans une sobre tension poétique qui les sublime. Le rythme classique et syncopé de la phrase (la jeune Cécile jouant les Gnossiennes d'Erik Satie est un indice), le ton tour à tour amer et drôle, la voix d'une jeune femme qui rejoint le choeur de ses parents, les répliques agressives et tendres, la concision des scènes et la liberté digressive : tout sonne juste, sans artifice inutile, intelligent sans forfanterie. La dimension romanesque de l'existence s'y épanouit pleinement, sans excès...
Entre l'éducation, les livres, les mots, le corps, la personnalité, les absences et le présent : le roman de l'identité. Cécile Ladjali donne des couleurs à la nuit sans jamais en trahir la vérité fuyante et incertaine.


  • La revue de presse Sophie Bourdais - Télérama du 12 juin 2013

Alors, oui, de ce cheminement de l'obscurité vers la lumière, de cette épopée autobio­gra­phique où la douleur et la colère, mais aussi (surtout) l'amour et la reconnaissance se cueil­lent à fleur de page, Cécile Ladjali a bien fait un roman. Et des plus bou­leversants.


  • La revue de presse Alain Nicolas - L'Humanité du 16 mai 2013

L'auteur de la Chapelle Ajax et d'Aral, orpheline iranienne adoptée par un couple franco-algérien, affronte, armée de mots, la double énigme de ses origines...
Cécile Ladjali, dont les livres fonctionnaient en grands tableaux impressionnants de puissance poétique, construit ici un texte de la confidence, un murmure, sans renoncer à la dimension romanesque de tout récit de vie. Elle nous livre un roman riche de sens et d'émotion, qui s'attache à tout ce qui dans la forêt obscure de la vie peut être élucidé, mis en ordre, entendu comme le leitmotiv d'une ample partition chorale à recomposer. Avant d'écrire sa vie, Cécile Ladjali a songé à la lire.


  • Les courts extraits de livres : 20/03/2013

La pouponnière en Suisse

Très tôt on m'expliqua que j'étais née dans une grande maison en Suisse. Qu'il y avait des enfants qui naissaient dans les ventres et d'autres dans les grandes maisons. Je tirai de cette vérité originelle me concernant une sorte d'orgueil tout aristocratique. Les grandes maisons c'était quand même beaucoup mieux que les gros ventres sales et mous en lesquels certains bébés avaient la malchance de croître. Et puis la Suisse restait un territoire idéal, pas vraiment terrestre, recouvert d'une neige tiède comme du lait. Une sorte de lieu intermédiaire, situé au seuil de la vie, où la nuit n'était qu'une fente ouverte sur le jour au sein duquel, un matin, la peur nous expulsait.

Le 4 décembre 1971, Robert et Julie sautèrent dans le train des wagons-lits gare de Lyon pour se rendre en Suisse chercher leur fille. Ils voyagèrent de nuit. Le contrôleur passa dans leur compartiment pour poinçonner leur titre de transport. - Il a une bonne tête, pensa Robert. - C'est de bon augure, ajouta Julie. A 8 h 30, ils furent réveillés par la lumière argentée que réfléchissait le lac Léman. Le train entrait en gare de Lausanne. Sur le quai, le froid était brillant.
Ils avaient retenu une chambre à l'hôtel du Lac. Ils y déposèrent leurs affaires sans prendre le temps de déballer leur unique bagage. Un couffin sous le bras, dans lequel était pliée une petite couverture rose et couché un lapin bleu, ils se rendirent à pied à la pouponnière Le Cercle. L'établissement était situé sur les hauteurs de la ville, juste sous le glacier d'Argentière.

Quand ils entrèrent dans le bureau de la directrice, le temps s'arrêta. Les aiguilles des horloges tournaient à l'envers pour tricoter un drôle de chandail à leur coeur. Une sorte de linceul pour leur vie d'avant. Ils mouraient à eux-mêmes. Ils allaient rencontrer l'autre. Celle qui ferait que le soir suivant, ils ne se reconnaîtraient plus dans le miroir. Mme Philibert était une femme joviale au beau visage poupin, auquel on ne pouvait donner d'âge. À cela s'ajoutait une paire d'yeux bleu lac Léman, assorti au chemisier en soie qu'elle portait sur une jupe droite en tweed. Elle leur serra chaleureusement la main et leur demanda s'ils avaient fait bon voyage. Sa voix était douce et calme, marquée d'un léger accent helvète. La bienveillance teintée de chic suranné de cette femme ne suffit pas à rassurer Julie et Robert dont le coeur battait si fort qu'ils avaient tous les deux la sensation physique que le précieux organe allait sortir de leur cage thoracique pour continuer à exercer ses pulsations sur le plancher. C'était peut-être déjà le signe que leur propre coeur ne leur appartenait plus.


  • L’amour des livres, avec Bonnelecture.fr : 09/06/2013

Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Ils (les livres) sont un prélude à l'écriture, une respiration, ma vie.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia