Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le méchant prince et autres histoires sans morales

Couverture du livre Le méchant prince et autres histoires sans morales

Auteur : Stéphane Hoffmann

Date de saisie : 21/03/2014

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Prix : 18.50 €

ISBN : 9782226254382

GENCOD : 9782226254382

Sorti le : 29/01/2014

  • Les présentations des éditeurs : 17/02/2014

En Europe Centrale, un roi abdique pour ouvrir une auberge. En Italie, un play-boy devient pape. En France, plus personne ne veut travailler, tout le monde veut faire l'amour.
Vous avez demandé le bonheur ? Ne quittez pas !

Avec la liberté du romancier et la vivacité du nouvelliste, Stéphane Hoffmann ajoute à sa galerie du monde contemporain trois inoubliables portraits.
Trois contes dont l'humour ravageur révèle les dessous de l'époque, le conformisme des familles royales, les diverses manières de lire les Évangiles et de comprendre que le bonheur, c'est pas la joie...

Stéphane Hoffmann a publié aux éditions Albin Michel :
Le gouverneur distrait (1989)
Château Bougon (1991, Prix Roger Nimier)
Voyage à l'ouest (1991, en collaboration)
Le Bon Tabac, traité sur les bienfaits du tabac (1996)
Le Grand Charles, ou en écoutant Charles Trenet chanter (1998)
Des filles qui dansent (2007)
Des garçons qui tremblent (2008)
Les auto-tamponneuses (2011)



  • La revue de presse Jérôme Garcin - Le Nouvel Observateur du 27 février 2014

Connaissez-vous la Transmontanie ? Non ? Moi non plus. Sans ce Stéphane-là, grand connaisseur des familles royales, j'aurais longtemps ignoré l'histoire de ce petit royaume d'Europe centrale, capitale : Ederly, sur lequel régna, d'une main de fer, la reine Cunegonda III...
D'où il ressort que la monarchie fout le camp, la république déraille, l'Eglise dérape, le bon Dieu s'énerve et le méchant Hoffmann s'amuse. Nous aussi. Marcel Aymé a trouvé son héritier.


  • Les courts extraits de livres : 17/02/2014

Marche d'approche

Nous sommes des randonneurs à l'ancienne. Aux légères chaussures de marche vantées par les jeunes techniciens des boutiques de sport, nous préférons depuis toujours nos inusables Galibier au cuir épais qui, malgré leur poids (2,5 kg la paire), donnent des ailes. Depuis plus de vingt ans, nous avons assoupli ces gros souliers sur tous les sentiers des Alpes françaises, autrichiennes et italiennes.
La veille de cette randonnée qui devait bouleverser nos vies, je les avais cirés et placés toute la nuit sur le balcon de notre chalet. Je me figurais encore que la lune finirait par leur donner des reflets fauves.
Pendant ce temps, Lili garnissait les sacs à dos avec un calme et une méthode qui m'enchantaient. J'aimais la regarder, lunettes sur le nez, cocher sa liste au fur et à mesure qu'elle emplissait leurs petites poches, en murmurant cette litanie : lampe de poche, boussole, lunettes de glacier, couverture polaire, carte IGN, trousse à pharmacie, briquet et aiguilles pour percer les ampoules, éosine pour les assécher «on ne sait jamais», couteaux, tranches de jambon, biscuits énergétiques, fruits secs, gourdes, «est-ce que je les remplis, Jean ? C'est un peu lourd. Nous trouverons des sources, non ? Bon, je préfère remplir. On ne sait jamais».
Lili a raison : en montagne, on ne sait jamais. On ne sait jamais ni ce qui peut arriver, ni qui on peut rencontrer, ni comment on va en revenir.
C'est même pour ça qu'on y va.

Partis le matin vers 5 heures, nous avons marché tout le jour. Par les anciennes voies romaines, passant les alpages, nous avons traversé des forêts, chauffé nos chevilles aux blocs des moraines, remonté des glaciers, déjeuné dans un refuge, longé des champs de neige et des prairies rousses de cette fin d'été.
Lili est une bonne marcheuse : elle se tait. J'entends juste son souffle, aussi régulier que le permettent les accidents du terrain. Parfois, elle fredonne de vieilles chansons que je ne connais pas. Elle chante pour elle-même, parce qu'elle est heureuse, au milieu d'une nature qu'elle ne regarde ni ne photographie, mais où elle se coule et s'incorpore sans se sentir plus importante que ces longues grappes violettes de l'aconit tueuse de loups ou les marmottes dont on entend d'assez près les sifflements et qui, de moins en moins craintives, s'approchent parfois en quête d'une friandise.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia