Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'égide du papillon

Couverture du livre L'égide du papillon

Auteur : Isabelle Sezionale Basilicato

Préface : Jean-Marc Moncorger

Date de saisie : 18/07/2015

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : L'Harmattan, Paris, France

Collection : Rue des Écoles. Littérature

Prix : 16.50 €

ISBN : 9782343064284

GENCOD : 9782343064284

Sorti le : 12/06/2015

  • Le courrier des auteurs : 11/07/2015

1) Qui êtes-vous ? !
Isabelle Sezionale Basilicato. Après un doctorat en Mathématiques et un théorème publié par l'Académie des Sciences de Paris, j'ai fait un parcours remarqué au sein d'un géant de l'informatique mondiale. Je suis l'auteure d'un premier livre autobiographique : "La poupée d'Archimède". Aujourd'hui je vous présente un nouveau roman, L'égide du papillon, dans lequel son personnage, Annabelle, éternelle insatisfaite, fait face à travers ses amours toxiques aux fêlures de son enfance.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La préface de mon livre écrite par Jean Marc Moncorger (Docteur en créativité et Innovation / Horizons University - Paris), illustre bien le thème de mon livre :
Ce qui caractérise le destin d'Annabelle, c'est cette immense énergie de vie qu'elle a su canaliser pour briser les non-dits jusqu'à libérer la parole et laisser l'entourage à sa misère.
Comment fait-on pour survivre lorsqu'on est enfant, qu'on subit des violences, et que tout est étouffé dans une sorte de consensus de l'entourage ? A-t-on une chance de s'en sortir, même si on est censé être cassé à vie...
En matière de non-dits et de fuites en avant, les familles ne sont pas en reste, et le phénomène est loin de ne toucher que les plus défavorisées. Le thème n'est pas nouveau, mais toujours d'actualité.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
- Est-ce-que c'est pareil pour les hommes ? Que se passe-t-il si l'on garde une déchirure en soi ? Est-ce-que cette blessure va jouer le rôle de l'obstacle, rendant le déroulement de la vie chaotique ?

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La petite fugue de Bach.
Écrite en contre point, ses lignes musicales endroit et envers s'enchevêtrent dans une boucle étrange, pour nous offrir une oeuvre simple belle et fractale.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Écrire a été pour moi le moyen de libérer la parole, de mettre des mots, mais aussi de partager avec les autres mon expérience et leur donner de l'espoir, comme celui qu'obtient enfin Annabelle !

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Je dors très peu. Et j'aime profiter de ces périodes d'insomnie pour me mettre à écrire.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Quand je parcours à pied les paysages riches et parfois torturés, de l'arrière pays niçois, je meuble ma solitude par le rêve des chapitres à écrire.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ?
Mon premier livre, je l'ai écrit en un cri, un cri que je n'ai pas pu exprimer, lorsque, visitant par hasard la maison de mon enfance, je me suis aperçue qu'une porte était absente, comme si elle n'avait jamais existé, exactement ce que j'avais fait, pendant plus de 40 ans, secrètement encryptée dans ma mémoire... De retour chez moi, je me suis mise à écrire, nuit et jour. Rien ne pouvait plus m'interrompre, je mettais en place les mosaïques de ma vie.


  • Les présentations des éditeurs : 18/07/2015

Annabelle est séduisante et brillante, et elle le sait ! Derrière cette apparente désinvolture et cette assurance se cache une jeune femme blessée et vulnérable. Amoureuse inconditionnelle de la vie, tout lui réussit, aussi bien les conquêtes amoureuses que les études en mathématiques qu'elle mène avec une facilité déconcertante ! Mais un jour, tout bascule lorsqu'à travers la vie au quotidien, des éléments insignifiants réveillent des douleurs enfouies. Annabelle manipule le langage mathématique qui lui est cher avec aisance pour exprimer ce qu'elle ressent, car quoi de plus rassurant que cette science où l'on tutoie la vérité ! Les sens en éveil et curieuse de tout, Annabelle explore avec passion la théorie du Chaos en écho à son chaos intérieur.

Isabelle Sezionale Basilicato, après un doctorat en Mathématiques et un théorème publié par l'Académie des Sciences de Paris, a fait un parcours remarqué au sein d'un géant de l'informatique mondiale. Après un premier livre autobiographique, La poupée d'Archimède, elle nous offre un nouveau roman dans lequel son personnage, Annabelle, éternelle insatisfaite, fait face à travers ses amours toxiques aux fêlures de son enfance.


  • Les courts extraits de livres : 18/07/2015

Vol Swissair Nice - New York

Elle plaît Annabelle et elle en est ravie !

Vêtue de son petit tailleur printanier en laine stretch et coton, pied-de-poule noir et blanc, griffé par un grand couturier parisien, ses longues jambes gainées d'un bas beige nacré, perchée sur ses hauts talons en daim noir, elle marche fièrement dans l'allée étroite et maintenant familière du long courrier qu'elle a emprunté quelques heures plus tôt. Les regards des passagers la flattent, l'amusent. Elle sourit. Son visage s'illumine, ses yeux mordorés brillent de mille feux. Machinalement, elle laisse ses longs doigts caresser ses larges boucles blondes. Tout est en place.

Elle se dirige vers son proche collaborateur, elle a envie de lui parler, de préciser quelques points du business plan qu'ils doivent présenter demain, à Valhalla, dans la banlieue de New York. Elle sourit. Il y a quelques mois, lorsqu'elle a été promue, il a été si difficile à convaincre, mais en quelques heures, elle l'a séduit par sa fermeté. Il a accepté de rester dans son équipe et travailler pour elle. Ce soir-là, il avait quitté son bureau, bien après neuf heures du soir et, lui serrant la main, il lui avait dit :

- Une main d'acier dans un gant de velours, heureusement qu'il y a le velours...

Elle est heureuse Annabelle et fière de son parcours. Elle aime son travail, le pouvoir et surtout le regard admiratif des autres.

- Annabelle ? Annabelle !

A son prénom, elle se retourne, intriguée par le son de cette voix qu'elle pense reconnaître. Elle le voit. Ses cheveux noirs, ondulés, longs et épais sont aujourd'hui éclairés par des fils d'argent. Il a gardé ce même regard doux caché derrière des lunettes rondes cerclées de métal. Sa peau mate est marquée de rides profondes. Vêtu d'un jean délavé, il tient délicatement un cahier posé sur ses genoux. Elle aperçoit sur la page de gauche un graphe, lui évoquant «La Queue d'aronde» peinte récemment par Dali et se souvient, un instant rêveuse, de leur longue discussion sur la théorie du coup de foudre et du déferlement des vagues.

Yvan lui sourit. Elle s'arrête près de son siège.

- Bonjour Annabelle. Quel plaisir de te revoir. Tu es encore plus belle !

- Bonjour Yvan. Comment vas-tu ? Que deviens-tu ?

-Toujours pareil, la faculté, mes recherches... Tu te rends à New York ? On pourrait se voir si tu veux.

- Écoute, là je suis avec mon équipe. Je ne préfère pas. J'ai un travail délicat à mener à bien. Je n'ai pas beaucoup de temps. Donne-moi tes coordonnées.

Yvan lui tend sa carte à regret, et insiste pour avoir la sienne.

(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia