Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Plaisance & urbanité : l'intégration des ports dans les villes contemporaines

Couverture du livre Plaisance & urbanité : l'intégration des ports dans les villes contemporaines

Auteur : Christophe Gibout | Vincent Herbert

Date de saisie : 12/06/2017

Genre : Urbanisme

Editeur : Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, France

Collection : Sciences sociales. Environnement et société

Prix : 24.00 €

ISBN : 9782757415924

GENCOD : 9782757415924

Sorti le : 01/06/2017

  • Les présentations des éditeurs : 12/06/2017

Comprendre ce qui se joue dans la relation renouvelée des villes à leurs ports de plaisance : telle est l'ambition de cet ouvrage qui réunit des chercheurs en sciences sociales et praticiens de plusieurs pays européens.
En croisant leurs regards disciplinaires et leurs approches, les auteurs pointent des terrains portuaires originaux et des expériences urbaines précises dont ils questionnent la valeur d'exemplarité et d'inspiration. Ce faisant, ils entendent saisir ce qui s'est joué d'un point de vue historique et anthropologique autour de l'invention et du développement de la plaisance dans les villes portuaires, les enjeux juridiques, politiques, sociaux, culturels ou spatiaux d'aménagement des relations entre les ports de plaisance et les villes qui les abritent, enfin les dynamiques socio-économiques et spatiales à l'oeuvre sur ces territoires singuliers et actuellement en pleine recomposition.

Spécialisé dans la géographie maritime et littorale, Vincent Herbert est Maitre de Conférences-HDR à l'ULCO.

Sociologue travaillant sur l'espace public Christophe Gibout est Professeur à l'ULCO.

Ils sont tous les deux chercheurs au laboratoire Territoires, Villes, Environnement & Société (TVES EA 4477).


  • Les courts extraits de livres : 12/06/2017

Plaisance et urbanité.
Échelles et enjeux de l'intégration des ports de plaisance dans les villes contemporaines : prolégomènes à une réflexion collective.

Christophe GIBOUT, Vincent HERBERT
TVES (EA 4477), Université du Littoral Côte d'Opale

Pour être un phénomène social, culturel et spatial déjà ancien (Culot, 2000), la thématique de la plaisance dans sa relation à la ville portuaire s'inscrit aujourd'hui dans un contexte toujours prégnant de saturation de la demande d'anneaux et d'appontements, coïncidant avec le redéploiement des villes littorales vers les friches portuaires adjacentes ou parfois vers des espaces naturels contigus. Ce double phénomène, accéléré à partir des années 1990, s'est généralisé depuis le début du XXIe siècle (Bernard, 2006 ; Sonnic, 2005). Il pose avec une acuité accrue la question des interfaces entre la plaisance et l'urbanité dans les villes contemporaines.

La présence ou l'extension d'un port de plaisance à proximité d'un centre urbain produit divers impacts territoriaux. Ceux-ci peuvent être positifs, par l'apport d'une valeur ajoutée, économique, technique, sociale ou culturelle, en termes - par exemple - de savoir-faire, de développement touristique, de confrontation à de nouveaux mondes culturels, de circulation monétaire, de patrimoine, de paysage urbano-portuaire ou encore d'imaginaires sociétaux ou publicitaires (Bétourné & Valcke, 2015). Mais sa présence peut aussi conduire à des concurrences d'usages, issues de perceptions très variables ou d'intérêts antinomiques, ou à des tensions entre les différents acteurs qui cohabitent sur le territoire portuaire ou à proximité de ce dernier, le tout pouvant encore être accru par l'émergence de nouvelles exigences sociétales, par exemple environnementales, spatiales, comportementales ou esthétiques (Berg et ai, 2014 ; Chappé, dir., 2002 ; Collin, 2003 ; Griffet, 1995 & 2001 ; Hellal, 2009 ; Hellequin & Herbert, 2012 ; Peuziat, 2004 ; Rufin-Soler, 2005 ; Vallega, 1996). Ces faits peuvent dépendre des fonctions antérieures - ou plus anciennes - du site (pêche, industrie portuaire ou non, commerce, négoce...) qui interfèrent avec les usages nouveaux de la zone portuaire davantage orientés vers une économie des loisirs, de la récréation et du tourisme (Audouit et al, 2014) intégrant une vision plus complexe des pratiques, des usages et des attentes du plaisancier, du visiteur et du baladin, du touriste et du citadin, ou encore d'autres usagers de port (Hellequin & Gibout, 2012).
Ce constat conduit à une extension de la fonctionnalité du port de plaisance, qui ne se limite plus au loisir ou au sport nautique mais participe pleinement de l'invention de nouveaux lieux dans la ville contemporaine. Le port de plaisance dans la ville contemporaine devenant une forme de scène de l'entre-deux qui articule des espaces et des fonctions sociétales (existentielles, psychologiques, socioculturelles, poétiques, etc.) et qui hybride des territorialités comprises comme «multidimensionnalité[s] du vécu territorial de chaque individu socialisé» (Raffestin, 2013).
Historiquement, mais encore totalement aujourd'hui, «une des justifications du port se trouve dans le regard qu'on porte sur lui (...) Tune des fonctions du port est de se donner avoir» (Bernard, 1999). Et cela se confirme, d'un point de vue empirique, par l'observation des ports urbains contemporains : la présence, presque continuelle le long des quais, de vacanciers et autres citadins qui admirent et/ou envient l'élégance ou la majesté des embarcations tout autant que le teint halé, la prestance ou le courage des plaisanciers qui arpentent les pontons. Aujourd'hui plus encore, ce croisement des regards à l'oeuvre au fil des appontements ne saurait se réduire à une forme de fascination ambivalente. Il traduit l'éruption d'un phénomène socio-spatial plus complexe qui est propre à la quotidienneté relationnelle entre des lieux et leurs usagers, entre des espaces et des usages «dont la variation entraine la modification de la valence du lieu» (Lussault, 2013 : 613). Le port de plaisance est ainsi un lieu agi (par) et agissant (sur) des usagers et des usages de cet espace à l'interface entre la ville et la mer. Ainsi qu'illustré par l'exemple dunkerquois (photo 1), il est pensé - dans la simultanéité ou la succession - en tant que lieu de consommation(s) et lieu de production et de diffusion de savoirs, savoir-faire ou savoir-être, en tant de spectacle à voir et scène à organiser, en tant qu'espace du (de la) politique et lieu de culture et de récréation, en tant qu'imaginaire(s) culturel(s) et espace public, etc.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia