Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Disparaître

Couverture du livre Disparaître

Auteur : Olivier Poivre d'Arvor | Patrick Poivre d'Arvor

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Blanche

Prix : 18.50 €

ISBN : 978-2-07-077966-6

GENCOD : 9782070779666

Olivier Poivre d'Arvor - 04/10/2006


  • Les présentations des éditeurs : 25/08/2006

1935, sud de l'Angleterre. Un homme va mourir, victime d'un grave accident de moto. Dans le coma qui le gagne, lui reviennent des souvenirs d'enfance, de manque d'amour, d'exils, de fugues. A-t-il cherché à disparaître ? La lumière qui l'enveloppe durant trois années de sa vie fut glorieuse mais trop aveuglante. Depuis, ce héros malgré lui n'a cessé de fuir. Poursuivi par la presse et les services secrets, rongé par le besoin de s'effacer, de détruire, il n'a jamais vraiment su qui il était, ni même comment il se nommait. Seuls ces déserts d'Orient qu'il a tant aimés sauront l'apaiser. Du moins l'espère-t-il. Son frère va l'y aider, de la plus incroyable façon. Deux femmes, qui rôdent autour de lui comme deux remords, seront là, elles aussi, jusqu'au dernier moment. Au pays des mystères, une légende se construit. Celle d'un solitaire, l'un des plus grands héros des temps modernes.

Olivier et Patrick Poivre d'Arvor ont écrit une dizaine d'ouvrages ensemble. L'aîné est journaliste, le cadet diplomate.



  • La revue de presse Mohammed Aïssaoui - Le Figaro du 7 septembre 2006

Disparaître est le roman d'une légende vraie. Olivier et Patrick Poivre d'Arvor ont préféré souligner les états d'âme du héros plutôt que de raconter ses états de service, pourtant exceptionnels ; ils ont vu les fêlures plutôt que les victoires ; ils ont choisi d'écrire sur les zones d'ombre d'une légende dorée, qui n'a plus qu'un désir : fuir. Pour renforcer le trait, le duo se met dans la peau de son sujet, d'où ces nombreux passages en italique représentant les pensées de Lawrence. Aussi, une fois les dernières pages tournées, le lecteur a-t-il l'impression de mieux comprendre le caractère d'un homme au destin hors du commun. «Tout vient de l'enfance. Voilà donc comment, d'Oxford la puritaine, je me suis enfui vers l'Arabie heureuse», écrit Lawrence dans une lettre-testament laissée à son fils adoptif, comme pour donner la clé du mystère. Et quel mystère.


  • La revue de presse Jean-Paul Enthoven - Le Point du 24 août 2006

La vie brève et troublante de Thomas Edward Lawrence (1888-1935), dit Lawrence d'Arabie, est si romanesque par elle-même, et si sublime, qu'on ne s'étonnera pas que personne, à ce jour, n'ait songé à y ajouter quelques gouttes de fiction. A quoi, d'ailleurs, cela aurait-il servi ? Devant ce héros bizarre - qui, par désoeuvrement, fit jaillir plusieurs nations du désert avant de «disparaître» et de troquer sa gloire contre les voluptés de l'anonymat -, on se dit qu'il était bien inutile, a priori, d'augmenter son destin par quelques repeints d'imagination. Or, les frères Poivre d'Arvor - un duo déjà expert en légendes diverses - ne l'entendaient pas ainsi...

L'intrigue ? Elle appartient, bien sûr, à la grande Histoire. Et elle détaille, par flash-back disposés en cascades, l'itinéraire hallucinant du jeune T. E., de son enfance oxonienne à la Mésopotamie, de sa ferveur d'archéologue à sa passion arabe, de son puritanisme à ses mortifications, de la guerre contre les Turcs à son ultime chemin de croix. Car ce n'est pas par hasard que les romanciers se sont postés tout au bout de cette existence de feu puisque c'est là, en effet, que gît le mystère Lawrence : pourquoi ce héros, auquel on proposa la vice-royauté des Indes ou le gouvernement de l'Egypte, préféra-t-il changer de nom (chez lui, c'était même une manie) pour s'engager dans la Royal Air Force à un rang subalterne - après avoir vainement sollicité un poste de gardien de phare ? Quel crime voulait-il expier ?...

Le roman des Poivre d'Arvor permet de circuler parmi ces hypothèses. Il suggère avec délicatesse. Et cerne, par touches, une vérité complexe et plus riche, en tout cas, que celle, trop lisse, trop orchestrée (via la musique de Maurice Jarre) d'un héros qui n'en était pas moins homme...

Le lecteur plus soucieux de politique que de psychologie trouvera également son compte dans ce livre, qui n'omet ni la prise d'Aqaba, ni le rôle du «colonel» entre Allenby, Hussein, Fayçal, et le morcellement de la puissance ottomane...


  • Les courts extraits de livres : 29/10/2006

Les dernières brumes de la matinée se dissipent paresseusement sur le Dorset. La campagne anglaise laisse échapper de son sol des gerbes de fleurs sau­vages et, avec elles, une entêtante odeur de musc, plus forte encore que celle d'un pneu qui se consume, à quelques mètres de là.
Insensible à ces vertiges végétaux, le détective Henry Walpole lisse sa moustache comme on roule une cigarette. Une fois, deux fois. De la main droite uniquement. Le bras gauche a été arraché par un obus lors d'un combat aérien pendant la guerre... Son visage est de feu et l'oeil de braise. La moustache peut à tout moment devenir la mèche qui déclenchera l'incendie fatal, au coeur de cette bouille ridée comme une pomme confite. Walpole en tord consciencieusement les extrémités, histoire de s'assurer qu'à droite comme à gauche, il est un enquêteur présentable, équilibré, et qu'il dispose des nécessaires antennes, faute de deux bras valides, pour capter toutes sortes d'ondes et d'ultrasons. Prêt à s'enflammer, à fumer par tous les orifices du visage, tant sa forte tête d'Anglais tabagique réprime son désarroi. Sa manière à lui, gradé méritant, d'exprimer l'absolu scepticisme du policier face à la complexité d'une situation qui lui échappe encore. Voilà seulement trois semaines que Walpole a été muté ici, dans cette immense circonscription, après avoir passé deux ans près de Swansea, au pays de Galles. Et déjà, l'histoire s'emballe. Le jeune homme pâle qu'il est train d'interroger peine à retrouver ses esprits.
- Et cette fourgonnette noire, vous êtes sûr qu'elle a bien foncé sur la moto ?
- Absolument. Le motocycliste venait de nous doubler en haut de la côte, mais il n'avait pas franchi la ligne blanche. La fourgonnette qui arrivait en face s'est déportée vers lui. Pourtant, rien ne la gênait. Il n'y avait pas d'autre voiture...
- Elle a heurté la moto ?
- Non, la moto a juste eu le temps de se rabattre. C'est à ce moment-là qu'elle a bousculé mon cama­rade.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia