Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Lettres de Milena Jesenska, 1938-1944 : de Prague à Ravensbrück

Couverture du livre Lettres de Milena Jesenska, 1938-1944 : de Prague à Ravensbrück

Auteur : Milena Jesenská

Préface : Hélène Belletto-Sussel | Alena Wagnerova

Traducteur : Hélène Belletto-Sussel

Date de saisie : 03/08/2016

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, France

Collection : Littératures

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782757413715

GENCOD : 9782757413715

Sorti le : 18/08/2016

  • Les présentations des éditeurs : 03/08/2016

Milena était connue du public par les lettres de Kafka, qui avait su voir en elle un être hors du commun, «un feu vivant». Milena Jesenská, journaliste à Prague, a payé de sa vie son engagement aux côtés des opprimés, Juifs, communistes, antifascistes.
Aujourd'hui, ses lettres au publiciste émigré Willi Schlamm, en 1938-1939, offrent le portrait d'une femme passionnée, mais aussi un témoignage sur la fin de la première République tchécoslovaque, abandonnée par les puissances européennes et livrée à elle-même quand le mal envahit ses rues et ses places le 15 mars 1939.
Dans les lettres de captivité, découvertes par un incroyable enchaînement de hasards, Milena, au bout du chemin, se montre telle qu'elle fut toujours : vraie, soutenue par ses convictions et son immense volonté de vivre, libre en dépit de tout.
Milena Jesenskáest morte à Ravensbrück le 17 mai 1944, l'État d'Israël lui a exprimé sa reconnaissance en l'honorant comme «Juste parmi les nations».


  • Les courts extraits de livres : 03/08/2016

C'était un feu vivant

Alena Wagnerová (traduit de l'allemand)

Dans l'espace culturel d'Amérique et d'Europe occidentale, ce sont les Lettres à Milena, de Franz Kafka, qui ont fait la célébrité de Milena Jesenská - «Milena». Il a fallu des décennies pour que, sortie de l'ombre de Kafka, elle devienne une personne à part entière, une personnalité enfin reconnue, liée aux perturbations de l'histoire culturelle du XXe siècle en Europe centrale.
Pour Franz Kafka, Milena était beaucoup plus qu'une destinataire ; il s'agissait pour lui d'un tout autre type de rencontre, la rencontre de deux êtres qui se reconnaissaient au plus profond de leur existence : «Elle est un feu vivant comme je n'en ai encore jamais vu [...] En outre extrêmement délicate, courageuse, intelligente [...]», écrit-il à Max Brod dans une lettre de 1920. Et lorsqu'il lut les articles qu'elle publiait dans la revue Tribunal, il compara son écriture à celle de Božena Němcová, un classique de la littérature tchèque : «La seule musique que je connaisse dans la langue tchèque [...] est celle de Božena Němcová. Ici, c'est une autre musique, mais on y trouve la même détermination, la même passion, la même grâce, et surtout la même intelligente lucidité.»
Par ces quatre termes, détermination, passion, grâce, intelligente lucidité, il saisit dans toute sa complexité et avec toutes ses contradictions la personnalité de Milena Jesenská et la force créatrice qui l'anime. On n'imagine guère une manière plus juste et plus précise de la définir. En quelques mots, il la range, avec Božena Němcová, aux côtés des femmes «empathiques» de la culture européenne, parmi lesquelles on peut citer Jeanne d'Arc, Bettina von Arnim, Else-Lasker-Schüler, Caroline Schlegel-Schelling, et, en un certain sens aussi, George Sand, Bertha von Suttner, ou encore la chimiste Clara Immerwahr et Sophie Scholl.
Ce sont des femmes qui, fortement réceptives aux émotions et douées d'une extraordinaire faculté d'empathie, se laissent naturellement guider dans leur comportement et dans leurs actes par la voix de leur coeur, autrement dit, des femmes qui abordent la vie par le coeur.
C'est pourtant de leur lucidité - et non de leurs sentiments - que cette empathie tire sa force invincible, souvent à l'origine de conséquences tragiques, et volontiers perçue comme de l'exaltation, et c'est du fait de leur empathie que ces femmes entrent presque systématiquement en conflit avec les règles de la vie ordinaire. Certes, elles connurent des destins différents, mais on les retrouve, incomprises et raillées, au centre des principaux théâtres de la civilisation européenne. Par leur approche élémentaire de la vie, elles constituent une sorte de pendant, ou de réplique singulière, aux poètes maudits liés à la culture européenne depuis François Villon. Leur spécificité féminine réside dans la possibilité restreinte de parvenir à la réalisation de soi dans un monde dominé par les hommes, où leurs tentatives pour déterminer leur propre destin et leur propre vie sont très souvent vouées à l'échec. C'est probablement pourquoi le type de la femme empathique, contrairement au cliché du poète maudit, n'a pratiquement jamais été ni répertorié, ni étudié, ni suffisamment reconnu dans sa dimension historique et culturelle.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia