Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La vie rêvée des maires : Sacerdoce enchanté ou enfer programmé ?

Couverture du livre La vie rêvée des maires : Sacerdoce enchanté ou enfer programmé ?

Auteur : Bénédicte Boyer

Préface : Philippe Laurent

Date de saisie : 05/03/2014

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Ed. de l'Aube, La Tour-d'Aigue, France

Prix : 16.00 €

ISBN : 9782815909549

GENCOD : 9782815909549

Sorti le : 06/02/2014

  • Les présentations des éditeurs : 06/03/2014

«Le rôle du maire, considérablement étendu depuis la décentralisation, devient chaque jour plus difficile. Ses tâches administratives se multiplient, il doit assumer de lourdes responsabilités et il lui faut désormais faire face à la réduction de ses moyens financiers, tout en maintenant un niveau satisfaisant de services publics de proximité pour la population. La tâche est donc rude pour les maires dans leur ensemble, et plus encore pour les élus de petites communes, souvent peu valorisés et peu soutenus.
Pourtant, c'est bien grâce à eux et à leur combativité que parviennent à émerger dans les territoires les nouvelles ressources d'innovation et de créativité sur lesquelles repose, pour l'avenir, la reconquête des équilibres et de la croissance. Grâce à l'action quotidienne et au dévouement des maires, le territoire s'aménage, se développe, et la France de demain se dessine et se fortifie peu à peu.»

Cédric Mignon
Directeur du développement des Caisses d'Épargne - BPCE

Bénédicte Boyer, diplômée de l'IEP d'Aix-en-Provence, titulaire d'un doctorat en urbanisme, est une journaliste passionnée par la gestion publique. Elle est l'auteur de différents ouvrages, dont Voyage au pays des maires (Le Cherche Midi Éditeur, 1994).


  • Les courts extraits de livres : 06/03/2014

Extrait de l'introduction

Les maires de 2013 ont-ils encore la foi ?

À entendre les milliers de maires réunis en congrès à Paris, chaque année, à la mi-novembre, évoquer l'ampleur et la complexité des responsabilités qu'ils assument au quotidien, on ploie avec eux sous la charge du mandat municipal. Leurs administrés, expliquent-ils, sont toujours plus exigeants, c'est-à-dire gourmands en services publics locaux de toute nature, tandis que les budgets communaux, de plus en plus contraints, imposent non seulement une gestion rigoureuse mais des arbitrages quasiment impossibles à rendre, dès l'instant où l'on a le souci de l'intérêt général. Entre les jeunes qui peinent à s'intégrer sur le marché du travail, les seniors en panne de solidarité familiale, les enfants en risque d'échec scolaire, les familles monoparentales en voie de précarisation, qui privilégier, qui sacrifier ? Le choix relève de l'inhumain.
Si l'on s'extrait un instant des doléances des maires pour regarder sans (trop de) parti pris les conditions dans lesquelles s'exerce leur mandat, force est d'admettre que la situation des finances publiques et, par voie de conséquence, celle des finances communales laissent présager un avenir compliqué. Alors que les budgets locaux dépendent, pour 28 % de leurs recettes de fonctionnement, de dotations versées par l'État, ce dernier a annoncé aux collectivités locales, début 2013, qu'elles allaient subir, dans leur ensemble, une «contribution exceptionnelle», c'est-à-dire une perte sèche de 4,5 milliards d'euros en deux ans. Ce choc financier ne va pas, bien entendu, toucher les seules communes mais, compte tenu de l'état des finances des conseils généraux d'une part, du poids politique des conseils régionaux d'autre part, il est clair que les maires devront assumer une large portion de l'effort financier à fournir.
La France, par ailleurs, réfléchit actuellement à un acte III de la décentralisation, rebaptisé «modernisation de l'action publique», dont il n'est pas aisé de dire, compte tenu des opinions et intérêts contradictoires qui s'expriment, quelles sont les structures territoriales qui en sortiront finalement renforcées. Il est toujours de bon ton de rappeler, devant micros et caméras, que la France compte, à elle seule, autant de communes que le reste de l'Europe réunie, et l'absence, dans les projets de loi dévoilés par le Gouvernement au printemps 2013, de mesures autoritaires de fusion de communes ne garantit pas à ces dernières d'émerger indemnes du débat parlementaire.
La période, en effet, est globalement défavorable à tout ce qui peut s'apparenter à de «l'establishment», au premier rang duquel figure la classe politique tout entière, et le climat de défiance à l'égard de cette dernière n'épargne plus autant les élus locaux que par le passé. Les résultats du Baromètre de la confiance politique publiés par le CEVIPOF en décembre 2012 donnent froid dans le dos : le premier sentiment éprouvé désormais par les Français quand ils «pensent à la politique» est soit la méfiance (38 %), soit le dégoût (26 %).
Si le maire demeure le représentant politique dont la crédibilité s'érode le moins, le taux de confiance qui lui est attaché chute, sur trois ans, de 65 à 57 %. Une étude complémentaire comparant l'évolution de ce taux selon la plus ou moins grande précarité des répondants montre, en outre, que le niveau de défiance vis-à-vis des maires «a augmenté de façon spectaculaire chez les grands précaires, passant de 37 % à 57 %» entre décembre 2009 et décembre 2010.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia