Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La Torah sculpte le Christ : réflexions et aphorismes

Couverture du livre La Torah sculpte le Christ : réflexions et aphorismes

Auteur : Jacqueline Rastoin

Préface : Cécile Rastoin | Marc Rastoin

Date de saisie : 20/04/2013

Genre : Religion, Spiritualité

Editeur : Ed. du Carmel, Toulouse, France

Prix : 12.00 €

ISBN : 9782847132069

GENCOD : 9782847132069

Sorti le : 05/04/2013

  • Les présentations des éditeurs : 20/04/2013

Traductrice, journaliste, romancière, Jacqueline Rastoin (1934-2008), s étant éloignée dans les années d'après-guerre d'un catholicisme de tradition, est conduite à redécouvrir le Christ et l'Église au contact du judaïsme. Une quête brûlante de vérité lui donne de s'ouvrir à des pensées et des expériences aussi variées que celles du philosophe italien Ceronetti, de la grande figure du hassidisme Rabbi Mendel de Kostsk, des saints du Carmel, de Daniel Boyarin, Wladimir Soloviev ou Karl Barth. Cette quête est enrichie par d'innombrables amitiés comme celles de Raimundo Panikkar, du Cardinal Lustiger ou d'Emil Cioran ainsi que celles qu'elle noue dans le cadre des amitiés judéo-chrétiennes.

Pour chacun, elle aime à trouver la direction essentielle de sa pensée et tente de l'inscrire dans une vision d'ensemble qui converge sur une profonde intuition du lien entre le mystère d'Israël, le Christ et le Salut des hommes.

Par ces notes, retrouvées après sa mort et présentées par ses enfants, elle nous entraîne à sa suite dans un voyage au travers de multiples continents culturels, dans une confrontation salutaire et exigeante avec la Vérité d'où qu'elle vienne.


  • Les courts extraits de livres : 20/04/2013

UN ITINÉRAIRE :
D'UN DÉSERT À L'AUTRE

Jacqueline Sarton du Jonchay est née le 21 novembre 1934 à Poitiers, lors d'un bref passage de sa mère dans la métropole, mais elle a grandi à Biskra, où son grand-père, le général Charles Sarton du Jonchay, avait pris sa retraite et acheté une palmeraie en 1927. C'est une oasis à la lisière nord du Sahara, une région qu'il avait appréciée au cours de sa carrière militaire. Les vents de sable, le désert à l'infini vers le sud, les dunes, les dromadaires, les jeux d'osselets avec les enfants des familles musulmanes qui vivaient à l'ombre de la «Villa Fau», la demeure du Général et de son épouse Philomène, de son fils Jacques et de son épouse Nicole, les parents de Jacqueline. Voilà les images marquantes de son enfance.

Jacqueline, la cadette après son frère Jean et sa soeur aînée Christiane, a appris à lire et à écrire à la maison avec sa grand-mère et l'aumônier des Soeurs Blanches, qui lui fit découvrir ensuite le latin et le grec. Elle ne voulait pas aller à l'école, préférant l'étude à la maison et les visites chez les quelques familles amies, excentriques et passionnantes, que ses parents aimaient rencontrer, dont, par exemple, Clare Sheridan, une artiste anglaise, qui avait parcouru le monde et sculpté le buste de Lénine comme celui de Churchill son cousin. L'année était ponctuée par les départs en paquebots vers la Métropole au début de l'été, le séjour dans le château des ancêtres, à Torcy dans le Nivernais, les retours à Biskra au moment de la récolte des dattes en septembre-octobre. La fratrie de trois s'enrichit en 1946 d'une petite soeur très aimée, Manelle.

À la maison, la figure du général de Sonis était la référence promue avec insistance par Philomène, la dernière de ses douze enfants. Cette insistance provoquait l'esprit critique de son fils Jacques, le père de Jacqueline, et les réserves bienveillantes de son mari, le Général du Jonchay. Le Général de Sonis figure de grand militaire et saint laïque : voilà un héritage dont le père de Jacqueline d'abord puis elle-même furent à la fois imprégnés et dont ils se distancièrent par une sorte d'appel secret à la liberté. Le Général de Sonis avait de fait aussi toujours refusé compromission et conformisme, et son catholicisme austère et droit avait suscité l'admiration de tous ses proches et subordonnés, qu'ils soient chrétiens, musulmans ou laïques. Fervent défenseur du pape, à la défense duquel il s'était illustré en Italie, il avait accompli la charge célèbre de Loigny avec les zouaves pontificaux, en se sacrifiant pour la France, cette fois lors de la déroute de 1871. Père de famille nombreuse, vivant pauvrement tout en refusant des honneurs au nom de ses idéaux, le Général de Sonis tut membre de la conférence Saint Vincent de Paul et surtout tertiaire du Carmel. «J'ai Dieu dans la poitrine et Dieu ne capitule jamais» : cette phrase résume bien l'idéal d'une famille qui ne considéra jamais rien que l'honneur. Voilà l'héritage : l'honneur plutôt que la richesse, la fidélité à la vocation de soldat, serviteur de la Patrie et de la sainte Église catholique, le respect de l'ennemi au combat, et le respect de toute personne rencontrée quotidiennement, qu'elle que soit son état ou sa religion.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia