Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. OGM : le vrai du faux

Couverture du livre OGM : le vrai du faux

Auteur : Frédéric Denhez

Date de saisie : 26/06/2013

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Delachaux et Niestlé, Paris, France

Collection : Le vrai du faux

Prix : 12.90 €

ISBN : 978-2-603-01956-6

GENCOD : 9782603019566

Sorti le : 21/03/2013

  • Les présentations des éditeurs : 26/06/2013

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les OGM sans jamais oser le demander

C'est quoi les OGM ? Où les trouve-t-on ?
Y en a-t-il dans notre assiette ?
Comment les repérer ?
Pourquoi modifier le vivant ? Quels sont les risques pour notre santé et pour l'environnement ?
Pourquoi les OGM déclenchent-ils tant de bruits et de fureur ? Est-ce qu'on peut en parler ?
L'auteur aborde le débat sans dramatiser pour une réflexion constructive. Il répond de façon concise et étayée à ces nombreuses questions touchant non seulement la vie quotidienne de chacun mais aussi l'avenir économique et sanitaire des sociétés dans le monde. Ainsi, l'homme - citoyen et consommateur - sera en mesure de démêler le vrai du faux.

Titulaire d'un DESS Ingénierie de l'environnement, Frédéric Denhez est journaliste et écrivain scientifique, spécialisé dans les questions d'environnement et les sciences de la vie. Il a récemment publié, en collaboration avec Denis Cheissoux, La biodiversité c'est la vie ! (Deyrolle), Quelle France en 2030 ? (Armand Colin) et L'Atlas du changement climatique (Editions Autrement).



  • La revue de presse Stéphane Foucart - Le Monde du 4 avril 2013

Un ouvrage sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) où les faits prennent le pas sur les opinions de l'auteur est un événement suffisamment insolite pour être remarqué. Ainsi d'OGM, le vrai du faux, le dernier livre du journaliste et écrivain scientifique Frédéric Denhez, que le lecteur achève avec la possibilité de se forger, librement, une opinion éclairée sur l'un des sujets technoscientifiques parmi les plus clivants de ces dernières décennies.


  • Les courts extraits de livres : 26/06/2013

Extrait de l'introduction

DÉTONATEUR

La publication des travaux du chercheur Gilles-Éric Séralini à la une du Nouvel Observateur le 19 septembre 2012, juste avant la revue scientifique internationale Food and Chemical Toxicology, a déclenché autant de bruit médiatique que de polémiques. En titrant «Oui, les OGM sont des poisons !» à partir des travaux de Séralini qui n'ont porté que sur un seul organisme transgénique, le magazine a réussi un joli coup d'affichage : immédiatement, la une a été reprise par l'ensemble des médias et des commentateurs, en France comme dans le reste du monde. Le gouvernement français a réagi dans les heures suivantes, signalant qu'il allait revoir la certification des OGM et alertant la Commission européenne. Tout le monde s'est senti obligé de se positionner : pro- ou anti-OGM. Le retour de bâton n'a pas été long : dans les jours qui ont suivi, des magazines et des journaux français et étrangers, nord-américains et britanniques notamment, et même la plus prestigieuse revue scientifique du monde, Nature, ont mis en cause à la fois le fond et la forme des travaux de Séralini.
La forme a particulièrement choqué. Le chercheur a en effet présenté ses résultats comme sûrs lors d'une conférence de presse, avant la mise en ligne du papier dans la revue internationale qui l'avait accepté. Les journalistes du Nouvel Observateur, coorganisateurs de l'événement, et ceux présents lors de la conférence de presse ont avoué avoir accepté un embargo leur interdisant de fait de vérifier, de comparer, de mettre en doute, d'enquêter, bref, de faire leur travail de journalistes, avant la publication du dossier dans le Nouvel Obs et surtout avant celle des travaux de Séralini dans Food and Chemical Toxicology. C'est donc un dossier à charge, sans beaucoup de recul, qui a été publié et a obligé commentateurs et politiques à prendre position dans l'urgence. Il faut dire que les photos de rats affligés de tumeurs représentant le quart de leur poids ont marqué les esprits. Pourtant, au dire même de Séralini, ces tumeurs n'étaient que des cas très rares. Pourquoi dès lors les avoir publiées, alors qu'il est très peu fréquent d'intégrer des photos dans une publication scientifique ? Pour de nombreux chercheurs, jouer ainsi sur l'émotion est un grave manquement déontologique.
Sur le fond, scientifiques et journalistes spécialisés de France et de l'étranger comme la revue Nature ont reproché à Séralini des manquements méthodologiques et statistiques rédhibitoires interdisant d'établir toute conclusion définitive. Bref, le petit monde politico-médiatique se serait un tantinet emballé. Et aurait transformé une simple publication scientifique, qui n'est pas plus sérieuse qu'une autre ni encore moins définitive par le seul fait qu'elle existe (être publié dans une revue à comité de lecture n'est pas la preuve que l'on a raison), en une opération de quasi-propagande contre les OGM. Tout en montrant avec justesse que des critiques méthodologiques pouvaient aussi être faites sur nombre de travaux plus positifs sur les OGM, les supporteurs de Séralini ont systématiquement accusé leurs contempteurs de n'être pas indépendants des industriels, enfermés qu'ils seraient dans des conflits d'intérêts. Oubliant que le travail de Séralini avait été en grande partie financé par le Comité de recherche et d'informations indépendantes sur le génie génétique (Criigen), association qui milite contre les OGM, et des groupes de grande distribution, dont Auchan, dont le but n'est pas plus philanthropique que celui poursuivi par Monsanto : gagner de l'argent. Peu importe, l'essentiel semble être que Séralini a raison parce que le monde entier affirme qu'il a tort. (...)

9


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia