Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le sang des fleurs

Couverture du livre Le sang des fleurs

Auteur : Johanna Sinisalo

Traducteur : Anne Colin du Terrail

Date de saisie : 30/05/2013

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Prix : 22.50 €

ISBN : 9782330017651

GENCOD : 9782330017651

Sorti le : 02/05/2013

  • Les présentations des éditeurs : 11/05/2013

LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS

Nous sommes en 2025. Le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles, énigme écologique apparue en 2006, s'est considérablement aggravé, au point que la plupart des pays - et les États-Unis en première ligne - doivent faire face à une grave crise agricole. Orvo, directeur d'une entreprise de pompes funèbres et apiculteur amateur, ébranlé par une tragédie familiale récente, voit ses ruches atteintes : deux d'entre elles ont été désertées. La Finlande - jusque-là épargnée - est-elle à son tour gagnée par la catastrophe ? Très préoccupé par ce phénomène, Orvo tombe par hasard sur un étrange accès vers une sorte de dimension parallèle d'où l'homme semble absent. Orvo a beau mettre en question sa propre lucidité, son instinct lui dit que sa découverte pourrait avoir un lien avec le mystère des disparitions récentes d'abeilles. Et un espoir naît en lui : l'abeille étant considérée dans de nombreuses civilisations comme capable de circuler entre le monde de la vie et celui de la mort, c'est peut-être à travers elle qu'il pourra enfin retrouver son fils perdu...
Écologique, engagé, savamment agencé, aux lisières du fantastique et de la science-fiction, le nouveau roman de Johanna Sinisalo a cette force poétique qui avait fait le succès de Jamais avant le coucher du soleil.

Née en 1958, à Sodankyla, en Laponie finlandaise, Johanna Sinisalo s'est imposée sur la scène littéraire avec Jamais avant le coucher du soleil (Actes Sud, 2003), pour lequel elle s'est vu décerner le prestigieux Finlandia Prize. En 2011, Actes Sud a également publié son roman Oiseau de malheur.
Johanna Sinisalo a par ailleurs écrit deux autres romans, des nouvelles, des livres pour la jeunesse, des pièces radiophoniques ou télévisuelles, ainsi que des bandes dessinées.



  • La revue de presse Nils C. Ahl - Le Monde du 30 mai 2013

Le cycle des générations s'interrompt pour Orvo à l'image des cycles bouleversés de la nature. Le Sang des fleurs, troisième roman traduit en français de la Finlandaise Johanna Sinisalo, mêle habilement crise environnementale et crise existentielle.


  • Les courts extraits de livres : 11/05/2013

JOUR ZÉRO

La reine est morte.
Elle gît sur la planche d'envol, frêle et fragile, les membres recroquevillés le long du corps.
Son abdomen oblong et sa taille nettement supérieure à celle des ouvrières suffisent à la désigner comme l'abeille mère, sans compter la petite tache de couleur de son dos : je l'ai marquée de jaune l'année dernière, au moment de son arrivée.
Bien trop jeune pour mourir.
Et d'ailleurs, que faisait-elle dehors ?
Je donne quelques coups d'enfumoir dans la ruche, mais aucune abeille n'en sort. Il n'est certes pas anormal qu'elles prennent leur temps, car elles sont repues et lourdes du miel qu'elles croient devoir sauver d'un incendie de forêt, mais il n'y a pas le moindre mouvement autour du trou de vol.
Mon coeur s'affole. Je lâche l'enfumoir pour prendre mon lève-cadre et ôter le couvercle de la ruche. Je le pose par terre et j'empile dessus les cadres que je retire un à un.
Les ouvrières ont disparu.
Envolées jusqu'à la dernière.
Seuls quelques individus à peine éclos rampent sur les rayons, désorientés par la lumière entrant soudain à flots par le toit.
Une poigne de fer me broie le bas-ventre.
Ce n'est pas possible. Pas ici.
Je prends délicatement la reine dans ma paume gantée. La ruche n'aurait dû avoir aucune raison d'en produire une nouvelle plus féconde. Il arrive que la vieille abeille mère soit tuée quand la colonie décide d'une relève de génération. Mais changer de souveraine n'implique absolument pas que la population déserte, laissant les lieux vides.
Un essaimage ? Non. Je l'aurais sûrement remarqué, si la ruche avait paru surpeuplée ou s'il y avait eu des larves dans les cellules royales. Et à supposer que l'ancienne reine soit partie en exil avec sa suite, laissant la place à sa remplaçante, l'activité serait restée plus ou moins inchangée, même avec, au début, une colonie plus jeune et moins nombreuse. La saison aussi est atypique, les essaimages se produisent plutôt dans la première moitié de l'été.
Je scrute malgré tout avec attention les arbres du voisinage, refusant de croire qu'il s'agisse de ce que je crains. Mais j'ai beau désespérément chercher, je ne vois sur aucune branche ou cime de sombre amas informe au contour vibrionnant.
Elles ont pourtant fui quelque part. Disparu comme par enchantement. Évaporées.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia