Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Système A

Couverture du livre Système A

Auteur : Arnaud Delporte-Fontaine

Date de saisie : 03/10/2014

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Editions Daphnis et Chloé, Paris

Prix : 18.00 €

ISBN : 9782954211787

GENCOD : 9782954211787

Sorti le : 21/08/2014

  • Le courrier des auteurs : 23/10/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Une machine à écrire chapeautée.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'Affranchissement de toutes les contraintes sociétales à coup de tournées aluminées et alcoolisées des grandes surfaces consuméristes.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
" - Vous m'accusez de vol. Soit... De qui ? De quoi ? N'est-ce pas qu'un point de vue que tout cela ? Comprenons-nous bien, les plaisantins qui arrachent les sacs à main des Mamie Joe dans la rue ou qui pillent les épiceries sont, je vous l'accorde, des voleurs. On ne s'en prend pas aux démunis ! C'est tapé noir sur blanc dans mon précis. Tout le monde le sait en France. Ça n'est pas de ce vol-là dont vous faites le procès. Mais celui de nos plaisantes maraudes dans vos HYPER friqués. Et pourquoi ? Parce que, comme dirait notre bleu commis d'office : L'Entreprise, c'est sacré. Traduction pour les trois Niçois que j'aperçois au fond de la salle : ON NE S'ATTAQUE PAS AUX RICHES ! "

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La chanson L'Arsène de Dutronc mixée avec une BO de Tarantino.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La colère et l'indignation de notre génération Aluminium, sans espoir, et sans grade, parce que des industriels irresponsables ont joué aux apprentis sorciers avec notre planète et notre société.
Fort heureusement, il nous reste, le Système A, comme étendard de la liberté, de l'Amitié vomitive, de l'Amour A + B, de la gouaille faisandée et des gargotes du Paris des bas-fonds.


  • Les présentations des éditeurs : 23/10/2014

"Si vous pensez avoir l'âme parisienne, les Affreux en possèdent son coeur. Si vous avez le sentiment que la ville vous appartient, détrompez-vous, vous n'en êtes que locataires."

Du chômage à la rue, il n'y a qu'un pas. Surtout pour Arsène, jeune antihéros libertaire en quête d'Aventures dans un Paris désenchanté, celui des fleurs du pavé, des gargotes chaude-pisse, des poètes trépassés. Entre déchéance sociale et vol dans les grandes surfaces, vers frelatés et chasse à la gourgandine, il écrit "Système A", un brûlot à l'attention de tous les Affamés du bitume. Son système de pensée va, malgré lui, déchaîner les passions, entraîner la révolte et marquer l'avènement de toute une génération.
Une véritable ode aux bas-fonds de la capitale portée par une écriture aussi gouailleuse que ses personnages.

Arnaud Delporte-Fontaine est auteur, réalisateur et script doctor. Système A est son deuxième roman.


  • Les courts extraits de livres : 23/10/2014

Je me prénomme Arsène. Je suis un Affreux. Je suis sans Activité.

Certains diront qu'être au chômage est la pire chose qui puisse leur arriver, que tout comme la syphilis, ça laisse des traces. Chez moi, c'est le contraire, l'inactivité, c'est le laissez-passer aux libertés.

À l'époque où je vous narre mon histoire, le 21ème siècle, le taux de chômage atteint presque les 9%. Un chiffre inquiétant. Pourtant, je ne m'en préoccupe pas le moins du monde. Il faut dire que je reviens de loin. Il fut un temps, je travaillais comme vous dans l'univers fantastique de l'entreprise.

Comme vous, je tombais du lit assailli par le son disharmonieux d'un radioréveil désaccordé. Comme vous, je prenais ma douche dans la pénombre de ma salle de bain humide au papier peint décollé. Comme vous, je me lavais les dents de gauche à droite, et non de haut en bas, pour redonner à mon haleine ses lettres de noblesse après une soirée alcoolisée. Comme vous, la fringale au ventre, j'attrapais à la volée le métro parisien, transport que nous avions en commun, et fonçais tête baissée, le coeur revêche, au bureau. J'étais comme vous, l'esclave du salariat. Mon maître s'appelait City-up, webzine implanté en banlieue parisienne. J'étais rédacteur Web, titre élogieux, à l'ère où les sociétés Internet baptisées start-up par les médias proliféraient...

Nous étions, à City-up, la start-up aux stock-options ras les valises, les pionniers de l'info culturelle sur Internet. Nous amenions les news sur le palier de vos maisonnées javellisées. Chacun de nous était en charge de l'actualité d'une ville de France. On m'avait fourré Nice. La croix du Golgotha pour un «Parigot» comme moi. A Nice, royaume du bronzage platine, des chanteurs en carton, des starlettes anisette, le culturel sonnait faux. J'étais, depuis mon bureau de la plaine Saint-Denis, condamné à la procrastination totale. Pauses cigarettes barrettes, coups à rallonge-moi le fil, mots fléchés sens interdit, siestes sous le coude et virées sur les sites coquins occupaient mes journées de franc-branleur. Par chance, notre entreprise promise à un glorieux avenir sur les grands marchés européens connut les revers de «la crise économique». La start-up des débuts s'était muée en start-down désastreuse. Un licenciement économique étant trop onéreux pour nos patrons planqués au Royaume-Uni, ils délivrèrent à notre gentil comptable un permis de chasse aux salariés incompétents. C'est pour cela et parce que je ne suis pas fréquentable, que j'ai, en compagnie de trois irréductibles crevards, séquestré le comptable dans le but de lui faire cracher le dentier (ça défoule), et surtout un max d'oseille (ça renfloue). C'est comme ça que je me suis fait passer au karcher. Autant vous dire que, sur le moment, j'ai mal digéré cette mise à la porte prématurée.


  • L’amour des livres, avec Bonnelecture.fr : 23/10/2014

Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Le livre est pour moi le véhicule de l'imaginaire et des aventures humaines. Il est ma porte vers l'au-delà et la liberté.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia