Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Lucie Desaubliaux

belle séduit par son écriture au scalpel et ses dialogues imparables

Jean Pruvost

enseigne l'histoire de la langue française

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Anne B. Ragde

est l'une des plus grandes romancières Scandinaves,

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Les personnages de Jacques Vandroux

lui offrent des nuits balanches

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Virginie Despentes

est l'auteure notamment de "Les Jolies choses"

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jordan Harper

est originaire du Missouri

José Luis Zárate

est considéré comme un pionnier des littératures fantastiques au Mexique.

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Michal Ajvaz, figure littéraire tchèque,

est considéré comme un écrivain majeur aux États-Unis

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Jérôme Garcin

reçoit le prix du Parisien magazine, avec Le voyant

Pierre Raufast

a toujours un carnet sur lui, pour noter les nouvelles idées

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Olivier Houdé

se passionne pour l'intelligence en construction chez les enfants...

Arnaud Le Guern

offre un petit manuel attachant, à destination des juilletisto-aoûtiens en errance...

Michal Ajvaz

écrit à Prague des ouvrages de fiction, de philosophie et des essais.

Denis Lachaud

explore les nouvelles formes de contestation...

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Kinga Wyrzykowska, née à Varsovie,

a appris à lire, conter, rêver en français...

Naïri Nahapétian

née à Téhéran, parle, écrit et rêve en français...

Aki Shimazaki

née au Japon, vit à Montréal...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Sandrine Collette

partage sa fascination pour la puissance incontrôlable de la nature...

Les lecteurs du Monde

découvrent le portrait de Denis Soula...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Joëlle Miquel

aimerait partager la générosité des coeurs ouverts...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

Jérôme Ferrari

livre son plus beau texte depuis Où j'ai laissé mon âme...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Elmore Léonard

a résumé son art en «Dix règles d'écriture»...

DOA

est romancier à la Série Noire, Gallimard...

Russell Banks

affectionne la nouvelle...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Raphaëlle Riol

écrit nécessairement en compagnie de mon chat...

Océane MADELAINE

est céramiste et écrivain

Maurice Ravel

rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun, en mars 1916...

Valérie PARENT

est amoureuse des chats...

Arrigo Lessana

a été chirurgien du coeur pendant plus de trente ans...

Riad Sattouf

est né d'un père syrien et d'une mère bretonne...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Russell Banks

revient avec douze nouvelles qui sont autant de pépites...

Jean Rolin

est du côté des rêveurs...

Mathieu Burniat

raconte la passion de la cuisine...

Patrick Modiano,

Prix Nobel de littérature, raconte le mystère de l'inspiration et son amour infini des librairies...

Francine Perrot

invite à découvrir les trésors qui sont en nous...

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Canicule

Couverture du livre Canicule

Auteur : Jane Harper

Traducteur : Renaud Bombard

Date de saisie : 18/03/2017

Genre : Policiers

Editeur : Kero, Paris

Prix : 19.90 €

ISBN : 9782366582628

GENCOD : 9782366582628

Sorti le : 11/01/2017

Un village en émoi suite au massacre d'une famille décimée par un père désoeuvré, départ d'une enquête délicate et des questions... Est-ce vraiment l'assassin ?
Un message énigmatique reçu par courrier "Tu as menti. Sois présent aux funérailles", la peur de voir remonter à la surface quelques secrets bien gardés, il n'en faudra pas plus à Aaron Falk pour qu'il revienne sur les pas de sa jeunesse pourtant douloureuse et prenne en charge cette affaire.
Jane harper nous dresse un portrait saisissant de cette Australie majestueuse mais aussi la dure réalité d'une nature capricieuse allant jusqu'à devenir meurtrière.
Ce que j'attends d'un bon polar, c'est qu'il me touche, qu'il me bouleverse et me questionne. C'est chose faite avec Canicule.
Au travers d'une palette de personnages meurtris, je me suis sentie des leurs, j'ai souffert autant qu'ils ont pu souffrir, aimer autant qu'ils pouvaient haïr.
Bien plus qu'un thriller, c'est un roman d'une grande sensibilité tant dans la force de ses protagonistes que dans l'intrigue dont le final est tout simplement bouleversant.
A lire absolument !


  • Les présentations des éditeurs : 29/11/2016

Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l'Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Sa poussière. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés.
Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l'arme contre soi-même ? C'est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d'enfance, n'a aucune raison d'en douter. S'il n'y avait pas ces quelques mots arrivés par la poste :
Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles... Revenir à Kiewarra est la dernière chose dont Aaron a envie. Trop vives sont encore les blessures de son départ précipité des années auparavant. Trop dangereux le secret qu'il a gardé pendant tout ce temps. Mais Aaron a une dette, et quelqu'un a décidé que le moment est venu de la payer...

«Ce thriller incendiaire enfonce ses griffes dans votre coeur dès son premier chapitre perturbant, et ne vous lâchera plus.»
The New Daily

Journaliste, Jane Harper travaille depuis de nombreuses années pour la presse écrite, en Australie et au Royaume-Uni. Elle vit à Melbourne. Canicule, en cours d'adaptation pour le cinéma, est son premier roman.



  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express, février 2017

Au-delà du suspense bien agencé, grâce notamment aux allers et retours dans le temps, c'est toute une ambiance, mélange de western et de roman d'initiation, que la journaliste Jane Harper livre ici avec doigté. Sales brutes alcoolisées, émois d'ados, jalousies de voisinage... Rien ne manque à ce tableau d'une Australie bien éloignée de la carte postale habituelle.


  • Les courts extraits de livres : 29/11/2016

1

Même ceux qui ne mettaient pas les pieds à l'église entre deux Noëls pouvaient constater qu'il y aurait plus de personnes au service funèbre que de chaises. Une masse noir et gris était déjà en train de former un bouchon à l'entrée quand Aaron Falk passa devant en voiture, laissant dans son sillage un nuage de poussière et de feuilles sèches.
Bien décidés à s'imposer tout en s'efforçant de ne pas le montrer, les candidats à l'entrée jouaient des coudes tandis que la mêlée s'écoulait lentement à travers la porte à double battant. En face, de l'autre côté de la route, les représentants des médias formaient un cercle.
Falk gara sa berline à côté d'un pick-up qui avait lui aussi connu des jours meilleurs, et coupa le contact. La climatisation s'arrêta dans une secousse et la température dans l'habitacle commença instantanément à grimper. Il s'accorda un moment pour scruter la foule, même s'il n'en avait pas vraiment le temps. Il s'était traîné durant toute la route depuis Melbourne, les cinq heures prévues s'étant muées en plus de six. Après s'être assuré de ne voir aucun visage familier, il sortit de sa voiture.
La chaleur de cette fin d'après-midi l'enveloppa comme une couverture. Il ouvrit prestement la portière arrière pour prendre sa veste noire, se brûlant la main au passage. Après une seconde d'hésitation, il saisit également son chapeau sur la banquette. En toile rigide marron et à large bord, il n'allait pas du tout avec son costume de deuil. Mais avec le teint laiteux aux reflets bleuâtres qui était le sien la moitié de l'année, et les amas de taches de rousseur d'apparence suspecte qu'il arborait les six autres mois, Falk était prêt à risquer cette faute de goût.
Très pâle et singulier depuis sa naissance avec ses cheveux blond-blanc coupés ras et ses cils invisibles, il avait souvent eu le sentiment, en ses trente-six ans d'existence, que le soleil australien essayait de lui transmettre quelque chose. Un message plus facile à ignorer sous le couvert des grands immeubles de Melbourne qu'à Kiewarra, où l'ombre était une denrée rare.
Il jeta un coup d'oeil à la route qui menait à la sortie de la ville, puis regarda sa montre. Les obsèques, la veillée funèbre, une nuit sur place, et salut la compagnie. Il calcula : dix-huit heures. Pas une de plus. Cette décision fermement prise, il se dirigea d'un pas vif vers la foule, retenant son chapeau d'une main, quand un coup de vent aussi soudain que brûlant fit voler les feuilles mortes et souleva le bas des jupes.
A l'intérieur, l'église lui parut encore plus petite que dans son souvenir. Épaule contre épaule avec de parfaits inconnus, Falk se laissa entraîner vers le gros de l'assistance. Il repéra un espace libre le long du mur et s'y précipita, se glissant à côté d'un fermier dont la chemise de coton était tendue à craquer sur sa bedaine. L'homme lui adressa un signe de tête avant de regarder de nouveau droit devant. Falk remarqua des plis aux coudes de sa chemise, là où les manches étaient jusqu'à récemment roulées.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia