Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Ma vie (pas si) parfaite

Couverture du livre Ma vie (pas si) parfaite

Auteur : Sophie Kinsella

Traducteur : Daphné Bernard

Date de saisie : 19/05/2017

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Belfond, Paris, France

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782714475848

GENCOD : 9782714475848

Sorti le : 11/05/2017

  • Les présentations des éditeurs : 19/05/2017

Dans la lignée des Petits Secrets d'Emma ou de Poppy Wyatt est un sacré numéro, Sophie Kinsella nous offre une nouvelle comédie aussi hilarante que touchante sur le gouffre qui sépare la vie dont on rêve et celle que l'on vit, le choc capitale/province et les nouveaux snobismes des hipsters de tous poils.

La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd'hui, ça y est ! A elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub...

Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu'elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix.

Mais ce que Katie ignorait, c'est qu'à la capitale, tout va plus vite. Y compris se faire virer. Retour à la case départ : la campagne.
Pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d'elle ? Katie va faire de la ferme familiale l'endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu'il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et, avec eux, de vieilles connaissances...

Reconnue mondialement pour la série culte L'Accro du shopping mettant en scène l'inoubliable Becky Bloomwood-Brandon, Sophie Kinsella est également l'auteur, entre autres, de Très chère Sadie, Poppy Wyatt est un sacré numéro et Nuit de noces à Ikonos. Tous ses livres sont publiés chez Belfond et repris chez Pocket.

«Une intrigue réjouissante et pleine de charme qui séduira les fans de L'Accro du shopping.»

Kirkus Review

Sophie Kinsella est née et vit à Londres. Ancienne journaliste financière, elle est l'auteur des Petits Secrets d'Emma (Belfond, 2005 ; Pocket, 2008), dont les droits d'adaptation ont été acquis par Paramount Pictures, de Samantha, bonne à rien faire (Belfond, 2007 ; Pocket, 2010), de Lexi Smart a la mémoire qui flanche (Belfond, 2009 ; Pocket, 2011), de Nuit de noces à Ikonos (Belfond, 2014 ; Pocket, 2015) et des fameuses aventures de Becky Bloomwood : Les Confessions d'une accro du shopping (Belfond, 2002 ; Pocket, 2004) - adapté au cinéma par P.J. Hogan avec Isla Fisher dans le rôle principal -, Becky à Manhattan (Belfond, 2003 ; Pocket 2005), L'accro du shopping dit oui (Belfond, 2004 ; Pocket, 2006), L'accro du shopping a une soeur (Belfond, 2006 ; Pocket 2007), L'accro du shopping attend un bébé (Belfond, 2008 ; Pocket, 2009), Mini-accro du shopping (Belfond, 2011 ; Pocket, 2012), L'accro du shopping à Hollywood (Belfond, 2015 ; Pocket, 2016) et L'accro du shopping à la rescousse (Belfond, 2016 ; Pocket, à paraître le 1er juin 2017). Elle a figuré sur toutes les listes de best-sellers avec cette série vendue dans trente-six pays.


  • Les courts extraits de livres : 19/05/2017

Premièrement, ça pourrait être pire. Le reste du trajet pourrait être bien pire, je dois garder ça en tête. Et deuxièmement, ça vaut le coup. C'est ma décision de vivre à Londres. Ma décision d'y travailler. Le trajet fait partie du boulot autant que de l'aventure londonienne. Comme la Tate Modem.
(En fait, la Tate Modem n'a rien à voir. Oublions.)
Mon père a l'habitude de dire : «Si tu ne peux pas courir avec les gros chiens, reste sur le perron.» Mais moi, je veux courir avec les gros chiens. C'est pour ça que je suis ici.
Marcher vingt minutes pour aller à la gare ne me pose pas de problème. Non, je vous jure, c'est sympa. L'air de ce mois de décembre grisouille me glace les poumons mais je me sens en super forme. C'est le matin. Je suis en route.
Et puis, même s'il n'a coûté que 9,99 livres sur le marché, mon manteau est bien chaud. A l'intérieur était cousue une étiquette «Christin Bior». Évidemment, je l'ai retirée dès que je suis rentrée à la maison. Impossible de travailler là, dans ma boîte, et d'avoir une étiquette «Christin Bior» dans son manteau. Une véritable étiquette «Christian Dior», ça oui, bien sûr ! Une marque de créateur japonais, d'accord ! Ou pas d'étiquette du tout parce qu'on fait ses vêtements soi-même dans des tissus vintage dénichés chez Alfie's Antiques. Mais «Christin Bior» ? Pas question.
Je sens que ma nervosité augmente à mesure que j'approche de Catford Bridge. Je veux vraiment arriver à l'heure aujourd'hui. Ma boss a commencé à faire des remarques sur les retardataires, alors je suis partie avec vingt minutes d'avance. Au cas où.
Eh bien, c'est mal barré. La journée commence mal.
Ces temps-ci, il y a en permanence des problèmes sur la ligne, avec des trains supprimés au dernier moment. Comment peut-on supprimer des trains pour Londres aux heures de pointe ? Les passagers sont censés s'évaporer ?
Je franchis le portillon électronique pour découvrir ce qu'ils font en réalité : massés sur le quai, les yeux fixés sur le tableau d'affichage, ils essaient de se mettre en pôle position pour grimper dans le prochain train, en alerte, et ils jettent des regards mauvais autour d'eux.
Punaise ! Es ont dû annuler au moins deux trains parce que la foule empressée pourrait en remplir trois. Tout le monde s'est regroupé en bordure de quai, aux points stratégiques. On a beau être mi-décembre, on cherche encore l'esprit de Noël. Les gens sont tendus, avec leur tête du lundi matin. La seule note festive ? Quelques pauvres guirlandes électriques et des annonces sur les changements d'horaires pendant les fêtes.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia