Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Mémoires de Viet Kieu. Volume 1, Quitter Saigon

Couverture du livre Mémoires de Viet Kieu. Volume 1, Quitter Saigon

Auteur : Clément Baloup

Date de saisie : 24/02/2014

Genre : Bandes dessinées

Editeur : Labor, Loverval, Belgique

Collection : Contre-coeur

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-84953-170-9

GENCOD : 9782849531709

Sorti le : 19/09/2013

  • Le courrier des auteurs : 20/02/2014

Clément Baloup est un talentueux auteur de Bandes dessinées (il est né en en 1978 à Montdidier, 80). Clément rappelle avec humour, qu'il est officiellement diplômé d'État en tant qu'auteur de Bandes dessinées (Diplôme remis par l'école des Beaux-Arts d'Angoulême).

Dès le début, Clément Baloup a été soutenu, encouragé par les libraires, et sa reconnaissance envers les libraires est immense.

Ce jeudi 20 février à 21h Clément Baloup est l'invité de FIP, dans la formidable émission « FIP livre ses musiques », où les auteurs et les livres sont racontés en musique (en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com).

C'est dans ce contexte favorable que nous avons enregistré un entretien pour 20minutes.fr (dans le cadre de l'opération «20 minutes pour 20 Minutes») avec la participation de nombreux lecteurs et lectrices de Clément Baloup.

Enfant, Clément Baloup a toujours adoré les BD : il s'amusait même à prolonger les aventures de ses personnages préférés. Petit à petit il a trouvé son style et son inspiration. Parfois il est «simple» scénariste, en complicité avec des dessinateurs amis, et à d'autres occasions il est auteur à 100% des dessins et de l'histoire.

Dans «Quitter Saigon» l'auteur raconte le destin des Viet Kieu (c'est le nom donné à la diaspora vietnamienne, dont son père est issu). C'est donc une création intimiste. D'ailleurs Clément confie qu'il a, au départ, écrit cet album POUR LUI. Mais le public a suivi, car touché par la sincérité de l'artiste.

Oui la sincérité de Clément Baloup nous emballe, tout comme sa sensibilité. Tout est juste chez lui, sa pudeur, comme sa volonté de témoigner (on apprend plein de choses dans ses albums). Il respecte les témoignages de ceux qui ont bien voulu se confier à lui, tout en se donnant la possibilité de donner du souffle au récit. On trouve dans ces albums, liés à Saigon, le double souci d'être fidèle à la réalité, souvent tragique, et d'enchanter le lecteur par la puissance de la narration.

Clément a trouvé un ton, entre l'autobiographie, le reportage, et le récit de voyage.

Créer une BD, cela peut prendre trois ans (entre la documentation, le story-board, le dessin et les couleurs). Clément Baloup est totalement pris intérieurement par l'histoire, nuit et jour, sept jours sur sept.

A la lecture de «Quitter Saigon», on est pris par cette intensité, cette ampleur. Le succès rencontré par cet artiste si généreux, doué et fin ne nous étonne pas.

Il y d'une part le travail immense de documentation, transformé par la sensibilité et le talent de l'auteur.

Certains lecteurs ont demandé à Clément pourquoi il ne consacrait pas un album à la guerre d'Indochine ? Cette remarque a trouvé la bonne oreille, puisque Clément Baloup a imaginé par la suite le scénario de La concubine rouge, avec la complicité de son ami et dessinateur Mathieu Jiro (Gallimard).

Clément Baloup a donc inventé une alchimie subtile alliant sa propre sensibilité autobiographique, sa maîtrise des scénarios et du dessin. On comprend pourquoi les libraires, ambassadeurs des livres de qualité, l'ont si vite repéré....

MERCI à Nicole (Pau), Etienne (Audierne), Francine (Elbeuf), Michel (Ville d'Avray), Kevin (Bobigny) pour leurs excellentes questions destinées à Clément Baloup.


  • Le courrier des auteurs : 15/02/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Clément Baloup, auteur de BD possédé par le démon du voyage.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Les destins de personnes entre le Vietnam et les États-Unis.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"C'est un sujet sensible, douloureux. Pas sûr que les gens se confient à un inconnu qui fait des cartoons !"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"Ventilator Blues" des Rolling Stones.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Un délicieux bol de pho, la soupe vietnamienne.


  • Les présentations des éditeurs : 15/02/2014

Au travers de Quitter Saigon, Clément Baloup donne cette fois la parole à ses proches (dont son propre père et son oncle), vietnamiens condamnés à l'exil par les mouvements de l'Histoire, les occupations tour à tour japonaise, française et américaine et la victoire des troupes communistes du Nord.

Dans cette édition enrichie et agrandie, à travers désormais 5 témoignages différents sont évoqués les différentes époques et les différents parcours types des exilés vietnamiens.

Des itinéraires de vie poignants et d'une extrême sensibilité.

Prix du Jury Œcuménique de la BD au Festival d'Angoulême 2011.

Prix Mélouah-Moliterni au Festival d'Aubenas 2011.

Coup de coeur Prix MSF au Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont Ferrand 2012.


  • Les courts extraits de livres : 24/02/2014

Clément Baloup (né en 1978) entre l'école des Beaux-Arts d'Angoulême e 1997 et y rejoint la section BD.

Clément Baloup fait preuve d'éclectism puisque, outre ses travaux intimistes (U Automne à Hanoï, Quitter Saïgon & Little Saïgon), cet auteur, basé à Marseille a sein du Zarmatelier, a également réalisé les scénarios d'oeuvres de fiction : La Vie en Rouge pour Domas (2 tomes à Boîte à bulles), les très remarqués Chinih Tri (2 tomes parus au Seuil et bientôt repris à La Boîte à bulles), ainsi que Diables Sucrés et La Concubine rouge pour Mathieu Jiro (Gallimard), Le Club du suicide pour Eddy Vaccaro (Soleil), et Le ventre de la Hyène pour Christophe Alliel (à venir au Lombard).

Clément Baloup travaille également comme illustrateur pour la communication et intervient dans des écoles d'à en France et à l'étranger.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia