Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dans ce jardin qu'on aimait

Couverture du livre Dans ce jardin qu'on aimait

Auteur : Pascal Quignard

Date de saisie : 12/06/2017

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Grasset, Paris, France

Collection : Collection littéraire

Prix : 17.50 €

ISBN : 9782246813354

GENCOD : 9782246813354

Sorti le : 03/05/2017

  • Les présentations des éditeurs : 18/05/2017

Le révérend Simeon Pease Cheney est le premier compositeur moderne à avoir noté tous les chants des oiseaux qu'il avait entendus, au cours de son ministère, venir pépier dans le jardin de sa cure, au cours des années 1860-1880.
Il nota jusqu'aux gouttes de l'arrivée d'eau mal fermée dans l'arrosoir sur le pavé de sa cour.
Il transcrivit jusqu'au son particulier que faisait le portemanteau du corridor quand le vent s'engouffrait dans les trench-coats et les pèlerines l'hiver.
J'ai été ensorcelé par cet étrange presbytère tout à coup devenu sonore, et je me suis mis à être heureux dans ce jardin obsédé par l'amour que cet homme portait à sa femme disparue.»

Pascal Quignard est né en 1948 à Verneuil-sur-Avre (France). Il vit à Paris. Il est romancier (Le Salon du Wurtemberg, Tous les matins du monde, Terrasse à Rome, Villa Amalia, Les Solidarités mystérieuses). Il a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes (Grasset). Dernier roman publié : Les Larmes (Grasset).



  • La revue de presse Thierry Clermont - Le Figaro du 8 juin 2017

C'est une prose chuchotée dans la pénombre, un chant d'adieu où s'éveillent des oiseaux, un tombeau fait de saynètes qui sont autant d'ariettes, tirées de l'oubli. Nous sommes chez Pascal Quignard, qui vient de publier un de ses meilleurs livres.


  • La revue de presse Jérôme Garcin - L'Obs du 11 mai 2017

Comme il avait, dans «Tous les matins du monde», romancé la vie de Sainte-Colombe, violiste et compositeur baroque devenu une manière d'ermite après la mort de sa femme, Pascal Quignard, l'organiste de la littérature française, ressuscite le révérend Simeon Pease Cheney, si admiré de Dvorák, dans un hymne magnifique et poignant, qui emprunte au théâtre, à la fable, au psaume, aux didascalies, à l'oraison funèbre, au traité d'ornithologie et au nô japonais.


  • La revue de presse Nathalie Crom - Télérama du 17 mai 2017

Pour se distraire, un veuf éploré a composé un catalogue de chants d'oiseaux. Il inspire à Quignard une bouleversante cantate...
En l'occurrence, il ne s'agit pas d'une fable, l'homme d'Eglise éploré se nommait Simeon Pease Cheney. Il est mort en 1890, à 72 ans, léguant aux hommes le fruit de ses observations sonores patientes, sous la forme d'un opus intitulé La Musique des oiseaux (en VO, Wood Notes Wild)...
Pascal Quignard le place au centre de Dans ce jardin qu'on aimait - moins un roman qu'une cantate à plusieurs voix (Simeon, sa fille, Rosemund ; son épouse morte, le récitant), un chant grave et épuré, un hymne à l'amour éternel.


  • Les courts extraits de livres : 18/05/2017

CHAPITRE PREMIER

J'imaginais - au fond de mon repaire d'hiver -une scène très obscure simplement divisée en deux par une diagonale de lumière.
Cette diagonale était comme une longue baie vitrée formant un effet de miroir, séparant le jardin du révérend du salon de sa cure.
Juste à l'extérieur de cette diagonale qui divisait la scène obscure : un arrosoir en fer-blanc.
Juste dans la part interne de cette diagonale : un portemanteau couvert de pèlerines, de gabardines, de manteaux, quelques chapeaux, un bonnet de fourrure, une canne pour sortir.
C'est ainsi qu'un grand jardin se reflétait en mirage sur la vitre.
À l'intérieur du salon, à cour, un vieux petit piano droit mouluré datant des années 1815 - qui datait de la guerre de l'Amérique contre l'Angleterre - avec des petits chandeliers en laiton ou en cuivre, qui entouraient le porte-partition, permettait au vieux pasteur de travailler, le soir, la nuit tombée, seul, en rentrant de l'office.

Il poussait la porte.
Arrivait dans l'obscurité un vieil homme amaigri, juste quelques cheveux blancs sur les oreilles. Le crâne nu brille sous la lune.
Il est habillé tout en noir. Il tient des lunettes cerclées de fer à la main. Dans le noir total il s'approche du vieux piano à cour.
Il prend une boîte d'allumettes. Il allume une à une, patiemment, les petites bougies d'anniversaire sur les girandoles articulées. Une fois étirées et développées dans l'espace, elles projettent leurs lumières sur les portées de la musique.
Cet homme noir dans le noir - à la fois âgé et presque invisible dans l'ombre et dans le temps -s'assoit sur la banquette du piano.
Voûté, à l'aide de ses vieilles lunettes d'acier toute rondes, il déchiffre la vie qu'il rapporte et il interprète les petits lambeaux de partitions qu'il a étalées sous ses yeux. Cet être obscur et lent, presque inconsistant, est celui qui aide les disparus à revenir.

LE RÉCITANT

Un pasteur américain, en 1860, a noté les sons que les gouttes de la pluie faisaient retentir sur l'herbe et les petits sentiers de graviers du jardin de la cure.
Il transcrit des mois durant, des saisons durant, des années durant, tous les chants des oiseaux qui viennent y nicher, se percher dans les branches, se dissimuler sous les feuilles des arbres.
Il s'appelait Simeon Pease Cheney.
Le révérend Cheney vivait exactement au temps où le pasteur Brontë finissait ses jours, alors que ses trois filles et son fils étaient morts.
Le révérend a écrit dans un de ses plus beaux sermons :
«Dieu dit dans Matthieu XIII, 9 :
Audiat ! Qu'il entende !
Celui qui a des oreilles, qu'il entende !
Il n'y a pas que les oiseaux qui chantent !
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia