Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les Robinsons de l'île Tromelin : L'histoire vraie de Tsimiavo alerte

Couverture du livre Les Robinsons de l'île Tromelin : L'histoire vraie de Tsimiavo alerte

Auteur : Alexandrine Civard-Racinais

Illustrateur : Aline Bureau

Date de saisie : 19/10/2016

Genre : Jeunesse à partir de 9 ans

Editeur : Belin jeunesse, Paris, France

Collection : Albums Jeunesse

Prix : 19.90 €

ISBN : 9782701198903

GENCOD : 9782701198903

Sorti le : 12/05/2016

  • Le courrier des auteurs : 19/10/2016

1) Qui êtes-vous ? !
Pour écrire Les Robinsons de l'île Tromelin, je me suis glissée dans la peau d'un passeur d'histoire, alors que je suis habituellement un passeur de savoir. En tant qu'auteur, j'ai aussi voulu - comme le revendique l'écrivain italien Erri de Luca - "être la voix des sans voix", la voix de Tsimiavo et de ses compagnons, oubliés pendant 15 ans sur une île déserte perdue au milieu de l'océan Indien.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La lutte quotidienne contre les éléments d'un groupe d'hommes, de femmes et d'enfants. Mon héroïne, Tsimiavo a vraiment existé. Sur les 80 esclaves malgaches "oubliés" sur l'île de Sable (actuelle Ile Tromelin), seules 7 femmes ont survécu et ont été ramenées sur l'île de France (actuelle Ile Maurice) en novembre 1776. Tsimiavo était parmi elles, c'était une battante !

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
La phrase extraite du Récit d'un naufragé, écrit par Gabriel Garcia Marquez, qui ouvre mon album : "Attendre était ma seule occupation, et tenter de survivre..." C'est ce qu'ont fait Tsimiavo et ses compagnons.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Les cris et les chants des oiseaux marins, omniprésents sur Tromelin où certaines espèces viennent se reproduire et élever leurs petits. C'est d'ailleurs en grande partie grâce à une espèce de sterne (la sterne fuligineuse), qui nichait jadis en grande colonie sur l'île, que les esclaves oubliés ont pu survivre sur ce caillou inhospitalier pendant 15 ans.
5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Mon admiration pour le courage, la dignité et la détermination de ces hommes et de ces femmes ainsi que ma fascination pour cette histoire incroyable... mais vraie.


  • Les présentations des éditeurs : 10/10/2016

Le 31 juillet 1761, Tsimiavo est à bord de l'Utile. Elle a été embarquée clandestinement dans les cales de ce navire de commerce avec 159 autres esclaves malgaches.
Au coeur de la nuit, leur destin bascule : l'Utile heurte un récif de corail et fait naufrage. Les rescapés échouent sur un îlot de sable blanc et de cailloux, perdu au milieu de l'océan Indien.
Quand l'équipage blanc prend le large sur une embarcation de fortune, Tsimiavo et les siens se retrouvent seuls, oubliés de tous. Comment survivre sur cet îlot du bout du monde ? C'est le défi qui les attend. Pendant des jours, des mois, des années, leur courage et leur ingéniosité vont faire des miracles...

Une poignante leçon d'humanité, complétée par un dossier sur les missions archéologiques menées par Max Guérout sur Tromelin, l'île des esclaves oubliés.

Après une carrière de journaliste, Alexandrine Civard-Racinais s'est tournée vers l'écriture et la vulgarisation scientifique. Elle a déjà signé chez Belin Jeunesse Requins, un monde fascinant et La Planète des grands singes. Elle est également l'auteure de plusieurs beaux livres à destination d'un public adulte.
Aline Bureau a signé plusieurs albums dont Lila et son nuage (Albin Michel) et Le Joueur de flûte de Hamelin (Père Castor). Elle illustre aussi de nombreuses couvertures de roman, dont celles de la série «Les Colombes du Roi-Soleil» (Flammarion).


  • Les courts extraits de livres : 10/10/2016

Île de France, novembre 1777

VIVRE POUR RACONTER MON HISTOIRE

Depuis mon arrivée ici, sur l'île de France, tout le monde me regarde comme une bête curieuse. Les gens se retournent sur mon passage en roulant des yeux horrifiés. A chaque fois, les mêmes mots reviennent dans leur bouche : «naufrage», «esclave», «île de Sable», «quinze ans», «survivante»...
Comment leur en vouloir ? Moi-même, j'ai parfois du mal à réaliser ce qui s'est réellement passé. Et comment j'ai réussi à survivre quinze ans sur un îlot de sable perdu au milieu de l'océan...
Quinze ans, à vivre au jour le jour, à lutter contre les tempêtes et le désespoir.
Quinze ans à n'entendre que les cris des oiseaux, le chant du vent et le fracas des vagues.
Quinze ans à attendre le secours des blancs. Quinze ans ! Une éternité !
Combien étions-nous au départ ? Combien d'esclaves ? Combien de marins blancs ? Qu'avons-nous bu et mangé ? Comment sommes-nous parvenus à endurer la chaleur, la pluie, l'ennui ? Les questions des curieux sont toujours les mêmes.
Peut-être est-il temps que j'y réponde... Peut-être suis-je encore en vie pour pouvoir raconter mon histoire et celle de mes compagnons d'infortune ?
Tout a commencé par un naufrage, le 31 juillet 1761. Moi, Tsimiavo, je n'étais alors qu'une enfant...

Île de Sable, 1er août 1761

VIVANTE !

- Tsimiavo, Tsimiavo...
Qui m'appelle ? J'ai l'impression de flotter, je ne sens plus mon corps.
- Tsimiavo, Tsimiavo...
Une larme s'écrase sur mon cou. Derrière mes paupières mi-closes, le visage familier de Marna peine à se former. Elle sanglote et sa voix me parvient à travers un brouillard cotonneux. Chaque parcelle de mon corps me fait souffrir. Prudemment, je remue mes orteils, je bouge un pied, puis l'autre, un bras, puis l'autre... On dirait que tout fonctionne...
Vivante ! Je suis vivante !
Je distingue mieux à présent le visage de Marna. Dans son dos, des dizaines de silhouettes s'animent. Le comportement de ces hommes et de ces femmes est étrange. Certains marchent comme s'ils étaient saouls. D'autres sont recroquevillés sur eux-mêmes, le regard perdu dans le vide, face à la mer...
Où sommes-nous ?
La face pâle et grimaçante d'un blanc, un fotsy, tranche au milieu de tous ces visages noirs. Je le reconnais... Il fait partie des hommes qui nous ont fait monter de force sur leur bateau, moi, Marna et tous les autres.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia