Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Jean Pruvost

enchante les media

Thierry Hesse

signe une confession captivante

Éric Neuhoff

fait entendre la petite musique du coeur

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Anne Sinclair

cherche la boussole

Stéphane Pair

est journaliste à France Info (Radio France)

Niiia Weijers

a étudié la littérature à Amsterdam et à Dublin.

Karin Kalisa

a vécu à Hambourg, Tokyo et Vienne avant de s'installer à Berlin

Victor del Árbol

a été séminariste, policier, garde du corps

La famille Standjofski

est un méli-mélo de racines européennes

Nicolas Tackian

Il notamment créé avec Franck Thilliez la série ALEX HUGO pour France 2

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Régine Detambel

prend soin de nous, comme les livres

Christian Oster

Prix Médicis 1999, nous enchante à nouveau

Kamel Daoud

conquiert sa liberté par et dans l'écriture.

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Imre Kertész

Imre Kertész vécut l'écriture comme un acte existentiel et personnel,

Simona Sora

est une critique littéraire reconnue en Roumanie

Monique Bacchetta

présente les écrits mandéens

Frédéric Dard

sut marier grâce et grossièreté

Julia Kerninon

a toujours voulu être écrivain

François Busnel

est le journaliste préféré des libraires

Françoise Chandernagor

partage le bonheur de découvrir les poétesses inconnues

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Bertrand Dicale

explore les cultures populaires

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Nelly Kaprièlian

enquête sur le destin d'une actrice

Philippe Claudel

admire «la force qu'ont les hommes de ­durer»

Sempé et Marc Lecarpentier

apprécient l'amitié délicate et patiente

Fra Angelico

initie le courant des peintres dits «de la lumière»

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Jean-Paul Didierlaurent

est gâteux

Emmanuelle Pirotte

est ovationnée par les libraires et la presse (dont François Busnel)

Michal Ajvaz, figure littéraire tchèque,

est considéré comme un écrivain majeur aux États-Unis

Céline Delavaux

présente une dizaine d'objets qui ont conquis le monde

Véronique Ovaldé

invite les parents et les enfants à ne pas avoir peur

Paul Bocuse

habille les poulets

Christine Van Acker

est drôle sans être méchante, caustique sans être cynique (Jérôme Garcin)

Christophe Quillien

est un aviateur sans boussole (et sans avion)

Muriel Barbery

raconte son chat

Annie Degroote

est native des Flandres françaises

Cassandra O'Donnell

passe des heures à discuter avec les libraires

Raymond Carver

fut élevé au rang des plus grands écrivains du siècle dernier

Jean-Paul Didierlaurent

est un faiseur d'histoires atteint de gâtisme

Hubert Haddad

pousse la fiction-vérité dans ses ultimes retranchements

Odile Verschoot

Rédige en nageant, écrit en séchant

Yann Queffélec

porte ce livre, comme un chagrin secret

Pablo Iglesias

observe les leçons politiques de Game of thrones

Claude Lorius

a quatre-vingt-trois ans. Il est glaciologue

Thierry Cazals

aime les promenades non balisées, les sentiers secrets, les chemins de traverse

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Mathias Enard

explore l'orientalisme

Daniel Lacotte

est écriveur

William Giraldi

est traduit par Mathilde Bach

Jérémie et Stéphanie Gicquel

ont une passion pour le froid polaire

Yann Queffélec

remue le couteau dans la plaie

Le Paris de Nicolas d' Estienne d'Orves

est un rêve intime, un monde secret, une parenthèse enchantée.

Arnaldur Indridason

est né à Reykjavik en 1961

Peter Heller

épouse l'action, la fureur, la poésie

Didier Daeninckx

raconte un beau souvenir de librairie (voir ses réponses au questionnaire décalé)

Jérôme Garcin

reçoit le prix du Parisien magazine, avec Le voyant

Pierre Raufast

a toujours un carnet sur lui, pour noter les nouvelles idées

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Diane Meur

réinvente brillamment le genre de la saga...

Olivier Houdé

se passionne pour l'intelligence en construction chez les enfants...

Arnaud Le Guern

offre un petit manuel attachant, à destination des juilletisto-aoûtiens en errance...

Michal Ajvaz

écrit à Prague des ouvrages de fiction, de philosophie et des essais.

Denis Lachaud

explore les nouvelles formes de contestation...

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Anne Poiré et Patrick Guallino

aiment les chats et la bonne humeur...

Frédéric Couderc

salue la force et la bienveillance de Nelson Mandela

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Kinga Wyrzykowska, née à Varsovie,

a appris à lire, conter, rêver en français...

Naïri Nahapétian

née à Téhéran, parle, écrit et rêve en français...

Aki Shimazaki

née au Japon, vit à Montréal...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Sandrine Collette

partage sa fascination pour la puissance incontrôlable de la nature...

Fanny Chiarello

est lauréate du Prix Orange du Livre 2015...

Les lecteurs du Monde

découvrent le portrait de Denis Soula...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Joëlle Miquel

aimerait partager la générosité des coeurs ouverts...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

Jérôme Ferrari

livre son plus beau texte depuis Où j'ai laissé mon âme...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Elmore Léonard

a résumé son art en «Dix règles d'écriture»...

DOA

est romancier à la Série Noire, Gallimard...

Russell Banks

affectionne la nouvelle...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Arnaldur Indridason

dépasse le thriller...

Raphaëlle Riol

écrit nécessairement en compagnie de mon chat...

Océane MADELAINE

est céramiste et écrivain

Cécile Huguenin

est une nomade...

Maurice Ravel

rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun, en mars 1916...

Valérie PARENT

est amoureuse des chats...

Arrigo Lessana

a été chirurgien du coeur pendant plus de trente ans...

Riad Sattouf

est né d'un père syrien et d'une mère bretonne...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Russell Banks

revient avec douze nouvelles qui sont autant de pépites...

Jean Rolin

est du côté des rêveurs...

Mathieu Burniat

raconte la passion de la cuisine...

Patrick Modiano,

Prix Nobel de littérature, raconte le mystère de l'inspiration et son amour infini des librairies...

ZEP :

Le trait du dessinateur est comme sa voix...

Francine Perrot

invite à découvrir les trésors qui sont en nous...

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Charade

Couverture du livre Charade

Auteur : Laurent Loison

Date de saisie : 29/11/2016

Genre : Policiers

Editeur : Nouvelles plumes, Paris

Prix : 19.50 €

ISBN : 9791024501338

GENCOD : 9791024501338

Sorti le : 03/11/2016

"Charade", page turner trépidant et terrifiant qui a tous les ingrédients d'un thriller diabolique.
Englouti dès les premières pages dans une spirale insoutenable, c'est une plongée sans concession dans l'antre du Mal à l'état pur et brut.
Un sérial killer démoniaque qui se joue des nerfs et des méninges de notre duo de flics enquêteurs, créant ainsi une impression de tension extrême.
Laurent Loison mène avec brio la complexité de cette intrigue sordide. Sa plume visuelle, incisive et assassine confirme son talent d'auteur déjà très plébiscité par les internautes.
"Ames sensibles", sans doute s'abstenir !
"Fans de sensations fortes et d'insomnies policières, un véritable bijou qui vous laissera à bout de souffle.


  • Le courrier des auteurs : 08/02/2017

1) Qui êtes-vous ? !
Un homme avant tout. Qui aime la vie et ses contradictions. Plus prosaïquement, je suis entrepreneur depuis l'âge de 25 ans. Beaucoup de métiers différents. Traduction, Internet, qualité, boîte de nuit, horlogerie, service à la personne, immobilier. Et récemment, auteur de thrillers.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le narcissisme, la jalousie et leur représentation extrême que sont les pervers narcissiques.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«À la Chattam, le maître du suspens ! À chaque oeuvre, son ambiance musicale.» (évidemment, je suis un fan inconditionnel ;-))

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Agnus Dei de Samuel Barber

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Le plaisir de relire un livre quand on en a découvert les clés et l'épilogue. Un second niveau de lecture, très différent.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Partout et tout le temps - même la nuit ! - pour l'inspiration, mon bureau pour l'écriture, mon sofa pour la relecture, et l'Agnus Dei de Samuel Barber en musique de fond.
Mais je change ;-)
Cyanure, la suite des aventures de Florent et Emmanuelle, est à l'écriture et la musique qui berce mon inspiration est cette fois Clannad & Bono «In a life time».

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Voilà une question à laquelle je n'ai pas de réponse. Elle est juste là. Selon les instants, elle me guette, me taraude, m'emporte.
C'est un moyen extraordinaire pour supporter le stress.
Dès que je me sens submergé, je me plonge dans mon histoire, pour en sortir détendu, ce qui peut paraître paradoxal vu que j'écris des thrillers !

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
Par effraction
Votre seconde question est amusante. Pour ne rien vous cacher, à l'âge de 15 ans, j'ai soutenu à ma mère qu'un jour, j'écrirai un livre. J'avais complètement oublié cette anecdote qu'elle s'est empressée de me rappeler récemment.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?-g
Oh que oui et un en particulier. Violent. 9ème art certes. «Les 7 vies de l'épervier» de Julliard et Cothias est le déclencheur incontesté de mon souhait d'écrire. 7 albums, de longues années d'attente pour découvrir le dénouement à la dernière page du dernier album, dénouement qui vous explose au visage et vous laisse bouche bée.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Eh bien, on pourrait en faire une dissertation de cette question ! A beaucoup de choses différentes selon les personnes. Pour en citer quelques-unes, à s'évader de son quotidien, vivre des pulsions et des émotions que l'on n'a pas forcément dans sa vie, à s'enrichir, se cultiver...


  • Les présentations des éditeurs : 08/02/2017

Le cadavre d'une jeune femme est retrouvé, le visage encore marqué par la douleur de la torture qu'elle a subie. Dans une enveloppe abandonnée sur l'atroce scène de crime, une simple phrase : " les premiers seront les derniers ". Bientôt ce sont d'autres victimes, d'autres messages... Et un mystère qui reste entier. Pour arrêter ce jeu sordide, le 36 quai des Orfèvres a missionné le commissaire Florent Bargamont.
Le brillant mais glacial enquêteur fait équipe pour la première fois avec une jeune et enthousiaste criminologue, Emmanuelle de Quezac. Malgré les rivalités qui font rage au sein du 36, le duo d'enquêteurs se lance à corps perdu à la poursuite de ce tueur en série aussi terrifiant qu'inhumain.

Né dans le Val d'Oise en 1968, l'auteur grandit dans les traditions paysannes fondées sur le travail et la famille. Sa carrière éclectique fait de lui un homme aimant profondément la vie et ses ressources inépuisables.


  • Les courts extraits de livres : 08/02/2017

Chapitre I (11 février)
Rasage de près

- Mesdames et Messieurs, bonsoir !
Le tintement du verre entrechoqué provoqué par le clown blanc de la soirée couvrait péniblement le brouhaha. Il poursuivit néanmoins sans attendre le silence.
- Permettez-moi de vous demander d'applaudir notre nouveau principal, le commissaire Daniel Cholle !
Cette fois, la ferveur prit la salle d'assaut. Le crépitement des flashs au rythme d'un stroboscope endiablé envahit la salle d'une lumière éblouissante. Le fraîchement nommé s'avança sur la petite estrade installée à la va-vite pour l'occasion. On comptait une bonne centaine d'individus. Une partie des membres actifs du quai des Orfèvres et leurs conjoints.
Les journalistes, obnubilés par la photo-choc de l'édition du soir, tentaient de se frayer un chemin jusqu'au héros du jour, avec l'espoir de recueillir quelques confidences croustillantes. Daniel Cholle connaissait ses jours de gloire.
Il les savourait pleinement. Il les méritait !
Daniel avait fait preuve d'un courage exceptionnel en tuant celui qui avait imposé une atmosphère d'angoisse dans tout l'Hexagone : le tueur à la charade.
Sept meurtres abominables à son actif. Heureusement stoppé dans son élan, au terme d'une enquête difficile.
Du haut de son mètre quatre-vingts, l'homme arborait un sourire éclatant. Ses yeux marron - il les aurait préférés noisette - brillaient d'un feu intense.
Outre les faveurs de la presse dont il se délectait, il était promu commissaire principal.
Grade attendu depuis longtemps, trop longtemps.
Les cernes creusés trahissaient les dernières nuits sans sommeil à répondre à toutes les sollicitations mondaines diverses.
Chacun souhaitait s'approprier la liesse collective et recevoir le sauveur à sa table afin d'épater ses convives.
Les questions fusaient, empreintes d'un voyeurisme abject sans respect pour les victimes. Les articles parus dans la presse sur ces morts infâmes ne suffisaient pas. Le Tout-Paris en voulait encore plus, toujours plus... Les détails alimentaient les conversations et les dîners de leurs épices sanglantes.
Daniel, le costume froissé - il n'avait pas eu le temps de se changer - s'apprêtait à discourir. Il patientait, radieux, derrière le pupitre en bois sur lequel reposaient les notes «qu'il improviserait», que le calme revienne et savourait chaque seconde en scrutant son public.
La chaleur étouffante de la pièce surchauffée le faisait transpirer à grosses gouttes. Inspirant profondément, il défia le chuintement restant et s'approcha du micro.
- Bonsoir à tous ! Je voulais simplement vous dire que j'ai tout mis en oeuvre pour que le meurtrier soit mis sous les verrous et que justice soit rendue. Mais comme vous le savez, il a résisté et j'ai dû me servir de mon arme. J'ai travaillé jour et nuit pour arriver à ce résultat. Je suis désolé si je suis parfois désagréable, mais c'est la rigueur et l'exigence qui permettent de terminer les affaires pénibles.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia