Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les images de ma vie

Couverture du livre Les images de ma vie

Auteur : Abbé Pierre

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Religion, Spiritualité

Editeur : Hoëbeke, Paris, France

Collection : Le grands dehors. Documents

Prix : 28.00 €

ISBN : 978-2-84230-266-5

GENCOD : 9782842302665

Lionel Hoëbeke nous présente ce livre de photographies sur et autour de l'Abbé Pierre.


  • Les présentations des éditeurs : 30/07/2006

Cet album réunit quelques deux cents photos, inédites ou inconnues du grand public, pour faire découvrir le destin hors du commun d'un fils de bonne famille : Henri Grouès devenu l'abbé Pierre. Touts issues du fonds Emmaüs ou des archives privées de l'abbé Pierre.

Un voyage dans l'existence d'une des plus grandes personnalités du XXe siècle, un parcours qui se déroule comme une fresque aux multiples étapes. Jeune, il découvre la vie de Saint-François d'Assise, entre dans les ordres et choisit la discipline la plus dure, celle des Capucins. Neuf ans plus tard, on le retrouve vicaire à Grenoble. Lorsque la guerre éclate, ce sera le début de son engagement : il fonde le premier maquis du Vercors et devient passeur clandestin. Dénoncé, il doit fuir, capturé, il s'évade pour rejoindre de Gaulle à Alger. Le calme revenu, l'abbé Pierre rentre en politique et devient député. La grande histoire de l'abbé Pierre commence parallèlement : il fonde Emmaüs, développe la communauté des biffins. L'hiver 54 est meurtrier pour les sans-logis, l'abbé lance son célèbre appel : c'est l' «insurrection de la bonté» dans la France entière. Son action fait le tour du monde, il fonde des communautés sur tous les continents.

Les moments de cette vie, la photographie nous les restitue en autant d'étapes marquées par des témoignages iconographiques d'une rare intensité. Aujourd'hui avec ces images fortes, l'abbé retrouve les hommes et les lieux qui ont compté, ses actions innombrables. Il se souvient de tous ces instants et confie pour ce livre ses souvenirs, ses impressions, ses idées, ses colères.


  • Les courts extraits de livres : 04/11/2006

Un dimanche, collé pour quelques mauvaises notes, probablement, je n'avais pas eu l'autorisation de rentrer à la maison. Depuis quelque temps, un grand me poursuivait de ses avances. Je ne voulais en parler à personne, mais je ne voulais plus rester dans cette école. Un jour, n'y tenant plus, je m'enfuis de l'établissement. Parvenu à la maison, tout essoufflé, genoux saignants car j'avais trébuché, mes soeurs et ma mère me dorlotèrent. Le lendemain, j'avais beaucoup de fièvre. On fit venir le médecin, il diagnostiqua les oreillons. Quand arriva enfin la lettre du collège relatant mes exploits, mon évasion, j'étais alité et on n'eut pas le courage de me réprimander. Les vacances arrivèrent à point, et mon père décida de nous faire quitter la pension. De cet épisode, je tirai la conclusion que la chance m'accompagnait. M'est également venue, tout au long de ma vie, l'audace de prendre des risques porté par le sentiment que ce qui était juste ne raterait jamais.»

Pas étonnant dans ces conditions que le petit Henri intègre la première troupe de scouts de Lyon. Ses camarades, bien observateurs, le baptisèrent «Castor méditatif». Pouvaient-ils se douter qu'un jour, devenu abbé Pierre, le petit Henri serait bâtisseur de logements ? Ils savaient en tout cas que l'exercice de la méditation était dans sa nature.
Henri est d'une constitution fragile, souvent souffrant, mais ses maladies à répétition sont liées aux exigences intimes auquel l'enfant se livre.
«Je pensais : "Tu es chrétien et tu te prépares à engager toute ta vie selon cette foi. Mais si tu étais musulman, agnostique, ou bouddhiste, tu t'engagerais tout autrement... Q)u'est-ce qui t assure que tu ne te trompes pas ?" J'étais vidé, je ne savais plus ou j en étais. Dès ce jour, je menai une recherche tourmentée, je n ai jamais cessé de travailler à comprendre, au-delà de toute affirmation reçue.»
Un jour de l'année 1927, son adolescence l'amène en Italie sur les pas de saint François d'Assise. L'émotion est au rendez-vous.
«Nous faisions un pèlerinage avec le collège. Nous étions hébergés par l'habitant et, la première nuit, je n'arrive pas à dormir. Alors je me lève et je pars sur un chemin montant qui devait me conduire à la Rocca. Là, je me suis assis. Devant ce paysage merveilleux du petit matin, j'ai ressenti une joie immense, un bonheur plein. (Tétait Pâques, les carillons se sont mis à tinter partout dans l'air. Je ne connaissais rien de la vie de saint François, ce n'était pas sa personne qui me saisissait, mais la beauté du spectacle à l'aube, et pourtant, je suis certain que ce moment imprégna tout ce qui allait m'advenir par la suite. L'après-midi nous nous sommes rendus aux Carceri, un petit couvent dans la montagne, où François aimait aller. Là, j'écoutais le moine qui détaillait la vie de saint François et ses compagnons. Sur le chemin du retour, je n'étais déjà plus le même et il me sembla que la solitude m'apporterait plus de rencontres qu'une vie sociale classique. Il me sembla aussi que l'adoration était indissociable de l'action. Aujourd'hui encore, quand je retourne aux Carceri, j'embrasse la terre là où jadis tout a changé pour moi, au bout du petit chemin à flanc de colline.
«Un peu plus tard, je me plongeai dans un merveilleux ouvrage sur la vie de saint François. Il me poussa à relire les Évangiles sous son éclairage. Ce fut une révélation : la plus grande force de Dieu est sa pauvreté, non pas pauvreté d'indigence, comme nous l'entendons généralement, mais pauvreté de non-suffisance. L'amour ne se suffit pas à lui-même : il a besoin des autres. Saint François le voyait de manière très forte, quand, en larmes, il disait : "L'amour n'est pas aimé."


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia