Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. En nous la vie des morts

Couverture du livre En nous la vie des morts

Auteur : Lorette Nobécourt

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Grasset, Paris, France

Prix : 18.90 €

ISBN : 978-2-246-59451-2

GENCOD : 9782246594512

Lorette Nobécourt - 22/09/2006


  • Les présentations des éditeurs : 25/08/2006

Finalement, cela commence de bonne heure un miracle. Il faut des années pour lui donner une forme, il faut d'immenses peines et d'immenses chagrins, jusqu'au moment où la vie vous prend tout entier. Après le suicide de son ami d'enfance, Nortatem se retire en ermite dans une cabane e du Vermont. Loin de tout, il fume, boit, marche et se souvient. Ce travail de deuil l'ouvre peu à peu au monde sensible. Il rencontre des êtres qu'il ne voyait pas jusqu'alors : une vieille Indienne énigmatique et voluptueuse, un voisin rustre et sa fille envoûtante... Il correspond avec des femmes absentes. Les personnages qui peuplent le monde de ses rêves rejoignent les héros de papier de ses lectures quotidiennes qui nous emportent avec lui, en tous lieux et à toutes époques, dans la passion et le folklore des contes. Un roman profond et puissant tissé de fils subtils entre la légende et les jours ordinaires, dans un décor primitif où l'homme qui lit console et sauve l'homme qui vit.

Lorette Nobécourt est née à Paris en 1968. Elle est l'auteur de plusieurs romans dont La Conversation (Grasset, 1998), Hor sita (Grasset, 1999). En nous la vie des morts est son septième livre.



  • La revue de presse Valérie Marin La Meslée - Le Point du 31 août 2006

Accablé par le suicide de son meilleur ami, Nort chemine vers l'apaisement grâce à Guita «l'éveillée». Une quête spirituelle et un chant à l'amitié.[...]
Subtile mise en abyme, ce livre est animé d'une quête spirituelle qui pourrait le placer dans le sillage de Sylvie Germain, mais versant oriental et «tendance». Cette relation inspirée de la mort d'une névrose vibre aussi d'un chant chaleureux à l'amitié. Et l'on sort rasséréné de cette lecture à plusieurs dimensions, où l'ego s'ouvre au vaste monde.


  • La revue de presse Marine Landrot - Télérama du 2 septembre 2006

Parfois, un livre surgit de nulle part, au moment juste, pour vous épauler, vous nourrir, et vous sauver. Nortatem, le héros new-yorkais d'En nous la vie des morts, connaît cette chance avec le Livre 7. Un ouvrage hébraïque anonyme, trouvé sur la table d'entrée d'une amie. Un guide spirituel romanesque en diable, une cérémonie des adieux éternellement recommencée retraçant les agonies fulgurantes d'êtres en quête d'absolu. Nortatem dévore ce livre dans une maison du Vermont coupée du monde, où il s'isole pour se remettre du suicide de son ami d'enfance. Par un subtil effet de mise en abyme, Lorette Nobécourt écrit à la fois l'histoire du deuil de Nortatem, personnage magnifique et envoûtant comme son prénom, et les courts chapitres de ce mystérieux Livre 7, leçons métaphysiques d'une exquise pertinence sur l'approche de l'au-delà.
A force de tendre des fils de soie entre ces histoires ésotériques, imprégnées de toutes les spiritualités du monde, elle parvient à tisser un tapis de méditation sur lequel on se love comme un enfant. Et signe un livre hanté qui nous fait «muter», pour reprendre l'expression de Nortatem, transfiguré lui aussi par ses lectures...


  • La revue de presse Jean-Luc Douin - Le Monde du 25 août 2006

Lorette Nobécourt respecte la loi des écrivains : elle récrit sa biographie. A peine passé l'âge du Christ, celle qui eut déjà plusieurs vies (dont une de crucifixions) tourne le dos à la scansion des souvenirs envenimés pour s'offrir l'accès à un autre monde, celui de ses incarnations. Elle a adopté une phrase de Borges : "L'imagination est un acte créateur de la mémoire", et plonge dans un temps de détours, spirales, girations qui affolent la chronologie.

En nous la vie des morts nous parle d'En nous la vie des morts, un roman qui fut publié jadis, en 2006, et dont s'abreuve le narrateur, un certain Nortatem. L'auteur en fut une certaine Guita, hôte invisible, guide férue de sages tibétains, initiatrice de quête existentielle, qui eut sans doute Lorette comme disciple et lui inculqua l'art de nourrir ses fictions intimes, d'être tour à tour l'un des personnages symbolisant ses souffrances et ses soifs, rencontrés "dans des vies passées ou à venir"...

Telle Pandora, cette héroïne interprétée par Ava Gardner et qui, déçue par les amours que lui offrirent les hommes, s'en va chercher ailleurs l'accomplissement suprême, Lorette Nobécourt décline l'amour fou à l'infini. Son "Hollandais volant" a mille visages. Elle n'utilise plus aujourd'hui la littérature comme un "instrument de survie" mais comme "un outil", le moyen de "lier la réalité, brutale, et l'autre part que l'on porte en soi, la part divine. Mon destin est lié au verbe. Pour moi, la tâche de l'homme est d'accomplir une noce entre le verbe et la chair."
Comme Dalva, l'héroïne sioux de Jim Harrison qui fusionne en son être mystère et profane, religieux et trivial, rêves d'harmonies miraculeuses et épiphanies du quotidien, les personnages d'En nous la vie des morts en rencontrent d'autres, plus ou moins mythiques, parfois surgis du folklore des contes, ceux que Lorette Nobécourt a toujours rêvé de rencontrer.


  • Les courts extraits de livres : 22/09/2006

Je ne sais pas d'où vient Guita, d'un pays où les ciels sont comme des tableaux des siècles d'autrefois, avec leurs nuages puissants et doux, parfois roses. Elle vient de cette terre du sud de la France où la pierre s'est laissé battre par les vents, et peut-être même qu'il y a aussi là-bas des immeubles qui plongent dans la mer. Elle vient de l'écume et du soleil couchant. Je ne sais pas ce qui nous lie, Guita et moi. A priori nous ne sommes pas tombés amoureux l'un de l'autre et cependant je ne me suis jamais senti aussi proche d'un être, ou disons d'une femme, parce que Fred est sans doute l'humain qui m'a été le plus familier parmi les centaines de représentants de notre espèce que j'ai croisés depuis le début de ma vie sur terre. Parfois, j'ai envie d'embrasser Guita, et il nous est arrivé de nous rouler sur son canapé vert, même si je sais que les relations sexuelles compliquent les choses. Guita dit que nous avons fait l'amour des milliers de fois dans d'autres vies et qu'il ne faut pas craindre de le faire dans cette vie-ci. Et peut-être.
- Toi et moi, c'est d'un autre ordre... répète-t-elle à l'envi.
Mais lequel, ça !
Nous nous sommes rencontrés dans un train en partance vers le sud, et j'aime qu'il n'y ait ni lieu précis ni paysage défini sur la carte de notre histoire. Deux ans plus tard, je suis là, dans son appartement, et je regarde Guita en robette rose et blanche debout face à la mer sur une photo qui ressemble à cette autre que j'ai dans ma poche où ma mère, en noir et blanc, me couvre de son sourire de fourrure inouï, ma mère qui était elle aussi de ce pays de France où Guita est partie longtemps comme chaque année.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia