Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. 75 ans de la paix du travail

Couverture du livre 75 ans de la paix du travail

Auteur : Olivier Meuwly

Date de saisie : 09/07/2013

Genre : Entreprise

Editeur : Slatkine, Genève, Suisse

Prix : 19.00 €

ISBN : 9782832105726

GENCOD : 9782832105726

Sorti le : 20/06/2013

  • Les présentations des éditeurs : 09/07/2013

Que peut signifier la Paix du travail, conclue deux ans avant le début de la Seconde Guerre mondiale, dans la Suisse d'aujourd'hui ? Alors que la situation économique se durcit partout en Europe, que les rapports sociaux sont mis à rude épreuve, peut-on encore rêver de négociations entre patrons et employés qui ne tournent pas à l'affrontement ?

Le colloque du 30 octobre 2012, dont est issue la présente publication, qui en restitue le contenu, le montre : patrons et syndicats sont globalement attachés à ce mode de résolution des conflits. Tant la Suisse politique que la Suisse économique ont bâti leur solidité en développant un sens aigu du dialogue, et les fonctionnements sociaux prévalant dans notre pays restent imprégnés de cet esprit, qui porte à la conciliation. Mais la Paix du travail et les conventions collectives dont l'histoire remonte aux débuts de la question sociale, répondent-elles encore aux besoins de notre économie mondialisée ? Voilà un enjeu essentiel pour la cohésion sociale de notre pays et sa prospérité économique : un enjeu dont cet ouvrage dévoile les ressorts actuels.


  • Les courts extraits de livres : 09/07/2013

75 ANS DE LA PAIX DU TRAVAIL :
FAUT-IL CÉLÉBRER CET ANNIVERSAIRE ?

Olivier Meuwly

Le 30 octobre 2012, un grand colloque a réuni milieux patronaux et milieux syndicaux autour d'un anniversaire qui fait encore débat aujourd'hui : les septante-cinq ans de la Paix du travail. Était-il nécessaire de fêter cet événement ? Célébrée par les uns comme une étape majeure de la construction du partenariat social dans notre pays; décriée par d'autres comme un inacceptable frein à la liberté du travail ; ou encore fustigée par une troisième catégorie de personnes comme une déplorable soumission des ouvriers aux contraintes d'un capitalisme que certains jugent outrancier : la Paix du travail, septante-cinq ans après sa signature, déchaîne encore les passions.
Que peut signifier la Paix du travail, conclue deux ans avant la Seconde Guerre mondiale, dans la Suisse d'aujourd'hui ? Alors que la situation économique se durcit partout en Europe, que les rapports sociaux sont mis à rude épreuve, peut-on encore rêver de négociations entre patrons et employés qui ne tournent pas à l'affrontement ? Ne devrait-on pas rechercher, de part et d'autre, un combat plus profilé tandis que la situation, encore plutôt favorable en Suisse, peut basculer très vite ?
Le colloque et la présente publication, qui en restitue le contenu, le montrent : patrons et syndicats sont globalement attachés à ce mode de résolution des conflits. Tant la Suisse politique que la Suisse économique ont bâti leur solidité en développant un sens aigu du dialogue, et les fonctionnements sociaux prévalant dans notre pays restent imprégnés de cet esprit, qui porte à la conciliation. Mais la Paix du travail, et les conventions collectives dont l'histoire remonte aux débuts de la question sociale et qui se multiplieront dans la seconde moitié du XXe siècle, répondent-ils encore aux besoins de notre économie mondialisée ?
Cette question lancinante, tant le colloque que la présente publication ne l'ont pas esquivée. Toutes les parties prenantes à ce partenariat social tant vanté sont conscientes des nuages qui s'amoncellent, mais aussi des atouts qu'il recèle toujours et de ses potentialités, malgré un contexte global en perpétuel mouvement. Elles savent aussi que la survie de la Paix du travail, dont les contributions réunies ici admettent l'apport, demandera des ajustements, ne pourra se soustraire à d'importantes interrogations. A ce titre, le livre que vous avez entre vos mains en constitue un inventaire assez complet.
Chaque contribution représente une prise de position sur la réalité et la signification de cette Paix du travail dont s'honore notre pays. La première partie pose clairement les questions qui balisent la thématique qui nous occupe, en cisèlent les contours et en définissent les avantages fondamentaux, mais aussi les questions qui fâchent. La deuxième partie offre un regard plus théorique sur la Paix du travail, dans une perspective historique mais aussi économique : quels sont ses effets sur l'économie suisse ? Comment doit-elle être comprise dans un univers économique en mutation ?
La troisième partie, enfin, s'attaque aux questions les plus brûlantes qui interpellent le partenariat social en ce début de XXIe siècle. Vus de la pratique, les principes qui ont présidé à l'élaboration de la Paix du travail ont-ils encore cours ? Peuvent-ils encore résister aux évolutions que connaissent tant le monde du travail que le patronat ? Quelle est leur effectivité dans le quotidien de l'entreprise, du travailleur ? Le transfert à l'échelon politique des questions sensibles que semblent privilégier les syndicats, ou l'internationalisation des entreprises auront-ils raison des bonnes intentions des uns et des autres, qu'égrènent les pages qui suivent ? Chacun tient à la Paix du travail mais chacun est-il également prêt aux concessions que son maintien exigera ? Et à quel prix ? Qu'en pensent ceux qui vivent au contact des entrepreneurs et des travailleurs ? Les réflexions ici présentées ne se veulent pas une ode à la Paix du travail : toutes les questions doivent être posées et si les études rassemblées ici ne prétendent pas livrer des réponses définitives, elles ont néanmoins l'ambition de présenter la réalité dans sa densité, sa diversité, ses contradictions et ses paradoxes. C'est par ce biais que pourront se construire les solutions qu'attend notre époque.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia