Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Une vie dans les Andes : le journal de Théodore Ber (1864-1896)

Couverture du livre Une vie dans les Andes : le journal de Théodore Ber (1864-1896)

Auteur : Théodore Ber

Préface : Christophe Galinon | Pascal Riviale

Date de saisie : 07/04/2014

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Ginkgo, Boulogne-Billancourt, France

Prix : 25.00 €

ISBN : 9782846792202

GENCOD : 9782846792202

Sorti le : 20/03/2014

  • Les présentations des éditeurs : 07/04/2014

Né à Figeac, dans le sud de la France, en 1820, Théodore Ber aurait pu mener une calme vie de tailleur. Le destin en décida autrement. Après une jeunesse agitée de révolutionnaire, il s'installe au Pérou et devient précepteur au sein des meilleures familles de Lima.
Revenu en France à la chute du Second Empire, il participe aux événements de la Commune, puis doit fuir au Pérou où tout le monde le croyait mort, fusillé.
C'est alors qu'il découvre la civilisation inca. Désormais, Théodore Ber se consacrera à l'archéologie : fouilles, photographies, collectes d'objets. Elle le conduira à plusieurs reprises à rentrer au pays afin de participer à des congrès scientifiques. Mais la quête du passé péruvien ne fut qu'un aspect d'une vie riche en activités. Théodore Ber fut tour à tour juge de paix, directeur des postes, écrivain public, avocat, naturaliste, colon en forêt tropicale, médecin...
C'est à Lima que l'enfant de Figeac finira ses jours, en 1900, pratiquement oublié de la communauté scientifique et des siens. Toutes ces aventures, Théodore Ber les avait consignées dans son journal, récemment retrouvé dans les archives de la municipalité de Figeac. Plein de souvenirs, de personnages hauts en couleur, d'anecdotes souvent rocambolesques, ce journal est une source d'un grand intérêt sur le Pérou du XIXe siècle et sur la vie quotidienne d'un expatrié n'ayant pas «froid aux yeux».

Cet ouvrage est accompagné d'une présentation, de commentaires et de notes rédigés par Pascal Riviale, spécialiste de l'histoire de l'américanisme, chargé d'études documentaires aux Archives nationales, chercheur associé au centre EREA du LESC (CNRS-UPO) et par Christophe Galinon, archiviste (service du patrimoine de la ville de Figeac).


  • Les courts extraits de livres : 07/04/2014

Extrait de l'introduction de Pascal Riviale et Christophe Galinon

«Je ne dois pas désespérer de me voir remplir les fonctions du Pape. Il ne s'agit pour cela que de vivre encore quelques années. J'ai fait déjà tant de choses, tant de métiers qu'il m'est bien permis de hasarder la proposition. J'ai été à l'école, au collège, j'ai été garçon tailleur, journaliste - bien petit, au temps des journaux populaires -, puis calicot, dans le détail, dans le gros, commis voyageur, portier, candidat de 1848 dans l'Aveyron, secrétaire du préfet Galtier-Boissière, préparateur botaniste, fabricant des collections d'algues marines, commerçant en gros en Amérique, professeur, puis secrétaire de Delescluze, publiciste pendant la Commune, enfin naturaliste membre de la Société d'Anthropologie, des Américanistes, journaliste actif et cette fois pour tout de bon, prosateur poète suivant les exigences. Dans ces derniers temps, chargé d'une mission scientifique. Ici, j'ai été maître d'école, administrateur d'haciendas, commandant de la garde urbaine, propriétaire, collectionneur, gouverneur de la colonie, juge de paix, directeur des postes, écrivain public, avoué, avocat...».

Quel est donc ce curieux personnage livrant à ses hypothétiques lecteurs ce résumé de vie quelque peu désabusé où se télescopent une succession de métiers et d'activités certes bien éloignés les uns des autres ? Il s'agit d'un certain Théodore Ber, qui introduisait ainsi en 1884 - alors qu'il vivait dans une petite colonie du piémont amazonien du Pérou - une de ses incroyables anecdotes écrites dans un ensemble disparate de volumes retrouvés il y a quelques années à Figeac.
L'essentiel de ces manuscrits est sorti de l'oubli à l'occasion de différentes collectes d'archives opérées entre 2001 et 2007 dans les greniers des deux bâtiments formant l'actuel Hôtel de Ville de Figeac. Dispersés au milieu de nombreux autres documents proprement administratifs ils ont suscité l'interrogation. Qui était cet individu à la plume si féconde qui, au fil des volumes composant apparemment son journal intime, évoquait sa vie en France et en Amérique du Sud, depuis la côte Pacifique jusqu'aux abords de l'Amazonie en passant par la Cordillère des Andes ? Seul un ouvrage sur l'histoire de la ville paru en 1984 s'en faisait l'écho. Quelques lignes y précisaient alors que le Figeacois Théodore Ber, fils d'un tailleur avait joué un rôle de premier plan durant la Commune de Paris en devenant secrétaire de Charles Delescluze. La mort de ce dernier et la défaite des fédérés auraient entraîné son exil au Pérou. L'auteur disait tirer ces informations d'un volumineux manuscrit. Il fallut attendre mai 2012 pour que ce document - en fait deux volumes sauvés de la décharge - réapparaisse enfin et soit restitué aux archives communales complétant ainsi le fonds initial. Ce sont donc plus de trois mille pages manuscrites et quelques imprimés couvrant l'essentiel de la seconde moitié du XIXe siècle qui ont retrouvé leur unité, constituant un fonds à part entière aux archives de la ville.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia