Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le fleuve des brumes

Couverture du livre Le fleuve des brumes

Auteur : Valerio Varesi

Traducteur : Sarah Amrani

Date de saisie : 13/06/2016

Genre : Policiers

Editeur : Agullo éditions, Villenave-d'Ornon

Collection : Agullo noir

Prix : 21.50 €

ISBN : 9791095718000

GENCOD : 9791095718000

Sorti le : 12/05/2016

Les romans (même policiers) ont le don de nous faire comprendre en profondeur l'histoire des pays concernés. Une puissante alchimie reliant le passé et le présent, le haut et le bas, nous apporte un éclairage passionnant sur des tensions historiques plus ou moins récentes. Le grand romancier parmesan Valerio Varesi par exemple fascine les lecteurs du monde entier avec ses livres qui nous tiennent en haleine :
Dans une vallée brumeuse du nord de l'Italie, la pluie tombe sans relâche, gonflant le Pô qui menace de sortir de son lit. Alors que les habitants surveillent avec inquiétude la montée des eaux, une énorme barge libérée de ses amarres dérive vers l'aval avant de disparaître dans le brouillard. Quand elle s'échoue des heures plus tard, Tonna, son pilote aguerri, est introuvable. Au même moment, le commissaire Soneri est appelé à l'hôpital de Parme pour enquêter sur l'apparent suicide d'un homme. Lorsqu'il découvre qu'il s'agit du frère du batelier disparu, et que tous deux ont servi ensemble dans la milice fasciste cinquante ans plus tôt, le détective est convaincu qu'il y a un lien entre leur passé trouble et les événements présents. Mais Soneri se heurte au silence de ceux qui gagnent leur vie le long du fleuve et n'ont pas enterré les vieilles rancoeurs. Les combats féroces entre chemises brunes et partisans à la fin de la guerre ont déchaîné des haines que le temps ne semble pas avoir apaisé, et tandis que les eaux baissent, la rivière commence à révéler ses secrets : de sombres histoires de brutalités, d'amères rivalités et de vengeances vieilles d'un demi-siècle... Pourtant Valerio Varesi amateur de bonnes chairs et de bons vins parmesans n'oublie pas de nous faire rêver avec la description de plats délicieux... Les enquêtes du commissaire Soneri sont traduites en huit langues, signe que les palais guident aussi les amoureux des livres !


Aujourd'hui est née une nouvelle maison d'édition et on lui doit entre autres, la traduction en français d'un petit bijou de polar italien "Le Fleuve des brumes" de Valerio Varesi.
Dans "La chute", Albert Camus parlait de la Hollande comme d'un paysage négatif : mer grise, maisons grises, ciel gris, nuages gris et contours flous et indéfinissables entre tous ces éléments.
C'est tout à fait ce que j'ai eu à l'esprit en lisant 'Le Fleuve des brumes".
Dans la basse plaine du Pô, il pleut sans relâche et le fleuve sort de son lit. Quand la pluie cesse enfin, c'est le gel et la brume qui s'installent.
Dans cet univers plat fait d'eau et de brouillard, le commissaire Soneri doit élucider la disparition d'un batelier octogénaire et le meurtre de son frère.
Les événements auraient-il un lien avec le passé fasciste des deux frères ?
Des décennies ont beau s'être écoulées depuis, le passé violent de l'Italie est toujours là, il couve ses rancoeurs comme une braise sous la cendre de la modernité et du confort.
Il va falloir au commissaire une grande finesse pour approcher la vérité dans le monde des gens du fleuve, avares de paroles et méfiants. Il va aussi lui falloir du temps, ce que sa hiérarchie ne comprend pas toujours.
Quant à sa compagne, elle se désole de voir à quel point cette enquête l'accapare.
Car pour faire surgir une vérité qui se cache dans la vase qui tapisse le lit du Pô, il faut attendre que cessent les remous et que l'eau se décante.
Diplômé de philosophie, journaliste et auteur de onze romans, Valerio Varesi compose une galerie de personnages savoureuse et nous entraine dans les méandres du fleuve et de l'histoire de son pays avec brio.


  • Les présentations des éditeurs : 04/06/2016

"Ses recherches le conduisaient toutes vers le Pô, sur cette terre plate où l'on ne voyait jamais le ciel. Et lui ne croyait pas aux coïncidences."

Dans une vallée brumeuse du nord de l'Italie, la pluie tombe sans relâche et le Pô menace de sortir de son lit. Libérée de ses amarres, une barge dérive dans la nuit avant de disparaître dans le brouillard. Quand elle s'échoue à l'aube, son pilote est introuvable. Quelques heures plus tard, le frère du batelier est défenestré. Suicide ?
Lorsque le commissaire Soneri découvre que les deux frères ont servi dans la milice fasciste cinquante ans plus tôt, il pressent qu'il y a un lien entre leur passé trouble et leur mort violente.

Un polar impressionniste où la vérité se heurte au silence de ceux qui vivent sur le fleuve et n'ont pas digéré les vieilles rancoeurs...

Valerio Varesi est né à Turin le 8 août 1959 de parents parmesans. Diplômé en philosophie de l'Université de Bologne, il est aujourd'hui journaliste et auteur de onze romans au héros récurrent, dont Le Fleuve des brumes, nominé au prestigieux Gold Dagger Award.

"Varesi réussit un double tour de force : une analyse tranchante de l'ignoble passé de son pays, mariée au talent narratif d'un maître conteur."
The Independent


  • Les courts extraits de livres : 04/06/2016

Une eau fine glissait doucement du ciel. On apercevait avec difficulté le réverbère du cercle nautique à travers les gouttes qui tombaient, en dansant, sur la digue principale du fleuve : rien d'autre qu'un fanal pour les chalands des sableurs qui naviguaient dans le noir, de mémoire.
«Quelle vilaine eau, dit Vernizzi.
- Du genre à durer», lui répondit Torelli sans regarder.
Ils s'affrontaient depuis plus d'une heure dans une partie de belote qui restait indécise.
«De combien est-il monté ? demanda Vernizzi.
- De vingt centimètres en trois heures, répliqua l'autre en regardant fixement l'endroit de la table où les coups étaient joués.
- Demain matin, le fleuve aura recouvert le banc de sable.
- Et l'eau commencera à atteindre les pontons.»
Sur les quatre tables, on jouait avec plus de distraction que d'habitude : la pluie et le fleuve qui grossissait animaient les discussions. Par moments, on entendait la plainte d'un treuil provenir du port fluvial, où quelqu'un mettait au sec les coques des bateaux en travaillant sous la pluie. Et puis le fond sonore des gouttières, un léger goutte-à-goutte semblable au bruit d'un homme pissant contre un mur. C'était le quatrième jour qu'il pleuvait. D'abord rageusement comme en été, puis de manière plus régulière. Et maintenant, depuis le ciel se déversait une sorte de brouillard qui taquinait les flaques d'eau. Le vieux Barigazzi apparut à la porte du cercle nautique avec son ciré et son chapeau trempés. Un souffle d'air froid traversa la salle et Gianna frissonna derrière le comptoir.
«Tu les as plantés, les piquets ?» demanda Vernizzi.
Barigazzi acquiesça en mettant ses vêtements à égoutter.
«Il est encore monté de trois centimètres, annonça-t-il ensuite alors qu'il était déjà au comptoir et que Gianna lui avait versé un verre. Si ça continue à ce rythme, l'eau envahira le lit principal ce soir», ajouta-t-il avec l'air de réfléchir à voix haute.
Personne ne répliqua quoi que ce soit : personne ne répliquait jamais rien à Barigazzi qui, avec le fleuve, avait des relations intimes.
Dehors, on entendit un choc sourd de bois brisé. Tout le monde se retourna, comme si l'eau était déjà arrivée au mur du cercle nautique en emportant les vélos qui se trouvaient sous l'abri. C'est alors qu'ils virent la silhouette massive de la péniche de Tonna, dont la forme carrée évoquait la cloison d'une écluse levée sur le fil de l'eau.
Personne ne s'était aperçu de son arrivée, sauf Barigazzi.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia