Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Maos

Couverture du livre Maos

Auteur : Morgan Sportès

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Grasset, Paris, France

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-246-67651-5

GENCOD : 9782246676515

Morgan Sportes - 19/09/2006


  • Les présentations des éditeurs : 17/07/2006

1975, les anciens maos commencent à se ranger des voitures, ils enterrent leurs idéaux et leurs cocktails Molotov, découvrent le plaisir, l'argent, le pouvoir : les chiens hurlants du marxisme-lénisme deviennent les chiens couchés du nouveau capitalisme - ou ses caniches de garde. Jérôme est de ceux-là : il a naguère posé des bombes, participé à des enlèvements, crié «vive la révolution culturelle prolétarienne chinoise». Aujourd'hui il a un bon emploi dans l'édition, une fiancée cadre dynamique, un cabriolet, un appartement et il veut des enfants. Etre comme tout le monde enfin. N'être plus un héros : jouir ! Mais son passé le rattrape. Des anciens camarades, purs et durs, veulent le réintégrer dans leur bande. Un certain «Obélix» lui remet un revolver enveloppé dans du papier kraft... Ainsi commence ce roman haletant.

Jérôme s'affole. Mais qui sont ces ex-camarades qui le persécutent ? Sont-ils manipulés ? Par qui ? N'auraient-ils été tous, depuis toujours, que des marionnettes programmées par une main invisible ?

Au fil de ce roman, construit comme un thriller détourné, nous sont révélées les coulisses de ces années de plomb : magouilles des services secrets, polices parallèles, terrorisme, provocations, ententes apparemment contre nature : Mao, Nixon, Brejnev. Les individus se métamorphosent en pantins d'un théâtre d'ombres.

Morgan Sportès est né à Alger en 1947. Il a publié, chez Grasset, Outremer (1989) et L'Insensé (2002).



  • La revue de presse Sébastien Lapaque - Le Figaro du 30 novembre 2006

Fines et hardies, les spéculations géopolitiques de Maos rejoignent celles de John Saul qui, dans Mort d'un général, s'attarde sur la mort brutale en mars 1968 du chef d'état-major des armées françaises, un militaire auquel Washington ne pardonnait pas la théorie de la «défense tous azimuts» et «l'indépendance stratégique». La leçon poétique du roman est dans une ébouriffante suite de rebondissements et de situations farfelues qui donnent tort aux prophètes embrumés de la fin des histoires et de la mort du sujet. Peintre de moeurs à la manière de Balzac, Morgan Sportès assume l'héritage d'Alexandre Dumas en se soumettant à un précepte clair : un bon livre, c'est une bonne histoire.


  • La revue de presse Gilles Martin-Chauffier - Paris-Match du 26 octobre 2006

Je vous préviens : ce roman est un vrai thriller. Les dobermans de la Cause devenus les caniches du Cac 40 passent un très sale quart d'heure mais, nous, on ne voit pas défiler les heures...
Son livre, son regard, ses analyses sont assassins. Mais il ne passe pas son temps à se moquer. Ses personnages tuent et on les manipule. Soudain un roman haletant lève le voile sur de vieux romantiques puérils et révèle une bande de guignols observés de près par la police et le pouvoir...
On le lit, on savoure les citations grotesques de Geismar, Sollers et autres dont Sportès fait son miel et on se rassure. Que cette génération si intelligente soit tombée si bas laisse augurer des lendemains divins quand arriveront au pouvoir les écervelés de la «Star Ac» et les accros aux jeux vidéo.


  • Les courts extraits de livres : 17/07/2006

Elle se débarrassa de son peignoir et, reprenant Jérôme par la main, l'entraîna presque en courant au rayon cuisines, passant en revue avec lui les éviers en faïence, les éviers en métal, les placards de rangement à portes ou à glissière, les cuisinières («Celles à gaz ont leurs avantages, les électriques ont leurs inconvénients», assurait le vendeur zélé). Ils apprirent les secrets du four autonettoyant et de la friteuse sans odeurs. Les questions de Sylvie au vendeur étaient précises, elle faisait le tour du problème en vraie journaliste professionnelle ; les réponses du vendeur étaient éloquentes : aussi techniques fussent-elles, elles recelaient quelque chose du froid lyrisme de la poésie constructiviste russe au temps glorieux des débuts de la révolution. Jérôme, spectateur muet, écoutait leur dialogue avec un émoi tendre, mais que mitigeait, remontant du plus obscur de son être, on ne sait quel sentiment de honte aussi. Il était là, mais il n'était pas là. Etait-il bien lui-même ? «Qu'est-ce que je fais ici ?» Il avait l'impression qu'entre lui et les mots, les choses, les êtres, se creusait parfois une distance vertigineuse. Il avait honte : cette sale honte, qu'ils lui avaient collée, eux, les autres, comme une incurable vérole, cette sale puritaine honte. Le Non - leur Non ! - venait ainsi souvent salir son Oui. Ils ne m'auront pas, ils ne m'auront plus !


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia