Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Gouverner les moeurs : la lutte contre l'avortement en France, 1890-1950

Couverture du livre Gouverner les moeurs : la lutte contre l'avortement en France, 1890-1950

Auteur : Fabrice Cahen

Préface : Paul-André Rosental

Date de saisie : 17/09/2016

Genre : Sociologie, Société

Editeur : Institut national d'études démographiques, Paris, France

Collection : Classiques de l'économie et de la population. Etudes & enquêtes historiques

Prix : 27.00 €

ISBN : 9782733210628

GENCOD : 9782733210628

Sorti le : 21/09/2016

  • Les présentations des éditeurs : 05/10/2016

Pratique secrète prohibée jusqu'en 1975, l'avortement «criminel» fit l'objet d'une lutte acharnée qui, de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle, occupa une foule de protagonistes et mobilisa d'importants moyens privés et publics.
La tentative d'éradication de ce «fléau social», orchestrée jusqu'aux plus hauts sommets de l'État, relève d'une histoire conjointe des savoirs scientifiques, des institutions politiques et des groupes militants et professionnels.
L'auteur restitue cette complexité en suivant au plus près les acteurs engagés dans ce combat et en révélant la grande diversité des modalités d'une entreprise qui ne se limite pas à la répression. La lutte contre l'avortement clandestin se heurte à une réalité que l'étude permet de mieux saisir : une activité sociale parfois très organisée, capable de déjouer constamment les autorités.
En ce sens, l'ouvrage pose clairement la question de la gouvernabilité des comportements démographiques et d'une régulation effective des moeurs, ouvrant une réflexion sur l'impact social de l'action publique.

Fabrice Cahen est historien, chercheur à l'Ined et membre du groupe Esopp (EHESS/CRH, Sciences Po). Ses travaux portent sur la régulation sociale et politique de la reproduction humaine dans la France contemporaine.


  • Les courts extraits de livres : 05/10/2016

Extrait de l'introduction

Ce livre traite d'une pratique secrète qui était encore, il y a deux générations, réprouvée, prohibée, sanctionnée, pourchassée et pourtant répandue dans toutes les couches de la société. Avortement clandestin... Le qualificatif déplaira à ceux qui estiment à juste titre qu'il reproduit le regard stigmatisant de l'État sur des faits que celui-ci ne reconnaît pas comme licites et, par voie de conséquence, sur les populations qui en sont à l'origine. Répondant à un souci bien précis - ne pas réduire l'avortement volontaire à ce qu'il a d'illégal-, ce choix terminologique se veut conforme à une démarche d'observation centrée sur les interactions entre un État prétendant gouverner les moeurs et les acteurs de ce phénomène infractionnel. Loin de se limiter à un acte opératoire, l'avortement clandestin est en effet une activité sociale au sens plein du terme, qui implique l'intervention de personnes tierces, parfois en nombre conséquent. Il exige la mise en oeuvre de stratégies individuelles et collectives destinées à se protéger des autorités et que ces dernières doivent déjouer en retour. Enfin, il implique des risques personnels d'une nature bien particulière. Cette triple caractéristique confère à ce sujet une richesse qui avait pendant longtemps, à quelques exceptions près, échappé au monde académique : l'avortement était encore, il y a peu, un item éparpillé dans une littérature scientifique hétérogène plutôt qu'un objet d'étude à part entière.

L'acquis scientifique

Si de nombreux travaux s'inscrivant dans plusieurs disciplines ou sous-disciplines (histoire des femmes, de la vie privée, de la médecine, de la justice; démographie historique; anthropologie historique ou histoire des sensibilités; sociologie, anthropologie, science politique...), abordent les comportements concrets de restriction des naissances, c'est le plus souvent à titre ponctuel. Certaine réticence à étudier les pratiques corporelles ou triviales s'est longtemps conjuguée à la faible considération sociale pour les affaires «de femmes» ou perçues comme telles. On ne saurait toutefois reprocher aux chercheurs de ne pas s'être engagés plus volontiers sur des terrains jonchés de tant de contraintes heuristiques : si l'histoire est par essence une science des traces, confrontée à une incomplétude structurelle (Bloch, 1997[1949]), le fait même de vouloir sonder l'univers caché des activités clandestines pousse à l'extrême la difficulté d'accès aux données empiriques. Fragmentaire, éclatée, la production scientifique relative à l'avortement porte aussi la marque des controverses ayant présidé à son élaboration, si ce n'est à la constitution même des matériaux primaires de l'enquête historique. L'incidence démographique de l'avortement clandestin, ses risques sanitaires ou ses effets sur la condition des femmes sont autant de points d'affrontement rappelant à quel point les rapports de savoir peuvent être encastrés dans les passions du temps.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia