Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'amour trop tard, l'amour trop tôt

Couverture du livre L'amour trop tard, l'amour trop tôt

Auteur : Guy Foissy

Préface : Christophe Mory

Date de saisie : 26/05/2015

Genre : Théâtre

Editeur : Ed. de l'Oeil du prince, Paris, France

Collection : Théâtre, n° 121

Prix : 12.00 €

ISBN : 9782351051306

GENCOD : 9782351051306

Sorti le : 12/05/2015

  • Les présentations des éditeurs : 26/05/2015

L'amour trop tard ? L'amour trop tôt ?
Nos morales nous étouffent : nos préjugés, nos pensées toutes faites. Une dame âgée, grand'mère qui habite chez ses enfants, rencontre un monsieur de son âge et une belle histoire naît entre eux, tant morale que physique : sensuelle. Scandale ! Grand'Mère a un amant ! Elle quitte le logement de ses enfants qui veulent la faire «soigner».
Une toute jeune fille, presque 15 ans, a un jeune copain. Ils ne résistent pas aux désirs de l'amour. Scandale ! Un amant ! A son âge. Elle s'enfuit de chez ses parents, qui veulent l'envoyer en pension.
Cette pièce dit leur rencontre pleine de tendresse et de rires...


  • Les courts extraits de livres : 26/05/2015

Extrait de la préface

GUY FOISSY OU L'AMOUR VACHE

La carrière des textes de Guy Foissy reste surprenante. Joués depuis trente-cinq ans ans au Japon par une troupe qui s'y consacre entièrement et qui porte son nom, très demandés par les élèves de conservatoires et d'écoles d'art dramatique (beaucoup de ses pièces comportent deux personnages), ils sont si ancrés dans le paysage théâtral qu'on les prendrait volontiers pour des classiques. La personnalité de Guy Foissy n'est pas étrangère à cet ancrage : dans la veine de Jean Vilar, Jean Dasté, Hubert Gignoux, René Lesage, Gabriel Monnet, Guy Foissy fut un artisan de la décentralisation, de ce théâtre qui voulait s'ouvrir au plus grand nombre avec l'enjeu de la culture des masses, marqué par une idéologie de progrès...

L'oeuvre a été couronnée de prix : Prix Coup de Théâtre-Les Nouveaux Auteurs (ORTF 1969), Prix Courteline (SACD 1978), Grand Prix de l'Humour Noir du Spectacle (1979), Prix de la Radio (SACD 2001), Le Prix Théâtre (SACD 2013)... L'humour noir, faut-il en parler, lui colle à la peau. Il ne s'agit pas d'un sentiment macabre mais bien de cette cruauté qui surprend et malmène et pousse au rire. Un «pousse au rire» comme un «pousse au crime» en quelque sorte, entraîné par les mots que l'auteur aime tordre, mélanger, broyer. Hop, il en prend un, le balance et le laisse rebondir, sait-on jamais. Il faut être gonflé ou inconscient pour jouer ainsi avec les mots car passé le clinquant, l'étincelle, rien ne se démode plus au théâtre que le jeu de mot éculé. Or, il faut bien en convenir, le théâtre de Guy Foissy, rebondit tout le temps sans prendre de rides - on tâchera de voir pourquoi.

Il écrit vite, très vite, se corrige peu (ce qui lui est souvent reproché) pour laisser jaillir la spontanéité, la liberté de ton, le naturel finalement. Combien de pièces depuis ce Nous habitons tous Charenton, pièce en vers, écrite à 14 ans ? Quatre-vingts sont publiées dont la moitié traduites et jouées à l'étranger. «J'ai écrit à tout rompre, de tout et son contraire», dit-il. Est-ce si sûr ? La masse de l'oeuvre permet de tirer des constantes, des sujets, des personnages récurrents aussi. La méthode Foissy est probante : «En fait, il y a trois impératifs pour qu'une pièce existe vraiment : - 1) le thème, - 2) l'histoire, sans laquelle il n'y a pas pièce mais exposé, - 3) les personnages qui racontent l'histoire et qui expriment le thème». Les thèmes qui reviennent en force : la mort, la vieillesse, la famille. Trois enfers en fin de compte.

Avec L'amour trop tard, l'amour trop tôt, qui aurait pu s'intituler «Sens interdits», on a affaire encore à des victimes dans une impasse, des personnages qui subissent, qui se débattent, qui nous touchent. Deux femmes : Chimène et Charmène, une vieille et une jeune, peut-être aussi deux âges d'une même femme. Une distribution à laquelle Guy Foissy nous a habitués : Innocentes Manies mettait en scène une vieille femme «R» et Bonny, jeune rebelle ; ou bien Emy et Ema ou encore Madame Rissey et Charlotte dans Attendons la Fanfare ; et peut-être même Dame 1 et Dame 2 si souvent croisées dans les sept volumes de l'Art de la Chute...

(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia