Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Pour Jean-François Revel

Couverture du livre Pour Jean-François Revel

Auteur : Pierre Boncenne

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Politique

Editeur : Plon, Paris, France

Prix : 21.00 €

ISBN : 978-2-259-19920-9

GENCOD : 9782259199209

Manuel de Poncheville, élève du cours Florent - 17/10/2006


Pierre Boncenne - 12/10/2006


  • Les présentations des éditeurs : 05/10/2006

Normalien, agrégé de philosophie, auteur de nombreux essais au retentissement international, journaliste ayant, notamment, dirigé L'Express, éditeur, amateur éclairé d'art et de poésie, fin gastronome : Jean-François Revel (1924-2006), de l'Académie française, fut l'un des grands acteurs de la vie intellectuelle et politique contemporaine. Sur bien des sujets auxquels cet homme d'une exceptionnelle culture s'est confronté, il a vu juste avec une rare lucidité. Dès lors, comment se fait-il que l'Université, certains médias influents et une partie de l'opinion le considéraient surtout comme un auteur obsédé par le communisme et fasciné par l'Amérique ? Pourquoi Revel, au mépris de l'honnêteté la plus élémentaire, a-t-il été souvent ignoré et parfois calomnié ? Venu de la Résistance contre le nazisme, issu de la gauche démocratique, pourquoi a-t-il été catalogué comme de droite ultralibérale et réactionnaire ? Qu'est-ce qui a pu déranger chez cet intellectuel en quête de la vérité et s'exprimant, d'abord, dans un souci de clarté ? Pour la première fois, un essai polémique tente de répondre après une longue enquête s'appuyant sur des conversations menées en toute liberté avec Jean-François Revel, sa correspondance personnelle et de nombreux témoignages, en particulier ceux de Simon Leys et Mario Vargas Llosa.

Pierre Boncenne a été rédacteur en chef de Lire et collaborateur des émissions Apostrophes, puis Bouillon de culture. Il a publié des articles dans de nombreux journaux. Auteur de plusieurs essais, comme Les Petits Poissons rouges (Le Seuil), il a aussi conçu La Bibliothèque idéale (Albin Michel, Le Livre de Poche).



  • La revue de presse Catherine David - Le Nouvel Observateur du 23 novembre 2006

Relire Revel ! C'est avec ce projet que l'on ressort du livre que lui consacre Pierre Boncenne, son fils spirituel, un portrait plein d'allant qui ressemble à son modèle. Boncenne n'hésite pas à plonger dans la mêlée pour défendre son héros, mais nous révèle aussi un Revel épris de poésie «dont la sensibilité se cache derrière une rugosité apparente et l'âpreté des polémiques»...
Mais ce qui importe, c'est qu'il n'a pas fini de nous «sustenter» avec son érudition bourrue, sa curiosité multiforme, ses coups de gueule et ses prises de bec, ni de nous alarmer avec son intelligence visionnaire et son talent pour ausculter les monstres de son siècle...
Garçon, un Revel sinon rien !


  • La revue de presse Daniel Rondeau - L'Express du 5 octobre 2006

D'où venait la force de Jean-François Revel ? De la liberté et du précis de sa plume. Pierre Boncenne consacre à cet écrivain, disparu il y a quelques mois, un livre d'amitié étrange et passionné (Pour Jean-François Revel), qui tient à la fois de l'exercice d'admiration et du portrait intellectuel et moral. Il arrive que Boncenne élargisse sa palette. Divers personnages se mettent en place (Bourdieu, BHL, etc.). Le livre devient aussitôt un tableau animé de la vie intellectuelle française dans la seconde moitié du XXe siècle. Revel n'est pas toujours seul dans cette partie où il tient tête au mensonge. On reconnaît trois visages amis autour de lui : Simon Leys, Mario Vargas Llosa et François Furet.


  • La revue de presse Marc Riglet - Lire, septembre 2006

Pierre Boncenne, qui fut rédacteur en chef de Lire, retrace l'itinéraire de l'intransigeant Jean-François Revel.
Lorsque disparaît un journaliste et écrivain notoire, une nécrologie plus ou moins ample salue l'homme et l'oeuvre. Et puis, le temps passe, sans que rien n'assure la gloire posthume. Pour Jean-François Revel, ce temps-là pourrait bien avoir été bref. Alors qu'il vivait encore, Pierre Boncenne avait en effet conçu de lui consacrer un essai en forme d'exercice d'admiration. La chose peut paraître insolite car, enfin, les écrits de Jean-François Revel avaient-ils été si sous-estimés, ses engagements si controversés qu'il était impérieux de soutenir un mémoire en défense ?


  • Les courts extraits de livres : 06/10/2006

Un jour, Revel a basculé «à droite», l'affaire ne se discute pas. Et le bizarre souci d'examiner les pièces d'un dossier classé prouve, déjà, qu'à votre tour, vous filez un mauvais coton.
Il existe, cependant, des moyens de reprendre la main en jouant une carte de diversion. Par exemple, cet atout dont je n'hésite pas à abuser et peu susceptible en la circonstance de prêter à une dérobade parce que, je le savais, l'ami, pour le coup, l'avait lu :
- Quelqu'un comme Simon Leys, tu le situes à droite ou à gauche ?
- J'avoue que la question n'a pas de sens. Rien de tel pour me ravir :
- Je te la pose quand même.
- Tout ce que je sais, c'est que Simon Leys a rendu un formidable service à la gauche.
- Peut-être. Mais, en soi, tu admets que son oeuvre polémique sur le maoïsme ne relève guère du clivage droite/gauche ?
- Bien entendu, on s'en fout.
Le constatant ferré à point, on pouvait lui répliquer illico : pourquoi ne pas adopter la même attitude vis-à-vis des textes de Revel ? Pourquoi ce péremptoire a priori droitier ? Mais je craignais qu'il n'eût éprouvé un trouble suffisant, il fallait insister pour tirer le meilleur profit du test.
- Pour ta gouverne, je te signale seulement qu'entre Revel et Simon Leys, sans compter leur amitié, on peut établir maintes preuves de convergences. Ce qui les conduit à réagir, ce sont les faits, leur exactitude ou non. Et pas de savoir si l'énoncé de ces faits les classera à droite ou à gauche : eux aussi, ils s'en foutent !
Je le sentais prêt à tempérer son opinion expéditive et, en même temps, quelque chose le chiffonnait dans ma comparaison, il lui opposait comme une sourde résistance, en apparence sincère, illustrant, au passage, l'un des thèmes de Revel dans ses nombreuses analyses de l'idéologie : elle n'exclut pas du tout la bonne foi tandis que la mauvaise foi relève non de l'erreur mais du mensonge. «L'erreur de la bonne foi est plus insaisissable, plus difficile pour l'esprit même qui la commet et la transmet, à extirper de soi. Car pour y parvenir, il lui faudrait précisément disposer des données dont l'absence a faussé son jugement, mais qu'enfermé dans sa croyance, il n'éprouve pas le besoin de rechercher.»


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia