Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Happy parents

Couverture du livre Happy parents

Auteur : Zep

Date de saisie : 29/09/2014

Genre : Bandes dessinées

Editeur : Delcourt, Paris, France

Prix : 14.95 €

ISBN : 9782756062013

GENCOD : 9782756062013

Sorti le : 15/10/2014

  • Le courrier des auteurs : 05/10/2014

1) Cher Zep, enfant vous disiez-vous, un jour je serai auteur de bandes dessinées ?
Oui. Avec la naïveté de l'enfance... Cette naïveté m'a sûrement aidé d'ailleurs, il en faut pour croire que l'on va apporter quelque chose de neuf alors que l'on ne sait encore pas grand chose.

2) Comment avez-vous été édité pour la 1e fois ?
Dans la presse d'abord. Je faisais le tour des rédactions avec mon carton à dessins. Je poireautais jusqu'à ce que je puisse rencontrer le rédacteur en chef. Ils finissaient par me recevoir. Par pitié, sans doute, pour ce grand naif de 14 ans dont ils n'arrivaient pas à se débarrasser. je me faisais souvent jeter, parfois assez durement, mais je pense que ça a renforcé ma vocation. je devais finir par être édité...parce que j'avais peut être du talent....et pour emmerder ceux qui m'avaient humilié.

Pour le premier livre, ça s'est passé de la même manière... J'ai réussi à avoir un rendez-vous avec un éditeur de Lausanne, qui avait une réputation d'escroc, mais je m'en foutais. J'aurais payé pour avoir mon livre édité !

3) Être édité, voir son livre en librairie, est-ce un accomplissement ?
C'est...un premier accomplissement. C'était en 1987. Un livre, même celui d'un inconnu, restait encore une semaine ou deux en librairie. Aujourd'hui, c'est beaucoup plus dur. Vous pouvez faire des livres et ne jamais les voir en librairie.

4) Avez-vous trouvé rapidement votre style ?
J'ai rapidement trouvé du boulot et le boulot s'est occupé du style.... Je devais dessiner des pages chaque semaine, en plus de mes études. je dévorais toutes les images que je trouvais. Mon dessin et mon écriture essayaient maladroitement de faire tenir toutes ces influences ensemble... Et puis un jour, sans que l'on sache vraiment comment, on a commencé à digéré ses maitres et un style sort de votre plume. Ce n'est pas volontaire, on ne peut pas décider de trouver un style. On peut juste le chercher. Et puis, il y a des choses innées dans le dessin...Notre trait est comme notre voix, inutile de vouloir celui d'un autre, il faut faire avec,

5) Avez-vous des rituels d'auteur ? (choix du bureau, de l'horaire, de la musique ?
Non, je dessine partout, du moment que j'ai un cahier, un crayon...

6) Quelle relation avez-vous avec l'inspiration ? Avez-vous par exemple un carnet avec vous pour noter les idées qui vous viennent dans la journée ?
Oui, je voyage toujours avec un ou deux ou trois carnets... Un par livre en cours plus un pour ce qui viendra en plus.

7) Comment vous est-venue l'idée de mettre en scène les parents ?
Dans un de ces carnets justement. j'avais dessiné une ou deux histoires avec mes enfants....et c'est parti comme ça. Nous sommes une famille recomposée, avec 5 enfants de 6 à 17 ans...il y a de quoi faire !

8) Ecrire des BD, est-ce un accomplissement pour vous, ou rêvez-vous secrètement d'un autre métier, lié à l'écriture ?
La bande dessinée est mon écriture privilégiée. J'aime dessiner, peindre, écrire des chansons...mais c'est dans la bande dessinée que je suis le plus chez moi.


  • Les présentations des éditeurs : 26/09/2014

Être parent, c'est compliqué, être enfant, ce n'est pas simple ! Au fil de 60 gags et autant de situations, Zep donne vie à ses personnages : d'un côté, des pères et des mères que rien ne préparait à ce choc ; de l'autre, des bébés, des écoliers, des ados immergés dans leur univers. Et entre les deux, mille et une occasions de ne pas se comprendre. Mieux vaut en rire... et avec Zep, c'est garanti !


  • Les courts extraits de livres : 29/09/2014

Né en 1967 à Genève, Zep - de son vrai nom Philippe Chappuis - tire son pseudonyme d'un fanzine créé à 12 ans quand il était fan de Led Zeppelin. Il commence très jeune à dessiner et à inventer des histoires. A 14 ans, il publie ses premiers dessins dans la presse suisse. Et il entrera aux Arts Déco de Genève. En 1992, Zep dessine des souvenirs d'enfance sur un carnet de croquis, et le personnage de Titeuf naît à ce moment-là. Il est aujourd'hui devenu un véritable phénomène éditorial plébiscité par les enfants et leurs parents. En 2001, paraît te Guide du zizi sexuel, qui devient un best-seller (2 millions d'exemplaires vendus). En 2004, il reçoit le Grand Prix d'Angoulême pour l'ensemble de son oeuvre. En 2007, la Cité des Sciences et de l'Industrie inaugure une grande exposition adaptée du Guide du zizi sexuel qui bat des records de fréquentation (350 000 visiteurs).

Depuis quelques années, ZEP élargit sa palette, et s'adresse ainsi de plus en plus aussi à un public adulte. Pour les Éditions Delcourt, il participe, de 2004 à 2008, aux ouvrages de «chansons en BD» consacrés à Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel, Henri Dès et Bob Dylan. En 2009, avec Happy Sex, Zep se tourne, avec son humour unique, vers l'intimité des relations de couple. Nouveau succès, plus de 400000 albums vendus et une série de Happy Books lancée. En 2013, il publie Une Histoire d'hommes chez Rue de Sèvres. Il revient aujourd'hui, en papa avisé, pour nous offrir un Happy Parents toujours résolument drôle et décalé !


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia