Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le jugement dernier : l'énigme du codex Lucis

Couverture du livre Le jugement dernier : l'énigme du codex Lucis

Auteur : Stéphane Haumant

Date de saisie : 10/05/2013

Genre : Policiers

Editeur : J éditions, Blonay, Suisse

Prix : 20.90 €

ISBN : 9791090278400

GENCOD : 9791090278400

Sorti le : 10/05/2013

  • Le courrier des auteurs : 25/05/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Stéphane Haumant, journaliste. Je dirige une émission d'investigation, après avoir été reporter sur le terrain, pendant une quinzaine d'années.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Une enquête criminelle sur une série d'attentats mystérieux, aux 4 coins de la planète.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
L'apocalypse était un jour comme les autres.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
L'album 'Absolution' de Muse. Ou le 'Stabat mater' de Pergolèse.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Leur donner le plaisir des grandes histoires à énigmes et du romanesque pur. Éveiller leur curiosité sur toutes sortes de sujets (géopolitiques, historiques, artistiques).

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
J'écris le plus souvent la nuit, allongé sur mon lit, en écoutant la radio.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Je puise beaucoup dans mes souvenirs de voyages et de reportages passés. Je picore aussi dans l'actualité et plus généralement dans la vie.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
J'ai toujours écrit pour le plaisir (poèmes, réflexions, nouvelles, scenarii) mais sans velléité de publier. Je n'ai rien gardé. Ce roman est le premier texte que je ne détruis pas après l'avoir achevé.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Surtout des romanciers classiques : Proust, Céline et Kundera. Du théâtre aussi : Anouilh, Giraudoux, Sartre. Et puis la perfection inégalée de la langue du 18ème siècle : Laclos, Sade.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Quelques-uns (très rares) mettent en mots les grandes mythologies humaines. Les autres distraient le public, ce qui est déjà très bien.

11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
J'ai longtemps voulu en ouvrir une, qui ne vendrait que des livres d'occasion, pour leur donner une seconde vie. Puis internet est arrivé...


  • Les présentations des éditeurs : 25/05/2013

La fin du monde était un jour comme les autres.

Des bombes sèment la terreur au Brésil, aux États-Unis, au Japon, en Inde. Pas des bombes ordinaires, mais celles du «Jugement dernier», des engins miniaturisés d'une effroyable efficacité !

Qui se cache derrière ces attentats et pourquoi sont-ils commis, causant des milliers de morts ?
Un policier américain et un journaliste français se lancent sur la piste des mystérieux coupables qui ne formulent aucune revendication.
Comment imaginer qu'ils devront remonter à un texte apocalyptique, le Codex Lucis des Cathares, pour identifier la source d'un complot vieux de neuf siècles et posant une question cruciale : l'humanité a-t-elle un avenir ?

L'auteur
Grand reporter, journaliste d'investigation, Stéphane Haumant est producteur d'un magazine de référence sur une grande chaîne de télévision.


  • Les courts extraits de livres : 25/05/2013

Paris (France) - Dimanche 2 février, 10 heures GMT.

La fin du monde était un jour comme les autres. Un dimanche. Le jour du Seigneur. Mais Donatien et Héloïse Chantôme ne croyaient pas en Dieu. Ils se prélassèrent au lit jusque tard dans la matinée et prirent leur petit déjeuner sous la couette : café brûlant et tartines beurrées au miel. Octave, leur fils, avala goulûment son biberon de lait au chocolat, puis se rendormit contre sa mère. C'était l'hiver et il faisait froid. Donatien s'offrit une longue douche brûlante. Il soufflait bruyamment dans la salle de bain embuée. Héloïse passa sa robe de chambre et s'installa derrière son ordinateur. Elle confirma l'hôtel des vacances. Une semaine au soleil dans une réserve du Kenya. Le petit Octave rêvait de voir en vrai les grands animaux de la savane.
Héloïse n'avait pas envie de cuisiner et ils sortirent acheter des souris d'agneau, chez le traiteur du coin. Après le repas, Donatien brancha son terminal électronique, pour jeter un oeil aux nouvelles. Il se connecta sur le site du Journ@l, le quotidien pour lequel il travaillait depuis dix ans. C'était un réflexe conditionné. Même un dimanche. Il ne pouvait s'empêcher de surveiller la marche du monde, trois ou quatre fois par jour, et il détestait être pris en défaut. C'était comme un besoin physique. Une addiction. Il voulait savoir. Savoir le premier, pour informer les autres. Sa curiosité était toujours en éveil.
Donatien alluma donc son journal électronique et fit défiler les titres. L'actualité était sans relief : deux grandes banques annonçaient leur fusion, le président de la république fédérale d'Espagne était compromis dans une affaire de corruption et une chanteuse à la mode annonçait sa retraite au terme d'une carrière météoritique.
L'après-midi, les Chantôme partirent jouer au parc. Ils firent une petite partie de football, mais l'air était si tranchant et la terre si dure qu'ils renoncèrent vite. Ils décidèrent de rentrer à la maison, pour prendre le goûter. Octave connaissait par coeur le chemin du retour et il pédalait devant, sur son petit vélo bleu. Il s'arrêtait systématiquement quand il y avait une rue à traverser, pour attendre ses parents, comme il en avait la consigne. Donatien et Héloïse suivaient, en se donnant la main.
Dans l'ascenseur, le journaliste s'aperçut que son bureau l'avait appelé à plusieurs reprises. Il ne s'était rendu compte de rien car, le dimanche, il mettait toujours son téléphone en mode silencieux, pour ne pas être dérangé. Il rappela le Journ@l. On lui passa Norman Pereira, le rédacteur en chef :
- Vous avez cherché à me joindre ? demanda Donatien.
- Oui. Tu n'as pas vu les nouvelles ?
- Non.
- Il faut que tu rappliques immédiatement I
- Pourquoi ?
- Il vient d'y avoir une explosion au Brésil ! Donatien eut envie d'ajouter : «Et alors ?»
Les attentats aveugles étaient courants. Norman Pereira poursuivit, surexcité :
- Ça a l'air d'être un truc énorme ! On parle déjà de cinq cents morts. Je vais avoir besoin de quelqu'un pour épauler César Tutoia, le correspondant local. Il faut que tu partes, ce soir.
- C'est que...
- Quoi ?
- Dans trois jours, je suis en vacances.
- En vacances ?
- C'est noté sur le tableau de service. Je te l'avais dit, je suis absent à partir de mercredi. Tu ne t'en souviens pas ?
- Non, grommela le rédacteur en chef. Et merde I Alors il faut que je trouve quelqu'un d'autre ?
- Je crois bien.
- Et merde ! lança l'autre en raccrochant aussitôt.
- Qu'est-ce qui se passe ? demanda Héloïse.
- Il y a eu une explosion au Brésil ! expliqua Donatien en se connectant à son journal électronique. Ça a l'air énorme.
Effectivement, l'explosion qui ne faisait qu'une brève au début de l'après-midi était «montée» en une.


  • L’amour des livres, avec Bonnelecture.fr : 25/05/2013

Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Les livres sont des amis de jeunesse, des précepteurs et des compagnons de route qui nous suivent en secret.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia