Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Scènes de la critique

Couverture du livre Scènes de la critique

Auteur : Emmanuel Wallon

Postface : Christian Biet

Date de saisie : 23/03/2015

Genre : Théâtre

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Actes Sud-Papiers. Apprendre

Prix : 14.80 €

ISBN : 9782330039844

GENCOD : 9782330039844

Sorti le : 25/03/2015

  • Les présentations des éditeurs : 23/03/2015

Le théâtre mue, sa critique évolue. En se spécialisant tout au long du XXe siècle, la critique dramatique s'est détachée de la chronique mondaine pour devenir savante ou engagée. Elle a reconnu la mise en scène comme un art autonome vis-à-vis de l'écriture et la représentation comme un événement unique impliquant les spectateurs. Elle a discuté les idéaux du théâtre populaire, accompagné le développement des scènes publiques, assisté à l'essor des festivals, découvert des artistes, des textes ou des techniques d'ailleurs. Elle traite désormais des genres les plus variés sur des supports multiples, de la radio à l'université, des revues à l'Internet. Pourtant, la critique semble avoir perdu son tranchant. Ses critères et ses outils se sont émoussés au gré des théories ou des modes, et son espace a rétréci dans la presse.
La critique analyse ici sa propre pratique, pour mieux éclairer des objets singuliers qui remettent en cause la hiérarchie des arts, la séparation entre la scène et la salle, la distinction entre le réel et la fiction, sinon la notion d'oeuvre elle-même. C'est à cette condition qu'elle peut s'avérer créatrice.

Contributions d'Antoine de Baecque, Alice Carré, Caroline Châtelet, Marco Consolini, Laetitia Dumont-Lewi, Julie de Faramond, Josette Ferai, Anne Gonon, Jean-Michel Guy, Jean-Pierre Han, Anne-Violaine Houcke, Hervé Joubert-Laurencin, Tiphaine Karsenti, Gérard Mayen, Chantai Meyer-Plantureux, Romain Piana, Marie-José Sirach, Bruno Tackels, Léa Valette.

Introduction d'Emmanuel Wallon
Postface de Christian Biet


  • Les courts extraits de livres : 23/03/2015

EMMANUEL WALLON

INTRODUCTION

LA FONCTION CRITIQUE À L'ÉPREUVE DU THÉÂTRE

Scène de la critique : le 14 octobre 1912, dans un recoin du vélodrome du parc des Princes, à Paris, deux messieurs portant chapeau s'affrontent à l'épée. Vu de face, le premier, dont le costume sombre et la moustache anticipent de quelques années l'allure de Zorro, paraît le plus menaçant. En chemise blanche le second, de dos, semble moins assuré. De fait, à la troisième reprise, il sera touché au flanc droit et les témoins interrompront le duel pour le soigner. Il s'agit de Pierre Eugène Veber, critique intermittent, dramaturge de son état, auteur de nombreux vaudevilles et comédies. Son vainqueur est un certain Léon Blum, futur chef du gouvernement du Front populaire, déjà dreyfusard actif et socialiste convaincu, pour l'heure encore conseiller d'État, mais surtout critique littéraire et dramatique en vogue, a priori plus redouté pour sa plume que pour son épée. Veber, qui n'avait pas apprécié le papier paru dans Le Matin sur sa pièce Une loge pour "Faust", l'avait apostrophé et frappé lors d'une couturière du spectacle au Théâtre des Arts. Blum, l'offensé, avait demandé réparation, le duel eut lieu le surlendemain et fut filmé.
Après avoir couvert l'actualité littéraire pour La Revue blanche de 1896 à 1901, puis écrit sur les livres et le théâtre dans diverses publications, dont le Gil Bios, Léon Blum s'était voué à la rubrique littéraire de L'Humanité durant la période de fondation, en 1904-1905. Malgré ses responsabilités politiques, il reprit ses chroniques théâtrales dans La Grande Revue fin 1907, puis au quotidien Comoedia de 1908 à 1911, et poursuivit cette activité jusqu'à l'assassinat de son ami Jaurès en 1914. Son biographe Serge Bernstein cite son autodéfinition du métier de critique à la veille de la Grande Guerre.

Je suis critique de profession et, j'ose le dire, de vocation. Je ne me suis jamais mêlé de théâtre que pour conter et juger les pièces des autres. Auteur, collaborateur, traducteur, adaptateur sont des noms auxquels je ne puis prétendre et que je n'ai pas d'ailleurs la moindre ambition de mériter. [...] Je conviens très volontiers de l'infériorité à laquelle je me condamne ; mais il ne dépend pas de moi de la faire cesser.

Cette modestie affichée avait son pendant dans l'exercice de sa fonction. Pourfendeur de la réaction en politique mais réticent à se prononcer dans les débats théoriques agitant les milieux artistiques, Blum se classait plutôt parmi les critiques qu'on qualifiait alors d"'impressionnistes". Serge Bernstein rapporte encore que Jacques Copeau, après avoir lu Au théâtre. Réflexions critiques, recueil bientôt suivi de tomes semblables dans lequel le critique "le plus en vue de son époque" (dixit Copeau) avait réuni ses comptes rendus et chroniques, le jugea à son tour dans un article de La Nouvelle Revue française (NRF) : "Il ne méprise pas assez la laideur, la facilité ou la banalité."

Nonchalant de s'engager à fond quand, seule, la valeur esthétique d'un ouvrage est en question, nous le verrons donner toute sa réserve, découvrir toutes ses ressources, faire l'emploi le plus subtil, le plus brillant, le plus décisif de sa finesse, de sa logique, de son éloquence, s'il s'agit de combattre ou de faire triompher une conviction morale ou sociale.

(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia