Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Une pièce montée

Couverture du livre Une pièce montée

Auteur : Blandine Le Callet

Date de saisie : 08/04/2010

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Stock, Paris, France

Collection : Framboise

Prix : 17.00 €

ISBN : 978-2-234-05851-4

GENCOD : 9782234058514

Sorti le : 15/02/2010

Blandine Le Callet nous parle dans cette interview d'une pièce montée qui pourrait bien être pièce au sens théatral du terme, une mise en scène des intrigues personnelles des invités, diluées dans la célébration d'un mariage...


  • Les présentations des éditeurs : 08/04/2010

«La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit : C'est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C'est moi.
Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d'amande, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu'est-ce qu'il symbolise, au juste ? Les épreuves surmontées à deux ? L'ascension périlleuse jusqu'au septième ciel ? La prétention de ceux qui s'imaginent que l'amour va durer toujours ?»

Après son succès en librairie, Une pièce montée est adapté au cinéma par Denys Granier-Deferre avec un casting prestigieux : Jérémie Renier, Clémence Poésy, Jean-Pierre Marielle, Danielle Darrieux, Christophe Alévêque, Aurore Clément, Julie Depardieu, Léa Drucker, Hélène Fillières, Julie Gayet, Dominique Lavanant, Louise Monot, Éric Savin, Charlotte de Turckheim.

Blandine Le Callet est née en 1969. Une pièce montée est son premier roman.



  • La revue de presse Alexandre Fillon - Lire, mai 2006

Dans un monde parfait, tout se déroulerait comme prévu un jour de mariage. Bérengère et Vincent ont décidé de s'unir pour la vie. Six cents invités sont attendus, des ministres, des anciens ministres, «du beau linge, comme on dit». Les deux familles ont mis les petits plats dans les grands, l'événement se doit d'être parfait. La fausse note n'est pas au programme. Pauline n'est pas née de la dernière pluie. Elle voit bien que ses parents se disputent sans cesse, que papa a des soucis, qu'il n'est pas souvent à la maison... Il y a un moment précis dans l'enfance où l'on prend soudain conscience des problèmes des grands. Pourquoi le prêtre se trompe-t-il dans les prénoms des mariés, pourquoi la jeune mongolienne n'a-t-elle pas aussi le droit d'être sur la photo ? Romancière plus roublarde qu'on ne pourrait le croire, Blandine Le Callet verse du sucre dans le réservoir. La belle mécanique se met à crachoter... Avec Une pièce montée, elle signe d'une plume acérée un premier roman choral aussi maîtrisé que troublant.


  • La revue de presse Astrid de Larminat - Le Figaro du 23 mars 2006

... C'est le récit d'un mariage bourgeois par un beau jour de juin en Normandie. L'occasion pour l'auteur de brosser un portrait de famille mi-cruel mi-tendre. Elle varie les points de vue en donnant la parole à un personnage différent dans chaque chapitre : la mariée, la grand-mère, la soeur intello et mal attifée, le jeune dragueur, une autre soeur homosexuelle, l'oncle marginal dont l'épouse, une véritable bombe, est fille d'une femme de ménage, etc...

Un regard amusé et sensible sur la vie, lucide mais attendri sur des gens comme les autres. On retrouve aussi l'atmosphère des films de Chatilliez. D'ailleurs, le cinéma s'intéresse déjà à ce joli roman.


  • La revue de presse Christine Ferniot - Télérama du 1er mars 2006

Pauline en rêve parce que c'est la première fois. Madeleine est épuisée par tout ce ramdam. Marie voudrait se faire oublier. Bénédicte ne voit que ce qui cloche. Vincent a mal au ventre. Un mariage, quoi de plus banal pour imaginer une fiction à tiroirs, ce qu'on appelle au cinéma un «film choral». Mais Blandine Le Callet est du genre bravache. Elle a des comptes à régler avec les familles bourgeoises qui ont des filles trop bien élevées, des garçons avec de belles situations, mais aussi des enfants trisomiques qui font tache sur la photo. Comme pour la pièce montée, elle alterne la crème trop sucrée et le caramel qui colle aux dents, tantôt écoeurée, tantôt peau de vache... Subtile, la romancière s'arrête toujours à temps : refusant la charge excessive ou la bonne conscience facile, elle laisse son lecteur faire le bilan...


  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express du 9 février 2006

Dès la première scène, on se sent en terrain familier. C'est avec la petite Pauline, habillée en demoiselle d'honneur, dans la luxueuse 806 intérieur cuir du père, qu'on entame la journée. L'église du mariage qui est introuvable, les parents qui s'énervent, le petit frère qui régurgite son menu Enfant du Courtepaille, tout le monde connaît. Un moment merveilleux ou éprouvant, c'est selon.

Astucieusement, Blandine Le Callet décline, de chapitre en chapitre, les différents regards. Soeurs, grand-mère, oncle... Les protagonistes des épousailles très bon chic bon genre de Bérengère et de Vincent jouent les témoins. L'occasion de se réjouir, mais aussi de se plaindre, de dénoncer les faux-semblants et de s'adonner à l'introspection... Pièce montée, premier roman arrivé, dit-on, par la poste - un ban pour son éditeur ! - est à conseiller à tout le monde. Sauf, peut-être, aux futurs mariés.


  • La revue de presse Jean-Louis Ezine - Le Nouvel Observateur du 2 février 2006

... Blandine Le Callet n'aura pas attendu son énième roman pour imposer d'emblée, sur le thème du mariage justement, l'aisance perverse d'un Edward Albee dans «Qui a peur de Virginia Woolf ?», là où l'on se serait contenté d'un marivaudage chez les bobos, une espiègle bluette dans le genre : j'ai lu Sagan, et voyez comme je le montre.

Le lecteur est ici, au sens propre, à la noce. Autour des mariés, la famille, la tante excentrique, le séducteur impénitent, la grand-mère indigne. Entre la pièce montée, symbole du panthéon conjugal, et le bal du soir, on nage d'abord dans l'églogue, le bucolique. On fait le tour du parc, jamais avec les mêmes. Et par imperceptibles touches l'hypocrisie se fait jour, les masques tombent. L'enfer s'invite, sans que la tendresse ait cessé de ruisseler sur la fête : ça s'appelle traverser les apparences, et c'est le plus rare des talents.


  • Les courts extraits de livres : 08/04/2010

Pauline

Elle a bien cru qu'on n'y arriverait jamais. Le voyage a été terrible. Elle n'aime pas la nouvelle voiture de papa, à cause de l'odeur du cuir. Elle a failli être malade. Mais on s'habitue, au bout d'un moment.
Les parents n'ont pas arrêté de se disputer. Pas une grosse dispute. Jamais de grosse dispute. Très peu de mots, quelques phrases, sans crier. Ça a duré des heures, tout le temps du voyage, en fait. Elle n'est pas idiote ; elle sait que la dispute a commencé bien avant le départ de Sceaux. On peut dire que ça fait plusieurs semaines, et même plusieurs mois.
De temps en temps, ils font semblant de ne pas se disputer : on va se promener au parc en famille. Pendant deux heures, papa joue avec eux, et maman prend des photos. Ils rient fort, ils sont gais. Ils croient que ça suffit pour qu'elle ne se rende compte de rien. Mais il ne faut pas croire : elle n'est pas idiote.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia